Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Rennes-Betis (3-3)

Rennes met le feu... mais déçoit sur la fin

Face au Betis Séville, Rennes a débuté fort (deux buts en dix minutes), a marqué trois fois, a fait plaisir à ses supporters et a failli gagné. Mais les Français, parfois malmenés par les Espagnols, se sont fait rejoindre après avoir mené 3-1. Pas de victoire, mais pas encore d'élimination non plus.

Modififié

Rennes 3-3 Betis Séville

Buts : Hunou (2e), García CSC (10e) et Ben Arfa (45e+3 sp) pour Rennes // Lo Celso (32e), Sidnei (62e) et Lainez (90e) pour le Betis Séville

Enfin ! Oui, le Stade rennais a enfin été à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre de lui, des espoirs placés dans les pieds de ses joueurs, du public venu en nombre l'encourager pour que le meilleur parcours européen de l'histoire du club ne s'arrête pas en si bon chemin. Dans son bruyant antre bretonne, les Français ont en effet assuré le spectacle tout en se donnant le droit de croire à un huitième de finale de C3.


Mais il y a un mais. Car si ce jeudi soir, le moment passé a été agréable et divertissant, notamment grâce à une entame de match folle (deux buts en dix minutes), les Rennais n'ont pas réussi à prendre de l'avance sur un Betis Séville qui aura l'avantage de recevoir en ayant planté trois fois à l'extérieur. Pas facile pour les Bretons ? Pas impossible non plus !

Trois, deux, un... Go !


Ça y est, tout le monde est là ? Chaque supporter breton est fin prêt ? Alors, c'est parti ! Et si l'équipe rennaise tient à ce que ses fans soient à l'heure au rendez-vous, c'est parce qu'elle a décidé de commencer le spectacle tambour battant. Le coup d'envoi vient à peine d'être sifflé que le Roazhon Park s'enflamme pour l'ouverture du score d'Hunou, qui reprend tout en puissance le centre de Zeffane décalé par Ben Arfa. Pour ne pas provoquer une syncope aux spectateurs, les locaux se calment quelques minutes...


Puis ré-accélèrent brutalement, avec une barre transversale touchée par Ben Arfa sur coup franc et le but du break signé García contre son camp à la suite d'une demi-volée de Sarr. Le chrono, lui, ne tourne que depuis dix minutes et ne parvient pas à suivre le rythme. Alors, le Betis prend possession du ballon et fait tourner. Une sortie sur blessure de Junior et une sortie décisive de Koubek plus tard, les Espagnols font eux aussi trembler les filets grâce à une vieille connaissance française : Lo Celso. Quelle première période... Et encore, l'occasion d'égalisation mangée par Lainez est volontairement oubliée.

Les Rennais s'en sortent... bien


Et ce n'est pas terminé. Car juste avant la pause, Ben Arfa transforme un penalty provoqué par Guardado à la faute sur Sarr. 3-1, repos. Avec ce résultat, le Betis sait qu'il s'endormirait dans de mauvais draps. Quoi de plus normal, donc, que de le voir pousser au retour des vestiaires ? Tour à tour, Canales (poteau), Moron et Mandi tentent leur chance. Mais Rennes, qui perd Sarr et Grenier, résiste.


Pas longtemps : à l'heure de jeu, Sidnei pique sa tête sur un coup franc de Joaquín pour tromper Koubek. Il faut dire que le joli réalisme français (trois pions en cinq frappes cadrées) a ses limites, et Lo Celso n'est pas loin de remettre (logiquement ?) les deux camps à égalité. Mais finalement, c'est Lainez qui le fait à sa place dans le temps additionnel pour son premier match de Coupe d'Europe. Rennes a joué, et Rennes n'a pas gagné. Reste qu'il n'a encore rien perdu, si ce n'est son avance.


Rennes (4-4-2) : Koubek - Traoré, Mexer, Da Silva, Zeffane - Hunou (Bensebaini, 80e), André, Grenier (Gelin, 69e), Sarr (Bourigeaud, 49e) - Ben Arfa, Niang. Entraîneur : Stéphan.

Betis Séville (3-5-1-1) : Robles - Mandi, García, Sidnei - Joaquín (Barragán, 84e), Canales, Carvalho, Guardado, Junior (Lainez, 27e) - Lo Celso - Moron (Jesé, 73e). Entraîneur : Setién.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom

    il y a 1 heure Martin Garrix composera l'identité sonore de l'Euro 2020 7 il y a 2 heures Un match de FA Cup arrêté après des insultes racistes il y a 3 heures Ciani annonce sa retraite 4
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    À lire ensuite
    Les notes de Rennes