Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Arsenal-Rennes

Rennes, London dreaming

Après avoir remporté la première manche à la maison la semaine dernière (3-1), Rennes retrouve Arsenal, ce jeudi soir à l'Emirates Stadium, avec l'envie de poursuivre son épopée européenne en compostant son ticket pour les quarts de finale de Ligue Europa. Un nouveau rendez-vous historique et un nouveau défi pour la bande de Stéphan face à des Gunners revanchards, qui pourront compter sur la présence surprise de Lacazette.

Modififié

Il y a des histoires qu’on préfère vivre, avant de s’évertuer à les raconter. L’épopée rennaise sur la scène européenne n’est pas terminée, mais les amoureux du club breton ont déjà fait le plein d’émotions, entre la qualification historique à Séville en février et le succès aussi inattendu qu’étincelant contre Arsenal la semaine dernière. La suite ? Un voyage d’environ 500 kilomètres pour passer du Roazhon Park à l’Emirates Stadium avec un seul objectif : décrocher un ticket pour les quarts de finale de la Ligue Europa face au groupe revanchard d’Unai Emery. Il faut se rendre compte de l’événement. Après des années de galère, le Stade rennais peut faire en sorte de ne pas refermer tout de suite une parenthèse de rêve, en réalisant un exploit retentissant à Londres. À vos marques, prêts, partez !


Miser sur l'attaque


Après les festivités et la joie collective jeudi dernier, la première interrogation a rapidement pointé le bout de son nez dans les couloirs de l’enceinte rennaise : comment aborder le match retour dans l’antre des Gunners ? Certainement pas dans la peau du favori, à en croire les propos de Julien Stéphan quelques minutes après le succès de son équipe : « Pour moi, Arsenal reste favori de cette confrontation de par son passé et son expérience. » Rennes préfère donc se présenter à Londres avec un statut d’outsider, comme à l’aller, et comme à Séville en février. Un discours également adopté par plusieurs joueurs et le président Olivier Létang, mais pas par un Ben Arfa optimiste et confiant : « Aujourd’hui, on est bien partis pour la qualification. On ne doit pas faire les cons. On doit aller là-bas avec l’état d’esprit pour gagner. Ça devrait passer avec cet état d’esprit. On est confiants. »


L’ancien Niçois n’a pas tort, le troisième pion signé Sarr à la 88e minute a placé Rennes dans une position plus agréable avant la deuxième manche. Reste à savoir quelle approche va être adoptée par les hommes de Stéphan : à Séville, ils étaient venus en sachant qu’il fallait gagner pour passer, la donne risque d’être différente contre Arsenal. Comment gérer une telle avance ? Comment ne pas flancher ? « On a encore vu l’Atlético subir la force et l’intensité de la Juve mardi soir. On ne veut pas vivre ça. On va se déplacer dans un état d’esprit conquérant et ambitieux, a prévenu le technicien rennais en conférence de presse. On vient avec l’objectif de marquer au moins un but. Si on se contente de défendre, on va rencontrer de grandes difficultés. » Un mélange de prudence et d'ambition pour faire déjouer les pronostics, sachant que l'Arsenal version Emery est quasiment intraitable dans son jardin (19 victoires, 3 nuls, 3 défaites toutes compétitions confondues). Ça fait trembler.

Le casse-tête Lacazette


Alors, le bloc rennais va-t-il pouvoir résister aux assauts londoniens sur la cage de Koubek ? Les mauvais souvenirs du premier quart d'heure de l'aller, largement dominé par Arsenal, pourraient rapidement resurgir à l'Emirates. Surtout qu'à la surprise générale, l'ancien entraîneur du PSG pourra finalement compter sur Alexandre Lacazette, l'UEFA ayant décidé de réduire sa suspension de trois à deux matchs, mardi après-midi. « Le timing est surprenant pour tout le monde, a admis Stéphan mercredi. On n'avait pas imaginé ça, on va s'organiser en conséquence. » La présence de l'international français dans le groupe offre de nouvelles possibilités à Emery, et s'impose comme un casse-tête supplémentaire pour son homologue rennais : « Oui, ça change beaucoup de choses. Avec Lacazette, ils peuvent jouer dans différents systèmes. Ils en ont travaillé un qui a été peu utilisé depuis le début de saison, c'est le 3-5-2 qu'ils ont mis en place contre MU le week-end dernier. Il nous reste vingt-quatre heures pour nous préparer, ça passera par de la vidéo, et uniquement par de la vidéo. »



Pour mettre en place son nouveau plan, Stéphan va pouvoir compter sur un groupe complet, renforcé par les retours de Niang et Traoré, suspendus à l'aller : « On retrouve du monde au bon moment. Un coach est content quand il a des choix à faire et ça va être le cas pour cette rencontre. » Ainsi, le duo Traoré-Sarr à droite, devenu redoutable ces derniers mois, devrait être particulièrement surveillé par les locaux, devant également s'attendre à une invasion de supporters rennais dans les tribunes de l'Emirates. Après la folie de Séville, ils devraient être plus de 5000 à se déplacer dans la capitale anglaise, après avoir vécu une soirée de rêve au Roazhon Park une semaine plus tôt. « C'était une belle communion avec les supporters, s'est réjoui André. On a envie de leur redonner ce type de soirée. On n'a rien gagné, mais ce sont des soirées historiques. Il faut s'appuyer là-dessus pour voir plus loin. » Les Rennais doivent en être conscients, il est beaucoup trop tôt pour écrire le dernier chapitre de cette belle histoire.



Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 2 heures Insultes homophobes, menaces envers Rothen : Patrice Evra part en vrille sur Snapchat 91
il y a 7 heures Birmingham pourrait se voir retirer 12 points 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible