Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Rennes-Angers (1-0)

Rennes gagne à l'angevine

Dans un match dominé, mais affreusement stérile, le Stade rennais a finalement emporté la décision face au SCO, d'un but contre son camp à la 91e (1-0).

Modififié

Stade rennais 1-0 Angers SCO

Buts : Bouka Moutou CSC (91e) pour Rennes

Que peut apporter Gourcuff à Rennes ? La question a été largement posée et, ce soir, pointe un début de réponse : pas grand-chose tant que ses avants ne marqueront pas. Entré à la mi-temps, le Breton a apporté sa technique et une bonne dose d'envie, mais les mouvements désordonnés de l'attaque rennaise ne lui ont jamais permis de trouver de solutions intéressantes. Alors Rennes l'a joué à l'angevine, bien aidé par Bouka Moutou, buteur contre son camp sur corner dans les arrêts de jeu. Une défaite dans le money time pour le SCO, signe que les temps ont tourné pour les hommes de Stéphane Moulin. Rennes recolle à deux points du Sporting Club de l'Ouest.

Fast food avant famine


Le début de match est marqué par l'empreinte de Ketkeophomphone. Le speaker n'a pas terminé de prononcer son blase que Billy décale Saïss, dont le centre parfait ne trouve qu'une tête hors cadre de Sunu, seul au second poteau. BK continue de régaler en prenant centres, rebonds et interceptions, mais, si son activité est consistante comme un triple whopper, c'est bien Rennes qui reprend doucement la possession du ballon et du terrain. Le Stade tente de faire vivre le ballon, le SCO maintient un pressing intense.

Résultat, les occasions sont pauvres comme le palmarès de Rolland Courbis. Dembele est invisible, le petit Salles-Lamonge – première titularisation en Ligue 1, à la place de Gourcuff – se fait manger par Cheikh N'Doye, et M'Bengué invalide le but de Sio en gênant depuis une position de hors-jeu l'intervention de Petrić. Pas de but casquette pour l'ex de Troyes, qui a visiblement décidé de vendre tous ses gardiens. La plus belle occasion de la première mi-temps est finalement pour Yattara quand, d'une jolie tentative de retourné, il... blesse Gilles Sunu, dont la mi-temps aura été définitivement moisie. Remplacement par Benrahma dès la 43e pour lui.

Duel de remplaçants


Il n'a pas le loisir de voir entrer Yoann Gourcuff à la mi-temps. Ni N'Doye dévisser sa tête ou obtenir un corner tout en puissance. Pour le reste, Sunu ne manque pas grand-chose, le jeu reste d'une stérilité à faire braire un mulet. Quant à son remplaçant, Benrahma rate peu ou prou tout ce qu'il tente. Il faut se tourner vers Ntep, comme souvent, pour un semblant de frisson. Ou, une fois, vers Dembele : l'ailier fixe, repique vers le centre et dégaine une frappe intelligente à ras de terre. Las, ça fait poteau. Mais avec un Gourcuff qui ne perd pas un ballon, à défaut d'être dangereux, la possession locale devient indécente. Le moment choisi par Courbis pour faire entrer son supersub polonais Grosicki, à la place d'un Sio sorti sous les sifflets.

Si la qualité de passe de l'intermittent meneur peut trouver une amie dans la profondeur apportée par Grosicki, c'est Angers qui se procure deux occasions coup sur coup, avec Diers, puis Benrahma. Deux frappes trop à droite plus tard, c'est au tour de Petrić d'entrer en scène : face à Grosicki et sur les deux corners consécutifs, le Slovène écœure les attaquants rennais, en plus de cela privés d'un penalty pour une main baladeuse de N'Doye. Mais cette main, le karma l'a bien vue. Alors il met la tête de Bouka Moutou, autre entrant, sur la route du corner tiré par Ntep dans les arrêts de jeu. Trahi par son coéquipier, Petrić ne bouge pas. Angers non plus, mais il était premier à tirer ce week-end.


Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 84 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
    Partenaires
    Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 08:58 Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 125