Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Rennes-Lille (2-1)

Rennes expulse Lille et prend son quart

Dans le choc de ces huitièmes de finale de Coupe de France, Rennes s'est offert un quart de finale en éjectant Lille (2-1). Malgré l'expulsion de Soumaoro en première période, les Dogues étaient parvenus à ouvrir le score par l'inévitable Pépé, avant de voir Siebatcheu les retourner en inscrivant un doublé.

Modififié

Stade rennais 2-1 Lille

Buts : Siebatcheu (74e, 90e+1) pour les Rennais // Pépé (65e) pour les Dogues

Non, l’éviction imminente de François Ciccolini par Laval n’était pas l’événement footballistique de la journée dans le Grand Ouest. Il fallait plutôt se rendre en Ille-et-Vilaine pour s’envoyer une bonne dose de Coupe de France ce mercredi. À une quarantaine de kilomètres de Vitré – vainqueur de Lyon-la-Duchère (3-2) –, Rennes pouvait devenir le deuxième club bretillien qualifié pour les quarts de finale.


Mais en face, il y avait un obstacle de taille avec le LOSC, désireux de briller ailleurs qu’en Ligue 1 cette année. Résultat, Julien Stéphan et Christophe Galtier ont chacun dégainé une équipe quasiment type sur la pelouse d'un Roazhon Park loin d'être plein. Réduits à dix dès la 18e minute de jeu, les Lillois pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score à l'heure de jeu. Mais c'était avant que Jordy Siebatcheu ne vienne faire sa loi en inscrivant un doublé de la tête.

Soumaorouge


Les Lillois n’ont pas vraiment eu le temps de mettre en route leur terrible machine de guerre (6 victoires en 6 matchs en 2019). La raison ? Une expulsion très tôt dans le match, certainement. Soumaoro, le capitaine des Dogues, a vu l’arbitre sortir un carton rouge après un tacle mal maîtrisé sur Mexer (18e). Pas le temps de cogiter, Galtier a immédiatement opéré un changement tactique, Leao laissant sa place à Dabila, pour ne pas laisser trop d’espace aux gourmands rennais, surtout que les visiteurs étaient plutôt bien rentrés dans le match avant cette expulsion, Koubek devant s’employer pour empêcher Ikoné de faire trembler les filets (11e).


Et après la biscotte grillée ? Un peu d’agitation devant la cage rennaise, avec toujours l’intenable Pépé, se chargeant de mettre un peu la pagaille dans la défense adverse. Puis, Rennes s’est enfin réveillé, appuyant sur l’accélérateur pour essayer de véritablement profiter de sa supériorité numérique. Le premier frisson est venu d’une belle combinaison entre Sarr et Hunou, débouchant sur une frappe trop croisée du premier (29e), avant que le second ne bute sur Maignan après un show Ben Arfa dans la surface (36e) et que l’international sénégalais voie sa reprise passer au-dessus (34e). Le petit orage est finalement passé et les Nordistes ont pu terminer le premier acte plus sereinement, se permettant même de créer quelques instants de panique dans les trente derniers mètres.

Il s'appelle Jordy


Mais le temps de recharger les batteries à la pause, le SRFC est revenu avec l’envie de croquer son adversaire d’entrée, à l’image d’un extérieur du pied génial de Ben Arfa sauvé par Maignan (48e) et d’un coup de tête sur la barre d’Hunou (50e). Le LOSC est légèrement asphyxié, mais a décidé de ne pas céder aussi facilement. Et si les hommes de Galtier ont longtemps peiné à se montrer dangereux en contre, ils ont choisi l’option coup de pied arrêté pour jeter un coup de froid sur les Bretons. Sur un corner venu de la droite, Pépé a pris le dessus sur Traoré dans les airs pour ouvrir le score d’une tête imparable (0-1, 65e).


Pas une raison pour se morfondre, Stéphan montrant l'exemple en effectuant un changement offensif (Siebatcheu à la place de Zeffane). Bingo, il a fallu seulement deux minutes à l'ancien attaquant de Reims pour égaliser, profitant d'un centre de Bourigeaud pour placer sa caboche dans le but vide (1-1, 74e). Un sacré coup de fouet pour des Rennais souhaitant en finir avant la prolongation, histoire de ne pas se fatiguer avant un mois de février au rythme infernal. Et encore une fois, tout s'est joué sur une histoire de coup de tête. D'abord celui d'Hunou, parfaitement servi au point de penalty, mais incapable de tromper un Maignan vigilant (84e). Puis, Jordy Siebatcheu, encore lui, est venu délivrer Rennes dans les premières secondes du temps additionnel d'une nouvelle tête après un bon centre de Niang (2-1, 90e+1). Le timing parfait pour s'éviter de trembler dans les dernières minutes d'une rencontre engagée, et surtout pour filer en quarts de finale de la compétition, en laissant Lille se concentrer sur la deuxième place en championnat. Et si l'Ille-et-Vilaine avait le droit à son petit derby au tour suivant ?


Rennes (4-2-3-1) : Koubek - H. Traoré, Da Silva, Mexer, Zeffane (Siebatcheu, 72e) - Grenier, André (Niang, 46e) - I. Sarr, Ben Arfa, Bourigeaud - Hunou. Entraîneur : Julien Stéphan.

Lille (4-2-3-1) : Maignan – Çelik, Fonte, Soumaoro, Y. Koné – Mendes, Xeka (Soumaré, 83e) – Pépé, Ikoné, Bamba – Leão (Dabila, 22e). Entraîneur : Christophe Galtier.


Résultats et classement de la Coupe de France

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 20:04 Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:48 Euro Millions : 164 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi
À lire ensuite
Mvogo fast