Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes enchaîne, Angers déroule, Metz n'y arrive pas

Sainté et Dijon se sont répondus coup pour coup avec un Berić affûté, Metz y a cru jusqu'au bout, Angers a enfin réussi à enchaîner, et Rennes ne prend même plus le temps de regarder dans le rétro.

Modififié

Troyes 0-2 Paris SG

Buts : Di María (47e) et Nkunku (77e) pour Paris


Troyes (4-1-4-1) : Zelazny – Cordoval, Vizcarrondo, Hérelle, Obiang – Bellugou – Grandsir, Walter (Ben Saada, 81e), Azamoum (Nivet, 72e), Pelé – Suk (Khaoui, 55e). Entraîneur : Jean-Louis Garcia.

Paris (4-3-3) : Areola – Meunier, Silva, Kimpembe, Kurzawa – Lo Celso (Weah, 79e), Diarra, Rabiot (Motta, 60e) – Di María (Alves, 56e), Draxler, Nkunku. Entraîneur : Unai Emery.



Saint-Étienne 2-2 Dijon

Buts : Tavares (32e) et Saïd (55e) pour Dijon // Berić (45e+1, 61e) pour Saint-Étienne

Loïc Perrin a beau fêter sa 400e sous le maillot vert, Julio Tavarès ne va pas pour autant s'écarter de sa ligne de conduite actuelle : pas de quartier. Au sortir de la première demi-heure, le bulldozer cap-verdien salit l'icône de Geoffroy-Guichard en lui marchant dessus sans se retourner, pour aller ajuster Stéphane Ruffier et signer sa onzième banderille de la saison en championnat (32e). Au diapason de son coéquipier, Baptiste Reynet détourne le coup de pied des onze mètres de Robert Berić (35e) après une faute de Sliti dans la zone de vérité. Mais le Slovène, en échec depuis le début de la rencontre à l'image de son équipe, est un persévérant et son coup de casque juste avant la mi-temps fait mouche (45e+1). Après un pion de Wesley Saïd servi sur un plateau par Papy Balmont (55e), Berić va même bisser : un ballon dans le camp adverse, une fixation, une praline sous la barre (61e). Quatre buts entre le 11e et le 12e au coup d'envoi : qui a dit que le ventre mou n'était pas sexy ?

Saint-Étienne (4-2-3-1) : Ruffier – Debuchy, Subotić, Perrin (c), Gabriel Silva – Selnæs, M'Vila – Hamouma (Gonçalves, 69e), Cabella, Bamba (Monnet-Paquet, 64e) – Berić. Entraîneur : Jean-Louis Gasset.

Dijon (4-3-3) : Reynet (c) – Rosier, Yambéré, Djilobodji, Haddadi – Amalfitano, Abeid (Balmont, 17e), Lautoa – Saïd, Tavares, Sliti (Sammaritano, 67e). Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.



Metz 1-1 Toulouse

Buts : Roux (32e) pour Metz // Amian (84e) pour Toulouse

Le corps est droit, le saut maîtrisé, la détente remarquable, et la tête imparable : on joue la 32e minute en terres messines et le Nolan Roux nouveau vient une énième fois de faire parler la poudre. Une aubaine pour les Lorrains, d'autant qu'en début de partie, Andy Delort s'est vu refuser un penalty (4e) qui aurait changé beaucoup de choses. Mais, sûrement désireux de se réserver une place premium contre le radiateur de Saint-Symphorien, Julian Palmieri fait étalage de toute sa science et s'occupe des chevilles de Gradel comme il faut pour filer aux vestiaires avant ses copains (43e). Pas le meilleur moyen pour conserver ce maigre avantage, même si Kawashima met tout le monde d'accord (44e). En deuxième, Metz a la tête sous l'eau, mais Delort dévore la feuille de match (63e). Sentant les points lui filer entre les doigts à onze contre dix, Debève se fait dessus et aligne cinq attaquants en fin de partie. Coaching gagnant : Mubele s'arrache sur le flanc droit, et Amian allume Kawashima (84e). Niakhaté est proche de redonner la main au FCM (90e), mais le mal est fait, et les hommes de Fred Hantz, comme au Roudourou, concèdent le nul en fin de match après avoir ouvert les débats. Cruel.

Metz (4-4-2) : Kawashima – Rivierez, Balliu, Niakhaté, Palmieri – Dossevi, Cohade (c), Poblete, Miličević (Lempereur, 45e) – Rivière (Nguette, 88e), Roux (Niane, 80e). Entraîneur : Frédéric Hantz.

Toulouse (4-3-3) : Lafont – Amian Adou, Diop (c), Jullien, Moubandje – Blin (Toivonen, 55e), Cahuzac (Mubele, 75e), Sangaré – Jean (Durmaz, 55e), Delort, Gradel. Entraîneur : Mickaël Debève.




Amiens 0-2 Rennes

Buts : Khazri (41e) et Sarr (86e) pour Rennes

Vainqueur à la Beaujoire lors de la 27e journée, Amiens s'est amusé à faire la police en rebattant les cartes quant à la course à la cinquième place. Mais ce samedi à domicile, le facteur X manque à l'équation que doit résoudre Christophe Pélissier. Le pied gauche de Gaël Kakuta, puisqu'il s'agit de lui, est resté au chaud en soins, et les Picards bégaient devant : Gakpé se foire d'entrée (1re), Lacina Traoré gâche un cadeau de Mexer (12e), puis Koubek sort une pépite acrobatique que les grands compas de l'Ivoirien avaient réussi à offrir (34e). De son côté, Wabi Khazri fait trembler la barre sur coup franc, mais plante quelques secondes plus tard, aux forceps (41e). Puis avec de la réussite, Ismaïla Sarr prouve que ses guibolles vont bien en nettoyant la lucarne de Gurtner (86e). Poussez-vous, le SRFC débarque dans le top 5.

Amiens (4-2-3-1) : Gurtner – Cissokho, Gouano (c), Adenon, Dibassy – Monconduit, Ielsch – Gakpé (Bourgaud, 71e), Mendoza, Manzala (Avelar, 80e) – Traoré (Konaté, 63e). Entraîneur : Christophe Pélissier.


Rennes (4-3-3) : Koubek – Traoré, Mexer, Gnagnon, Bensebaini – Gelin, André, Léa-Siliki (Sarr, 70e) – Hunou (Bourigeaud, 60e), Sakho, Khazri (Amalfitano, 89e). Entraîneur : Sabri Lamouchi.



Angers 3-0 Guingamp

Buts : Tait (1re), Toko Ekambi (84e) et Traoré (94e) pour Angers

À Angers, on ne se précipite pas : même 17e, le club vient de prolonger le bail de Stéphane Moulin dans le Maine jusqu'en 2020. Sur le terrain en revanche, Butelle et consorts ont un maintien à aller chercher et n'ont pas le temps pour les broutilles : dès la première minute de jeu, Flavien Tait offre le but précoce du multiplex et refroidit d'emblée les ardeurs costarmoricaines en transformant d'un coup de casque un ballon chaud de Pierrick Capelle. Revenu deux fois au tableau d'affichage une semaine avant, l'En Avant ne se laisse pas abattre, à l'image d'Ikoko qui fait frémir le petit filet extérieur (39e). Mais comme un match du SCO ne serait pas vraiment un match du SCO sans une réalisation de Karl Toko Ekambi, le monsieur plus angevin dégaine (84e). Puis Traoré, dans les derniers instants, valide le deuxième succès de rang pour sa formation (90e+4). Une première, en 2017-2018.

Angers (4-1-4-1): Butelle – Manceau, Traoré (c), Pavlović, Andreau – Santamaria – Tait, Reine-Adelaïde (Sunu, 62e), Mangani, Capelle (Coulibaly, 84e) – Toko Ekambi. Entraîneur : Stéphane Moulin.

Guingamp (4-2-3-1) : Johnsson – Ikoko, Kerbrat, Eboa Eboa, Rebocho – Deaux, Didot (Benezet, 46e) – Salibur (Ngbakoto, 67e), Grenier, Coco – Briand (c). Entraîneur: Antoine Koubouaré.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur