Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Rennes-Orléans (2-0)

Rennes douche Orléans

Modififié

Stade rennais FC 2-0 US Orléans

Buts : Bourigeaud (65e) et Niang (71e).

Une compétition peut en cacher une autre.

Dans huit jours, le Stade rennais aura le droit à une affiche de gala au Roazhon Park avec la réception d’Arsenal. L’enceinte bretonne était forcément moins garnie ce mercredi soir pour accueillir Orléans, mais il y avait bien une place dans le dernier carré de la Coupe de France à chiper. Et pour gagner cette chance, Julien Stéphan a choisi d’aligner une équipe type pour défier le huitième de Ligue 2. Mais les Loirétains sont les premiers à se montrer dangereux, mettant en difficulté la défense rennaise. Benkaïd se joue de Da Silva, avant de voir sa frappe repoussée par le pied de Koubek sur Ziani, manquant complètement sa tentative (15e). La réponse du SRFC ? Deux faux espoirs. Un premier après un coup franc de Grenier sur la barre, repris du bras par Da Silva (23e), puis un second quand l’arbitre désigne le point de penalty, avant de se raviser, Grenier chutant tout seul dans la surface (40e). Attention aux regrets.


Rien ne change au retour des vestiaires : les Rennais se montrent de plus en plus pressants devant le but adverse, pendant qu’Orléans tente d’exploiter le moindre contre. Sauf que les pensionnaires de l’antichambre de l’élite finissent par craquer sur un coup franc de Bourigeaud, trompant Renault dans le coin droit du but (1-0, 65e). Le plus dur est fait pour la bande à Stéphan, s’offrant même le luxe de terminer la rencontre en toute tranquillité après un second pion signé Niang, bénéficiant d’un bon travail de Ben Arfa (2-0, 71e). Fin de chantier pour Orléans, qui n'aura pas vraiment réussi à faire douter les locaux. La vie est belle pour le Stade rennais : après la folie de Séville la semaine dernière, le club breton retrouve les demi-finales de la Coupe de France pour la première fois depuis 2014. Bienvenue dans la saison du frisson.



Rennes (4-2-3-1) : Koubek - H. Traoré, Da Silva, Mexer, Bensebaini (S. Doumbia, 76e) - André, Grenier - I. Sarr (Laurienté, 86e), Ben Arfa, Bourigeaud (Hunou, 79e) - M. Niang. Entraîneur : Julien Stéphan.


Orléans (4-3-3) : Renault - Furtado, Mutombo Kupa, Cambon, Pinaud (El-Khoumisti, 76e) - Lopy, Demoncy (Ephestion, 76e), Avounou - Ziani (Lecoeuche, 62e), Benkaïd, Perrin. Entraîneur : Didier Ollé-Nicole.


  • Résultats de la Coupe de France CG
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article