Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes cartonne, Guingamp étonne, Lille plafonne

Dernière journée aller de Ligue 1 assez étonnante, avec un carton de Rennes contre Nîmes, des victoires guingampaise et toulousaine à Monaco et Lille, ou encore un Reims-Caen enthousiasmant. Accrochez vos ceintures.

Modififié

Reims 2-2 Caen

Buts : Suk (8e) et Engels (53e) pour Reims // Ninga (28e) et Crivelli (45e) pour Caen

Le match de l'ennui ? Pas du tout. La preuve avec une ouverture du score de Suk (son premier caramel de la saison) à la huitième minute. La preuve, aussi, avec cette égalisation de Ninga de la tête. La preuve, encore, avec l'enroulée gagnante de Crivelli au milieu des échauffourées et des actions rémoises. La preuve, enfin, avec un compteur remis à zéro par Engels. Champagne, même si personne ne fera la fête.

Note du match : 8/10, comme le nombre de buts inscrits X deux. Tout simplement.



Rennes 4-0 Nîmes

Buts : André (6e), Bourigeaud (14e) et Siebatcheu (47e et 67e)

Décidément, les Bretons vont bien avec Stéphan. À croire que la trêve hivernale arrive beaucoup trop rapidement pour eux. Ce samedi, c'est Nîmes qui a fait les frais de la bonne forme de Rennes. Efficaces en contre et cohérents tactiquement face à des Crocos offensifs, mais trop naïfs, les Rouge et Noir ont plié le match avant même le quart d'heure de jeu grâce à l'ouverture du score d'André (en taclant) et au break de Bourigeaud. Siebatcheu a même achevé la proie (au début du second acte après un centre de Sarr et un peu plus tard à la suite d'un coup franc mal repoussé). Tranquille.

Note du match : 5/5, comme le nombre de victoires de Rennes depuis l'arrivée de Stéphan en autant de rencontres.



Strasbourg 2-0 Nice

Buts : Thomasson (26e) et Koné (41e)

Vieira aime le beau jeu. Mais Vieira aime aussi le réalisme. Et lors du duel opposant ses hommes à Strasbourg, il était de l'autre côté. En témoigne le score à la mi-temps : 2-0 pour les locaux. C'est ballot. Surtout lorsqu'on a concédé seulement deux occasions, synonymes de deux pions signés Thomasson, servi en profondeur par Lala, et Koné, sur corner. Mais Nice ne peut s'en prendre qu'à lui-même, puisqu'il n'en a pas du tout fait assez pour espérer mieux qu'une défaite. Tant pis, les Aiglons restent dans la première partie de tableau... avec le même nombre de points que les Alsaciens.

Note du match : 4,4/10, comme la minute (sans la virgule) durant laquelle Laurey s'est fait expulser pour sa colère envers le corps arbitral.


Monaco 0-2 Guingamp

Buts : Thuram (69e) et Roux (75e)

Une confrontation entre l'avant-dernier et la lanterne rouge, ça s'appelle toujours un duel de la peur. Un combat où l'on prend un minimum de risques, et où les situations chaudes se font donc très rares. Le Monaco-Guingamp de cette 19e journée n'a pas échappé à la règle, la confiance étant une arme inconnue pour les deux camps. Alors autant récupérer un point, c'est déjà ça de pris. Sauf que Thuram en a décidé autrement : à vingt minutes du terme, le jeune talent s'est permis de foudroyer la défense de la Principauté sur une contre-attaque éclair. Ce qui a donné l'idée à Roux, entré en deuxième mi-temps, de faire le break. Quand on dit que c'est dans la tête...

Note du match : 2/10, comme le nombre d'unités qui séparent désormais les deux formations.



Lille 1-2 Toulouse

Buts : Leão (17e) pour Lille // Gradel (50e et 64e) pour Toulouse

Lille se sentait bien dans la peau d'un dauphin. Nageant dans les mers françaises comme un poisson dans l'eau sans prendre autant de place qu'une baleine, le LOSC commençait à incarner un vrai requin pour les plus petits animaux aquatiques. Toulouse est de ceux-là, et il a d'ailleurs commencé par se faire manger malgré sa résistance. Plus tranchant en attaque, le favori a croqué une première manche équilibrée à la faveur d'une réalisation au quart d'heure de Leão, trouvé dans la profondeur par Maia. Suffisant pour demeurer devant ? Non, pas s'il y a rébellion. Celle du TFC se nommait Gradel, et a mordu deux fois (sur deux penaltys) pour bouffer la grosse bestiole, faisant déjouer les pronostics. La paradoxale et variante loi de la nature.

Note du match : -1/10, comme le nombre d'unités d'avance de Lille sur l'Olympique lyonnais, troisième, si les Gones gagnent leur match en retard.



Saint-Étienne 3-0 Dijon

Buts : Monnet-Paquet (44e), Khazri (65e) et Berić (83e)

Sans faire de bruit, l'oiseau vert construit son nid. Aujourd'hui, ce dernier est situé à la cinquième place de Ligue 1 et le moineau-Paquet participe activement à son élaboration constante. Ainsi, c'est lui et l'énorme Khazri (bien aidés aussi par Diony et la VAR) qui ont offert trois bonbons aux leurs en poussant (ou en expédiant, c'est selon) un ballon au fond. À noter aussi le travail de fourmi parfois spectaculaire de Perrin, la bonne entrée de Berić et le manque de piquant de la moutarde dijonnaise pour expliquer la logique du résultat final. 3-0, le DFCO (v)a mal.

Note du match : 13/10, comme la minute où la partie aurait pu basculer de l'autre côté sans une intervention décisive de Perrin.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures Austin nouvelle franchise de MLS 24 Hier à 17:46 La subtile repartie d'un entraîneur à une question aberrante 53
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    L'OL coince à la Mosson