Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Rennes (0-1)

Rennes braque à nouveau la Beaujoire

Courageux et surtout réalistes, les joueurs de Julien Stéphan ont respecté la tradition en allant s'imposer à Nantes (0-1), grâce à un but de Damien Da Silva. Un succès déterminant pour les Bretons qui se replacent dans la course à l'Europe.

Modififié

Nantes 0-1 Rennes

But : Da Silva (13e)

L’addiction aux séries, ou « binge-watching » si on pratique la langue de Shakespeare, n’est pas encore une maladie reconnue en tant que telle, mais a quand même le mérite d’exister. Rester plongé dans un univers, se délecter de chaque passage sans regarder le temps passer. Parfois dangereusement. Un phénomène auquel Nantais et Rennais sont confrontés depuis une bonne cinquantaine d’années à tour de rôle. Pendant près de 41 ans, jusqu’au 4 janvier 2006 très précisément, les Rouge et Noir repartaient toujours déçus de leur déplacement en Loire-Atlantique. Mais depuis qu’ils ont brisé la malédiction grâce aux historiques John Utaka et Olivier Sorlin ce jour-là, l’addiction a changé de camp. Et une fois encore, comme depuis plus de quatorze ans, Rennes n’a pas perdu à la Beaujoire. Mieux, il a empoché trois points importants dans la course à l’Europe.

Le complexe du corn-flakes


D’entrée de jeu, pourtant, les Canaris montrent qu’ils ne veulent pas laisser leur supporters avec le bec dans l’eau et partent immédiatement à l’assaut de la cage de Koubek. Les hommes d’Halilhodžić pensent même avoir fait le plus dur quand, sur un coup franc délicieusement déposé par Lima, Diego Carlos devance sans forcer Koubek pour faire exulter la Brigade Loire (7 e). De la main, malheureusement, pour le peuple jaune et vert.


Quelques minutes plus tard, comme si la malédiction avait décidé de frapper à ce moment-là, c’est Rennes qui va prendre l’avantage sur un troublant copier-coller. Un coup de pied arrêté excentré de Ben Arfa frappé au second poteau, une tête et non une main de Da Silva qui libère Julien Stéphan et tout son groupe (13e). De quoi rééquilibrer les débats jusqu’au retour des vestiaires, avant que l’orage nantais ne se mette à tomber.

Solide comme un karreg


À l’image de leur début de rencontre, les Nantais accentuent la pression sur le but rennais. Avec comme seul motif de briser cette série de revers qui se prépare à accoucher d’un nouveau venu. Limbombé, de la tête, pense permettre par deux fois à son équipe de recoller au score. Et si la barre se dresse sur sa route une première fois (60e), c’est ensuite sa maladresse qui entrave ses desseins et ceux de son équipe quelques minutes plus tard (65e). Nantes pousse en continu, mais n'arrivera finalement jamais à recoller au score. Une aubaine pour Rennes, qui profite donc comme prévu de ramener trois points à la maison et de se remettre à rêver d'Europe en fin de saison.



Nantes (4-3-3) : Tătăruşanu - Fabio, Diego Carlos, Pallois, Lima - Touré, Girotto (Boschilia, 63e), Rongier - Limbombe (Moutoussamy, 83e), Sala (Coulibaly, 74e), Waris. Entraîneur : Vahid Halilhodžić.

Rennes (4-2-3-1) : Koubek - H.Traoré, Mexer, Da Silva, Bensebaini - André, Grenier - Bourigeaud (Léa-Siliki, 75e), Ben Arfa, Sarr - Niang (Johansson, 60e). Entraîneur : Julien Stéphan.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 22:41 L'hommage des supporters nantais à Sala 3
    Hier à 18:17 Chimbonda signe en... 10e division anglaise 16 Hier à 18:15 On a suivi le Saint-Pryvé Saint-Hilaire FC avant son match face à Rennes 2 Hier à 17:01 Jean-Michel Aulas s'en prend à des journalistes de L’Équipe et d'Eurosport 22
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 14:24 Hazard : « J'ai frustré tous mes entraîneurs » 47 Hier à 09:44 Ashley Cole signe à Derby County et rejoint Frank Lampard 5