Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Rennes accroché, Sainté bousculé, Caen et Guingamp assommés

Sale soirée pour les relégables dans ce multiplex : Guingamp et Caen se sont fait secouer en fin de partie, l'un par Monaco (1-1), l'autre par Nîmes (2-0). Un triste spectacle qui contraste avec celui proposé sur les deux autres terrains par Amiens et Saint-Étienne (2-2), mais surtout Angers et Rennes (3-3).

Modififié

Amiens SC 2-2 AS Saint-Étienne

Buts : Konaté (23e, 61e) pour Amiens // Kolodziejczak (16e) et Cabella (90e+5) pour Sainté

Même si le maintien n’est pas encore assuré, c’est sans pression qu’Amiens recevait l’ASSE. Ce qui ne l'empêche pas de prendre un coup de massue sur la caboche, quand Wahbi Khazri dépose son corner sur le crâne du massif Kolodziejczak. Mais les Picards reprennent rapidement leurs esprits : Moussa Konaté est mis sur orbite par Eddy Gnahoré et fait danser Ruffier sur son un-contre-un. Un bon gros bras de fer, qui tourne à l’avantage des Foréziens quand Jordan Lefort fauche Arnaud Nordin à l’entrée de la surface. Un rouge validé par la VAR, mais Khazri voit son coup franc repoussé sur la barre par Gurtner. Les bois sont encore sollicités sur une tête de Berić, encore une fois servi par le Tunisien. Pourtant, l’infériorité numérique n’est qu’un leurre. Car ce sont dix Amiénois qui arrivent à étouffer les Verts. Mendoza chipe le ballon sur une touche anodine et sert Konaté, qui signe un doublé d’une demi-volée savamment croisée. Libéré, Amiens est séduisant, alors que Sainté déjoue, voit Berić taper à nouveau la transversale, et Gurtner résiste. C'est finalement Rémy Cabella, à côté de la plaque jusqu'ici, qui égalise dans le temps additionnel d'un enroulé du droit inespéré. Une manière de profiter a minima du faux pas des Lyonnais dans l'optique du podium.


EA Guingamp 1-1 AS Monaco

Buts : Eboa Eboa (23e) pour Guingamp // Jovetić (90e+2)

C’est la troisième fois cette saison que Guingampais et Monégasques croisent le fer pour un duel à couteaux tirés. Et après les victoires à l'aller en Principauté (2-0) et en demi-finale de la Coupe de la Ligue (2-2, 5-4 aux tirs au but), les Bretons ont longtemps cru pouvoir tenir en respect les hommes du Rocher, grâce notamment à un grand Marc-Aurèle Caillard. C'est d'abord Felix Eboa Eboa qui donne de l’air aux Costarmoricains d’un coup de tête après un corner de Rebocho. Son troisième but de la saison, le troisième après un coup de pied arrêté. Mais le gardien de l’EAG, ancien de Monaco, réalise ensuite une double parade exceptionnelle face à Golovin et Vinicius, avant de sortir de la lucarne une frappe limpide d’Adrien Silva. Une baraka qui illustre aussi l’incapacité de Monaco à convertir ses nombreuses actions, même si Guingamp ne se montre guère plus adroit. Et c'est finalement sur un coup de billard que Stevan Jovetić remet la tête guingampaise sous l'eau au bout du temps additionnel. Terrible pour les hommes de Jocelyn Gourvennec, qui perdent plus que deux points, un moindre mal pour Monaco qui garde ses distances avec les barrages.



Nîmes Olympique 2-0 Stade Malherbe Caen

Buts : Bouanga (85e) et Ferri (90e+3)

Une rencontre indigeste pendant sa quasi-totalité, ne réservant que de rares sauvetages de Brice Samba et des frictions entre les acteurs. Mais dans ce genre de situations, c'est souvent celui qui a le plus à perdre qui a tendance à se recroqueviller et donc à craquer. Coincé en fond de classement, Caen y restera, après s'être fait déchirer sur deux banderilles nîmoises : la première sur une tête de Denis Bouanga, parfaitement servi par Thioub, la seconde par Jordan Ferri qui baigne les Costières dans l'allégresse. Pour Caen, ville aux cent clochers, il faudra aller brûler pas mal de cierges pour espérer un maintien.




Angers SCO 3-3 Stade rennais

Buts : Reine-Adélaïde (47e, 90e+1) et Bahoken (52e) pour le SCO // Ben Arfa (35e et 75e sp) et Niang (59e) pour Rennes

Peut-être le match le moins décisif de la soirée, mais certainement le plus spectaculaire. Encore tout émoustillés par leur qualification en finale de Coupe de France, acquise mercredi à Lyon (2-3), les Rennais comptaient bien revenir aux affaires courantes en douceur. De la douceur ? C’est d’abord Hatem Ben Arfa qui en balance de partout en s’offrant un slalom délicieux entre les défenseurs scoïstes. L’artiste s’appuie sur M’Baye Niang en pointe, qui le ressert d’une louche bien sentie (0-1). Butelle est battu, mais ses coéquipiers sauront remettre une couche de cette fameuse douceur... angevine bien sûr. Le début de seconde période est ainsi un festival de Jeff Reine-Adelaïde, qui envoie en lucarne une frappe sans contrôle à la suite d'une touche qui a filé au milieu des joueurs (1-1), puis qui dépose un ballon sur la tête de Stéphane Bahoken après une jolie percée (2-1). Tait et Fulgini y vont aussi de leurs galipettes, mais Rennes se rebiffe sur un coup franc de Bourigeaud, détourné dans les filets adverses par le dos de Niang (2-2). La douceur n’est alors plus à l’ordre du jour, et la partie s’envenime. Sur un ballon aérien, Ludo Butelle vient mettre une beigne à Benjamin André dans sa sortie hasardeuse. Penalty logique, transformé en force par Ben Arfa pour le doublé (2-3). La folie a désormais pris le pas et si Koubek sort le grand jeu devant Christian Lopez, le Tchèque doit s'incliner sur un ultime coup de casque de Jeff Reine-Adelaïne, décidément la tête couronnée de la soirée (3-3). Rennes préserve une invincibilité contre Angers datant de 1976, mais devra reprendre des forces avant d'aller affronter le PSG au Stade de France.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible

    il y a 3 heures Le récap de la #SOFOOTLIGUE 1 il y a 4 heures QSI dans la short list pour racheter Leeds 53
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    il y a 9 heures Offre spéciale : abonne-toi à SO FOOT à partir de 13 euros ! 1