Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2012
  2. // Gr.A
  3. // Zambie/Libye

Renard: « Face au Sénégal, on ressemblait à des juniors »

Tombeur surprise du Sénégal (1-0) avec ces échalas Zambiens, Hervé Renard peut se mettre très bien en cas de victoire cet après-midi contre la Libye. Interview avec un homme sanguin. .

Modififié
Est-ce que vous avez battu le Sénégal parce que vous étiez meilleurs?
Sur ce jour-là, je pense que oui même si dans l'absolu, c'est une sélection plus forte que nous. Après ma chance, c'est qu'ils sont neuf à évoluer en France, donc je connaissais bien leur points faibles. Je les ai quand même trouvé attentistes, comme s'ils misaient sur une erreur de notre part. Comme ils sont sortis d'un groupe fort, où ils ont éliminé le Cameroun et la RDC, ils pensaient peut-être que cela allait être plus facile. Je ne sais pas, il faudrait leur demander.

La Zambie est l'une des dernières sélections africaines à posséder son style propre, est-ce une adaptation au déficit physique de vos joueurs?
Oui, il y a un style zambien, effectivement parce qu'on n'a pas la puissance des Africains de l'Ouest. Au moment des hymnes face au Sénégal, on ressemblait à une équipe de juniors. Mais je leur rappelle souvent que Xavi, Iniesta, Messi, les meilleurs joueurs du monde aujourd'hui ne sont pas des gabarits. Cela ne les empêche pas d'être forts physiquement. Et puis on possède quelques manieurs de ballon assez exceptionnels. Par exemple, Rainford Kalaba. Il n'y en a pas beaucoup aussi forts que lui aujourd'hui en Ligue 1. Mais à priori, ces joueurs n'intéressent pas les recruteurs français. On a peu de joueurs évoluant en Europe, donc on est handicapé par ce manque d'expérience. Il faut nous laisser le temps d'apprendre.

Il y a deux ans, vous aviez quitté la Zambie avec les sentiment que vous ne pouviez plus progresser au regard du potentiel de l'équipe. Pourquoi êtes-vous revenu?
Parce que j'en avais très envie. J'ai pas hésité une seconde. Je crois que le fédération a reçu plus d'une centaine de CV, dont beaucoup d'entraîneurs plus expérimentés que moi. S'ils m'ont choisi, c'est peut-être parce qu'ils connaissent ma façon de travailler. Avec mon adjoint, on habite en Zambie, on ne fait pas des allers-retours depuis l'Europe. Et puis les conditions ont changé. On dispose d'un nouveau stade, qu'on a pas encore utilisé. Il ont construit un centre olympique où on peut s'entraîner. Le chef de l'Etat a fait de football une priorité et donc on travaille dans des conditions plus acceptables.

Pourquoi votre passage en Angola s'est terminé aussi rapidement?
Les promesses n'ont pas été tenues. Quand je suis arrivé, on m'avait demandé de faire un travail de fond. Ils ne sont plus en guerre depuis 2002, donc c'était le moment pour structurer le football angolais. La sélection est vieillissante. Et puis finalement, je passais mon temps à l'hôtel et je n'étais pas payé. Donc, le jour où j'ai gueulé, je suis parti.

Est-ce que la population de la Guinée Equatoriale vous met déjà la pression en prévision du dernier match de groupe?

Non. Après ils peuvent essayer, rien ne nous fait peur. On va se débrouiller. On est arrivé à Bata. L'hôtel mis à disposition par la CAF ou le comité d'organisation était pourri. Et on a déménagé tous seuls, comme des grands.

Vous étiez à deux doigts de vous bastonner en conférence de presse avec un journaliste zambien après votre élimination en quart-de-finale à la CAN 2008, vous l'avez recroisé?
Oui, il est là. On s'est réconcilié. Il n'y a plus de problème personnel avec lui même si certains de ses collègues parlent un peu trop en ce moment. Je suis sanguin mais je vais changer d'attitude: maintenant je vais rester silencieux. Mais je les attends au tournant.


Propos recueillis par Joachim Barbier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 1 heure Zlatan dit "bye bye" à Los Angeles 23
Hier à 18:02 Wenger nommé responsable du développement du football à la FIFA 30 Hier à 17:11 La bière avec alcool fera son retour à l'Euro 2020 41 Hier à 15:58 Trois anciens responsables de la CONMEBOL bannis à vie par la FIFA 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi