Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Cahier critique

On a décrypté le clip d'arrivée de Valon Berisha à Reims

Parce que les critiques cinéma n'ont pas le monopole des adjectifs bizarres, des tournures alambiquées et de la masturbation intellectuelle, sofoot.com a décidé de (dé)crypter le clip d'arrivée de Valon Berisha à Reims.

Séduisant était le retour sous le feu des projecteurs de Valon Berisha, un acteur dont le jeu subtil est encore souvent loué. Ratée est cependant l'occasion que les cinéastes du Stade de Reims avaient face à eux de se donner de la hauteur (et des ailes). En effet, la rédemption attendue s'est trop vite transformée en une citation évidente qui ne laisse entrevoir qu'une longue et banale discussion à la table d'un café, esthétiquement maladroite et loin de donner des ailes.

L’encanaillement de la citation érudite


Que beaucoup aient recours à son patronage ne fait pour autant pas de l’art de la citation un exercice de style aisé. De fait, l’usufruit d’une référence, qu’elle appartienne aux tréfonds les plus disparates des gouffres obscurs où s’amoncellent les références populaires ou aux alcôves les plus secrètes des pâturages dorés où reposent les mythes classiques, peut s’avérer par essence et par principe périlleux. En effet, s’il peut conférer un éclat, celui du firmament de l’érudition, il verse parfois dans le sibyllin, parfois dans le pusillanime.


Si les réalisateurs rémois s’affranchissent de l’insaisissable en offrant au regard désappointé du spectateur un symbole des plus encanaillés, ils s’abîment cependant sur l’écueil non moins dramatique de la pudeur artistique. En d’autres termes, pour balayer précisément toute opacité sémantique, les cinéastes oublient de se hisser aux hauteurs insoupçonnées, plaines virginales, que permettent d’atteindre la créativité la plus hardie et l’inventivité la plus téméraire, en ne prenant pas la peine de transfigurer totalement une référence prosaïque.

L'épure et le vacillement


Or, le principal enjeu de la proposition cinématographique réside dans la solidité intrinsèque et hermétique de la citation qui sert de fondement au complexe symbolique dans lequel devaient s’organiser les systèmes de référence déployés. Si bien qu’en laissant entrevoir des fondations vacillantes, la cathédrale voulue, et que laissait suggérer au fond un plan en vérité bien senti, se transforme plutôt en un château de cartes à la merci des vents, que la précision du geste des réalisateurs ne permet pas de préserver.



De fait, le film champenois peut se targuer d’une mise en scène et d’un montage soigné, autrement dit d’une caresse technique qui atteint son épiphanie en visant l’épure absolue et en atteignant la simplicité la plus totale. Ainsi, l’esthétique, qui n’est rien de plus (ou de moins) qu’une manière de figurer des signes, et le montage, un moyen d’associer des réseaux de signification, atteignent des sommets de justesse. Mais reste malheureusement à l’esprit l’adage qui veut que l’art de la citation soit celui de ceux qui ne savent réfléchir. Cinéma-citation, situation précaire.

Valon Berisha
Note de la rédaction
3
Note des lecteurs
8.6Moyenne de 87 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note


Par Valentin Lutz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi