Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Réforme

Réforme de la Ligue des champions : une ligue fermée qui ne dit pas son nom

Dès le début de la crise du coronavirus, la rumeur d’une superligue européenne avait été relancée, afin de faire face aux difficultés financières des gros clubs du continent. Pourtant, c’est finalement la carte de la réforme de la Ligue des champions qui devrait être retenue. Dans le but de mettre tout le monde d’accord ?

Modififié
Dans la soirée de mardi, alors que l'OM venait enfin de marquer et de remporter un match de Ligue des champions, après 13 défaites d’affilée, le très sérieux quotidien britannique The Times dévoilait les projets du « football de demain » . L’UEFA serait en effet prête à revoir la copie de sa compétition phare, la Ligue des champions, dans le but principal de s’éviter une fuite en avant des principaux clubs, du FC Barcelone au Paris Saint-Germain, séduits par l’idée d’une compétition privée, indépendante et fermée, à savoir la fameuse Superligue européenne.

Ainsi, en collaboration directe avec l’ECA, le syndicat européen des clubs dirigé par Andrea Agnelli, président de la Juventus, et l’European Leagues, le syndicat des championnats et des ligues, l’UEFA réfléchirait très sérieusement à bouleverser, dès 2024, le format de la Ligue des champions. Plus de matchs, plus de rencontres, plus de suspense, plus d’intensité et donc plus d’argent, plus de revenus - le nerf de la guerre en ces temps de disette et de crise économique. De cette manière, les partisans d’une lucrative Superligue européenne, d’une « Premier League européenne » comme on l'appelle parfois aussi, renonceraient à leur projet et se tourneraient vers cette Ligue des champions revisitée.

Le modèle suisse


L’idée serait d’inspiration suisse. D’ailleurs, la presse parle de « Swiss Model » : 32 équipes, voire 36 (cela n’aurait pas encore été pleinement décidé), qualifiées via les championnats nationaux, se départageraient non plus lors des phases de groupes, réparties en 8 poules, mais dans une poule unique. Dix matchs par club, déterminés par un tirage au sort, seraient organisés avec cinq matchs à domicile et cinq matchs à l’extérieur. Le tout - surtout - avec des têtes de série, réparties dans quatre chapeaux. Ainsi, l’objectif serait de garantir de gros affrontements dès le début de la compétition, des Bayern – Juventus ou des Liverpool – Real Madrid avant les phases finales. Selon un membre de l’UEFA, proche du dossier et cité par le Times, « bien que cela puisse être difficile à comprendre pour les fans, en tout cas au début, l’avantage de cette poule unique est de rendre les rencontres beaucoup plus excitantes qu’elles ne le sont maintenant. Chaque match doit être significatif car chaque place dans le top 16 est précieuse en matière d’argent et de renommée. [...] Il y a aussi une incitation à être parmi les 24 premiers et assurer une place en Ligue Europa. » Autrement dit, avec ce format, même en perdant ses quatre premiers matchs, il y aura toujours une chance de se maintenir en Europe.



Après ces dix rencontres jouées sur toute la première partie de la saison, les huit premiers seraient qualifiés en huitièmes de finale. Quant aux clubs classés de la 9e à la 24e place, ils s’affronteraient en play-off afin de dégager 8 autres participants pour les huitièmes. Les autres seront reversés en Ligue Europa. La suite de la compétition, les phases finales, ressemblerait peu ou prou à ce que l’on connaît déjà aujourd’hui. Aucune référence à un « Final 8 » , comme on l’a vu cet été, n’a d’ailleurs été faite lors des réunions. La seule nouveauté est que les demi-finalistes, voire les quart-de-finalistes, cela n’a pas encore été pleinement acté, seraient automatiquement qualifiés pour l’édition de la Ligue des champions suivante. Quelque part, le ver serait dans le fruit : le concept de ligue fermée rentrerait un peu dans l’organisation européenne. Il n'y aurait certes pas de Superligue dans les prochaines années, mais une nouvelle compétition qui, philosophiquement parlant, ressemblerait beaucoup à ce qu’on s'imagine du format « Superligue » .

Et les joueurs dans tout ça ?


Au total, alors qu’aujourd’hui l’équipe victorieuse de la C1 joue 13 matchs, avec ce nouveau format, on pourrait atteindre 19 rencontres. Alors que de plus en plus de joueurs se plaignent des cadences infernales et que les blessures se multiplient en championnat, les décideurs semblent donc plus concernés par les perspectives financières plutôt que par le bien-être des principaux acteurs. D’ailleurs, la FIFPRO, le syndicat international des joueurs, n’a même pas participé aux réunions de concertation au sujet des nouveaux formats. Ceci explique cela.

Autre point de crispation, l’UEFA aimerait pouvoir organiser au moins 3 journées de Ligue des champions le week-end, afin d’assurer une part d’audience plus importante, sur un grand nombre de canaux possibles, en début d’après-midi pour le marché asiatique, en soirée pour l’Europe et encore plus tard pour le marché américain. L’European Leagues y semblerait totalement opposé, mais pourrait finir par l’accepter s'il en va de la survie, du maintien et de la visibilité de la compétition. Des annonces devraient être faites par l’UEFA d’ici la fin de l’année et des choses pourraient être officialisées assez rapidement. Bien entendu, personne n'a l'air de se soucier de savoir si une telle réforme plaît aux supporters et consommateurs...

Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 18:50 La justice donne raison à Canal contre beIN, la LFP réagit immédiatement 61
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
À lire ensuite
Le beau costume à Payet