Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 27 Résultats Classements Options

Real Madrid

Dernier message de la page précédente, posté par Italia'90
le 16/10/2020 à 01:40
Figo quand on se remémore sa saison 2000-2001 c'est incroyable qu'il soit absent.
Rarement vu un joueur offensif aussi fort et inspiré avec une régularité exemplaire sur toute une saison.

Je me souviens un match en janvier ou février, contre une équipe de milieu de tableau voire plus bas, Del Bosque décide le faire souffler un peu, et ça rate pas, le Real est mené 1-0 à la mi-temps et même 2-0 peu après la reprise. VDB s'énerve, il fait rentrer le Portugais à l'heure de jeu, et 3-2 pour vous au final, avec deux passes décisives et demi pour le Ballon d'Or en titre. Fantastique.

Xabi Alonso sa suspension en finale pour la decima a peut-être joué en sa défaveur. Et Kroos souffre peut-être d'être l'élément le moins soyeux du duo qu'il forme avec Modric. J'dis ça j'dis rien.
Réponse de Fred Astaire
le 16/10/2020 à 02:06
Message posté par Italia'90
Figo quand on se remémore sa saison 2000-2001 c'est incroyable qu'il soit absent.
Rarement vu un joueur offensif aussi fort et inspiré avec une régularité exemplaire sur toute une saison.

Je me souviens un match en janvier ou février, contre une équipe de milieu de tableau voire plus bas, Del Bosque décide le faire souffler un peu, et ça rate pas, le Real est mené 1-0 à la mi-temps et même 2-0 peu après la reprise. VDB s'énerve, il fait rentrer le Portugais à l'heure de jeu, et 3-2 pour vous au final, avec deux passes décisives et demi pour le Ballon d'Or en titre. Fantastique.

Xabi Alonso sa suspension en finale pour la decima a peut-être joué en sa défaveur. Et Kroos souffre peut-être d'être l'élément le moins soyeux du duo qu'il forme avec Modric. J'dis ça j'dis rien.


Va comprendre, Charles !
Réponse de Italia'90
le 16/10/2020 à 02:46
Message posté par Fred Astaire
Va comprendre, Charles !


(ah, le sympathique André Pousse)

D'ailleurs le numéro 5 du classement a certes de beaux coups d'éclat à son actif, mais pas sûr qu'il ait été aussi haut que le Figo de 2000-2001 sur toute une saison. Mais j'imagine que sa carrière d'entraîneur doit relever un peu le souvenir du joueur qu'il a été chez vous.
Réponse de Fred Astaire
le 17/10/2020 à 20:03
Quelle purge !
Ce message a été modifié.
Réponse de tiga
le 17/10/2020 à 21:01
Je n'ai pu qu'apercevoir le dernier quart d'heure, au moment de la sortie de Kroos.

Je découvre Asensio exilé sur l'aile droite. Modric, Isco & Kroos sur le banc : Le milieu animé par Casemiro & Valverde (!?)

À part un exploit de Benzema qui finit sur la transversale, c'était gênant.
Réponse de R9+Z5=KB9
le 17/10/2020 à 22:57
Le petit coup de main de Getafe atténue la déception de la défaite.
Réponse de Elji haz14
le 17/10/2020 à 23:49
Message posté par R9+Z5=KB9
Le petit coup de main de Getafe atténue la déception de la défaite.


Grande Getafe !
Réponse de Elji haz14
le 17/10/2020 à 23:50
Message posté par tiga
Je n'ai pu qu'apercevoir le dernier quart d'heure, au moment de la sortie de Kroos.

Je découvre Asensio exilé sur l'aile droite. Modric, Isco & Kroos sur le banc : Le milieu animé par Casemiro & Valverde (!?)

À part un exploit de Benzema qui finit sur la transversale, c'était gênant.


Je me suis ennuyé comme rarement devant le match, c'était vraiment à ierch.
Réponse de Charmatin
le 18/10/2020 à 00:14
Mais je ne connaissais pas l’existence du forum! Honte à moi! Je ne lirai pas les 181 pages mais je viendrai discuter avec plaisir avec vous ici, quand le temps le permettra!
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 00:45
Bienvenue Charmatin, il n'est jamais trop tard. On espère te voir régulièrement ici ^_~
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 00:52
Message posté par Charmatin
Mais je ne connaissais pas l’existence du forum! Honte à moi! Je ne lirai pas les 181 pages mais je viendrai discuter avec plaisir avec vous ici, quand le temps le permettra!


Pour te rattrapper et t'éviter de relire le topic en entier, je t'adresse les bonnes feuilles. Ça nous changera un peu de parler de vrai et bon football et surtout de lire une grande plume:

page 139

Le 18 Mai 1960
Real de Madrid bat Eintracht de Francfort 7 buts à 3 (3-1)
à Glasgow
135000 Spectateurs
Arbitre Mr Mpwatt (Ecosse)
Buts Di Stefano (27eme, 30eme, 75eme) Puskas (45eme, 56eme, 60eme, 71eme)
Kress (10eme), Stein (72eme, 74eme)
REAL MADRID
Dominguez - Marquitos, Pachin - Vidal, Santamaria, Zarraga - Canario, Del Sol, Di Stefano, Puskas, Gento.
EINTRACHT FRANCFORT
Loy - Lutz, Hoefer - Weilbacher, Eigenbrodt, Stinka - Kress, Lindner, Stein, Pfaff, Meier.

Analyse du regretté François Thébaud dans Miroir Sprint

Si l'on examine la partie dans son ensemble, on constate que le Real s'est comporté dans cette finale comme une équipe de grande classe.
Durant plus d'une heure son action collective apparut soutenue, alors que jusqu'ici, même dans ses meilleurs matches, les passages à vide dans ce domaine alternaient avec les périodes brillantes.
Auteur de quatre buts, dont deux furent obtenus par des tirs foudroyants, initiateur de magnifiques mouvements collectifs, combattant de tous les instants, Puskas fut le footballeur le plus brillant sur la pelouse d'Hampden Park.
Mais il est difficile de dire s'il fut -tout bien pesé - plus utile à son équipe que Di Stefano.
L'Argentin signa de son côté trois buts, dont deux durant la période la plus difficile puisqu'ils déterminèrent le renversement de situation en faveur du Réal.
Dans le travail constructif , il manqua à la surprise générale plusieurs passes faciles mais il déclencha et participa à des mouvements si nombreux que ce "déchet" fut somme toute peu important.
Et, il ne faut pas oublier sa collaboration au travail défensif qui fut si efficace dans la première demi-heure de la partie qu'il enleva à Stein une occasion de but très favorable.
Del Sol joua en première mi-temps un rôle de premier plan, grâce à des dribbles qui permirent à son équipe de conserver la balle, et grâce à des infiltrations dangereuses dans le réseau défensif allemand.
Ensuite l'ancien joueur de Séville fatigué, baissa du pied.
Il en fut un peu de même de Canario, dont la participation aux deux premiers buts fut essentielle.
En revanche, hormis l'excellente action qui permit à Pukas de marquer le 5e but et quelques départs en "une-deux" avec ses partenaires, Gento fut le Gento individualiste que l'on a souvent connu.
La grande rapidité de son adversaire direct lui interdit même ces démarrages spectaculaires qui impressionnent ses admirateurs.

En défense, si Zarraga, après un début pénible, effectua une bonne rentrée, et si Dominguez et Santamaria eurent leur comportement habituel, Marquitos, correct cette fois et très efficace, fut supérieur à un Pachin peut-être fatigué par le récent match international Espagne-Angleterre, alors que Vidal fournissait une exhibition moyenne.
Nous n'avons guère parlé de Francfort sinon pour signaler son entrée en scène confiante et résolue.
Lorsque le Real trouva cohésion et rythme l'équipe allemande fut surclassée comme ne le fut aucun des finalistes de la Coupe d'Europe.
Si l'aile droite de sa ligne d'avants exécuta avec le concours du centre-avant Stein des combinaisons bien construites, l'abus de la passe longue chez la plupart de ses joueurs, ne lui laissait aucune chance dontre des joueurs de la valeur des madrilènes.
Des victoires sur des adversaires opérant dans le même style - Young Boys et Glasgow Rangers - avaient crée des illusions concernant le caractère "moderne" du jeu direct de l'Eintracht, le match de Hampden Park a eu l'allure d'une mise au point définitive.
Si Kress, l'ailier droit, et Stein le centre-avant, sont des éléments de classe incontestable, Pfaff, prématurément appelé le Di Stefano de Francfort, n'a montré que les qualités qu'il possédait en 1954, c'est-à-dire des qualités moyennes au niveau international.
Entre le vrai Di Stefano et lui, il y a une très grande classe d'écart.

Derrière ces trois joueurs, hormis Lutz, un arrière rapide et difficile à manoeuvrer, on recherche en vain des éléments de valeur affirmée.
En revanche on y trouve un ailier gauche, Meier, au jeu primaire et dénudé de clairvoyance, un demi-droit Weilbacher, dont le bagage se réduit au jeu purement destructif et méchant un demi-aile Stinka et un demi-centre Eigenbrodt, comme on en voit beaucoup, un arrière gauche Hoefer, dont la rudesse est l'arme principale.
Au total une équipe de valeur internationale moyenne, inférieure à coup sûr à Barcelone au C.D.N.A. Sofia, victimes des éliminations et au Stade de Reims 1960 qui a une autre "répondant" technique.

Quelques mots avant de terminer sur l'attitude admirative du public de Hampden Park à l'égard des vainqueurs.
Ce public qui avait assisté à l'écrasement des Rangers, le champion d'Ecosse, par l'Eintracht de Francfort, a compris par comparaison visuelle et mathématique que le football britannique doit radicalement modifier ses conceptions.

La Presse écossaise aussi si l'on en croit les professions de foi formulées après le match par ses ténors.
Souhaitons que cette fois la leçon a été bien comprise et que le pays qui fut le berceau du foorball cesse de vivre avec ses souvenirs.

Textes et photos
http://www.om4ever.com/Siecle/60RealMad … ncfort.htm

A voir sur footballia
Ce message a été modifié.
Réponse de R9+Z5=KB9
le 18/10/2020 à 00:57
Message posté par Charmatin
Mais je ne connaissais pas l’existence du forum! Honte à moi! Je ne lirai pas les 181 pages mais je viendrai discuter avec plaisir avec vous ici, quand le temps le permettra!


Tout s'explique, je me demandais justement pourquoi je ne voyais pas tes commentaires. Moi je remercie Elji , c'est sur son invitation que je connais le forum , je ne l'oublie pas et comme diraient les aliens dans toy story :
" Nous vous devons une reconnaissance éternelle"

Ahahah !
Réponse de R9+Z5=KB9
le 18/10/2020 à 01:09
Message posté par Fred Astaire
Pour te rattrapper et t'éviter de relire le topic en entier, je t'adresse les bonnes feuilles. Ça nous changera un peu de parler de vrai et bon football et surtout de lire une grande plume:

page 139

Le 18 Mai 1960
Real de Madrid bat Eintracht de Francfort 7 buts à 3 (3-1)
à Glasgow
135000 Spectateurs
Arbitre Mr Mpwatt (Ecosse)
Buts Di Stefano (27eme, 30eme, 75eme) Puskas (45eme, 56eme, 60eme, 71eme)
Kress (10eme), Stein (72eme, 74eme)
REAL MADRID
Dominguez - Marquitos, Pachin - Vidal, Santamaria, Zarraga - Canario, Del Sol, Di Stefano, Puskas, Gento.
EINTRACHT FRANCFORT
Loy - Lutz, Hoefer - Weilbacher, Eigenbrodt, Stinka - Kress, Lindner, Stein, Pfaff, Meier.

Analyse du regretté François Thébaud dans Miroir Sprint

Si l'on examine la partie dans son ensemble, on constate que le Real s'est comporté dans cette finale comme une équipe de grande classe.
Durant plus d'une heure son action collective apparut soutenue, alors que jusqu'ici, même dans ses meilleurs matches, les passages à vide dans ce domaine alternaient avec les périodes brillantes.
Auteur de quatre buts, dont deux furent obtenus par des tirs foudroyants, initiateur de magnifiques mouvements collectifs, combattant de tous les instants, Puskas fut le footballeur le plus brillant sur la pelouse d'Hampden Park.
Mais il est difficile de dire s'il fut -tout bien pesé - plus utile à son équipe que Di Stefano.
L'Argentin signa de son côté trois buts, dont deux durant la période la plus difficile puisqu'ils déterminèrent le renversement de situation en faveur du Réal.
Dans le travail constructif , il manqua à la surprise générale plusieurs passes faciles mais il déclencha et participa à des mouvements si nombreux que ce "déchet" fut somme toute peu important.
Et, il ne faut pas oublier sa collaboration au travail défensif qui fut si efficace dans la première demi-heure de la partie qu'il enleva à Stein une occasion de but très favorable.
Del Sol joua en première mi-temps un rôle de premier plan, grâce à des dribbles qui permirent à son équipe de conserver la balle, et grâce à des infiltrations dangereuses dans le réseau défensif allemand.
Ensuite l'ancien joueur de Séville fatigué, baissa du pied.
Il en fut un peu de même de Canario, dont la participation aux deux premiers buts fut essentielle.
En revanche, hormis l'excellente action qui permit à Pukas de marquer le 5e but et quelques départs en "une-deux" avec ses partenaires, Gento fut le Gento individualiste que l'on a souvent connu.
La grande rapidité de son adversaire direct lui interdit même ces démarrages spectaculaires qui impressionnent ses admirateurs.

En défense, si Zarraga, après un début pénible, effectua une bonne rentrée, et si Dominguez et Santamaria eurent leur comportement habituel, Marquitos, correct cette fois et très efficace, fut supérieur à un Pachin peut-être fatigué par le récent match international Espagne-Angleterre, alors que Vidal fournissait une exhibition moyenne.
Nous n'avons guère parlé de Francfort sinon pour signaler son entrée en scène confiante et résolue.
Lorsque le Real trouva cohésion et rythme l'équipe allemande fut surclassée comme ne le fut aucun des finalistes de la Coupe d'Europe.
Si l'aile droite de sa ligne d'avants exécuta avec le concours du centre-avant Stein des combinaisons bien construites, l'abus de la passe longue chez la plupart de ses joueurs, ne lui laissait aucune chance dontre des joueurs de la valeur des madrilènes.
Des victoires sur des adversaires opérant dans le même style - Young Boys et Glasgow Rangers - avaient crée des illusions concernant le caractère "moderne" du jeu direct de l'Eintracht, le match de Hampden Park a eu l'allure d'une mise au point définitive.
Si Kress, l'ailier droit, et Stein le centre-avant, sont des éléments de classe incontestable, Pfaff, prématurément appelé le Di Stefano de Francfort, n'a montré que les qualités qu'il possédait en 1954, c'est-à-dire des qualités moyennes au niveau international.
Entre le vrai Di Stefano et lui, il y a une très grande classe d'écart.

Derrière ces trois joueurs, hormis Lutz, un arrière rapide et difficile à manoeuvrer, on recherche en vain des éléments de valeur affirmée.
En revanche on y trouve un ailier gauche, Meier, au jeu primaire et dénudé de clairvoyance, un demi-droit Weilbacher, dont le bagage se réduit au jeu purement destructif et méchant un demi-aile Stinka et un demi-centre Eigenbrodt, comme on en voit beaucoup, un arrière gauche Hoefer, dont la rudesse est l'arme principale.
Au total une équipe de valeur internationale moyenne, inférieure à coup sûr à Barcelone au C.D.N.A. Sofia, victimes des éliminations et au Stade de Reims 1960 qui a une autre "répondant" technique.

Quelques mots avant de terminer sur l'attitude admirative du public de Hampden Park à l'égard des vainqueurs.
Ce public qui avait assisté à l'écrasement des Rangers, le champion d'Ecosse, par l'Eintracht de Francfort, a compris par comparaison visuelle et mathématique que le football britannique doit radicalement modifier ses conceptions.

La Presse écossaise aussi si l'on en croit les professions de foi formulées après le match par ses ténors.
Souhaitons que cette fois la leçon a été bien comprise et que le pays qui fut le berceau du foorball cesse de vivre avec ses souvenirs.

Textes et photos
http://www.om4ever.com/Siecle/60RealMad … ncfort.htm

A voir sur footballia


Très immersif, merci m. Astaire. Est-ce bien 135 000 spectateurs ? C'est énorme.
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 01:16
Message posté par R9+Z5=KB9
Très immersif, merci m. Astaire. Est-ce bien 135 000 spectateurs ? C'est énorme.


Oui, mais à cette époque la majorité des spectateurs était entassée debout dans tous les stades.
Réponse de Charmatin
le 18/10/2020 à 02:04
Message posté par R9+Z5=KB9
1 - Di Stefano
2 - Cristiano Ronaldo
3 - Paco Gento
4 - Puskas
5 - Zidane
6 - Raúl
7 - Iker Casillas
8 - Amancio
9 - Pirri
10 - Butragueño
11 - Hugo Sanchez
12 - Fernando Hierro
13 - Sergio Ramos
14 - Juanito
15 - Gareth Bale
16 - Mijatovic
17 - Redondo
18 - Santillana
19 - Camacho
20 - Kopa
21 - Ronaldo
22 - Santiago Bernabeu
23 - Zamorano
24 - Sanchis
25 - Ricardo Zamora
26 - Hector Rial
27 - Roberto Carlos
28 - Zoco
29 - Michel
30 - Chendo
31- Pepe
32 - Gordillo
33 - Paco Buyo
34 - Zarraga
35 - Miguel Muñoz
36 - Marquitos
37 - Martin Vazquez
38 - Angel Di Maria
39 - Makelele
40 - Morientes
41 - Benzema
42 - Marcelo
43 - Modric
44 - Goyo Benito
45 - Del Bosque
46 - McManaman
47 - Santamaria
48 - Cunningham
49 - Quincoces
50 - Beckham

Je crois que c'est le classement As des 50 meilleurs joueurs du Real, si c'est une simple énumération je veux bien , mais si c'est un classement dans l'ordre il y carrément des énormités.


C’est toujours compliqué d’avoir assez de recul quand l’histoire s’écrit sous nos yeux, mais le Real de 2012 à 2018 et selon moi, du moins en terme de résultat européens, le deuxième meilleur de l’histoire, après celui des DiStefano, Puskas, Gento. Aussi, voir Modric, Marcelo et Benzema si bas, c’est une honte, surtout quand Gareth Bale est quinzième.
Pas de Figo, Hierro devant Ramos, pas de Tony Krs; voici quelques incohérences que je vois. Ronaldo (le brésilien) ça fait chic dans la liste, mais le voir si haut classé dans la liste, avec son bilan au Real (et devant Roberto Carlos si je ne m’abuse), ça m’embête un peu. Beckham, je vois meme pas ce qu’il fait là!
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 02:13
Message posté par Charmatin
C’est toujours compliqué d’avoir assez de recul quand l’histoire s’écrit sous nos yeux, mais le Real de 2012 à 2018 et selon moi, du moins en terme de résultat européens, le deuxième meilleur de l’histoire, après celui des DiStefano, Puskas, Gento. Aussi, voir Modric, Marcelo et Benzema si bas, c’est une honte, surtout quand Gareth Bale est quinzième.
Pas de Figo, Hierro devant Ramos, pas de Tony Krs; voici quelques incohérences que je vois. Ronaldo (le brésilien) ça fait chic dans la liste, mais le voir si haut classé dans la liste, avec son bilan au Real (et devant Roberto Carlos si je ne m’abuse), ça m’embête un peu. Beckham, je vois meme pas ce qu’il fait là!


Cunningham et même Di Maria, j'ai pas trop compris.
Réponse de Charmatin
le 18/10/2020 à 02:18
Message posté par Fred Astaire
Oui, mais à cette époque la majorité des spectateurs était entassée debout dans tous les stades.


Fred, si tu devais narrer un match des dix dernières années, sur lequel porterai ton choix?
Moi spontanément, j’hésite entre la finale à Glasgow et la finale de la copa del Rey sous Mourinho.
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 04:56
Message posté par Charmatin
Fred, si tu devais narrer un match des dix dernières années, sur lequel porterai ton choix?
Moi spontanément, j’hésite entre la finale à Glasgow et la finale de la copa del Rey sous Mourinho.


La finale contre la Juve.
Le 4/0 contre le Bayern.
Decima
Les deux finales contre le Barça.
Remontada contre Wolsfburg.
1/2 finale contre Bayern en 2017.
3-0 avec triplé de CR7 contre l'Atletico
3-0 contre Juve.

De tête, voici les affiches qui me sont venues en premier, vous pouvez compléter la liste.
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 04:59
Message posté par Fred Astaire
Cunningham et même Di Maria, j'ai pas trop compris.


Di Maria, ça ne me choque pas, il n'a pas moins marqué le Real que R9 ou Beckham pour ne citer, en plus sa dernière phrase a été exceptionnelle (meilleur passeur d'Europe et MVP de la Decima, c'est pas rien).
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 04:59
Message posté par R9+Z5=KB9
Tout s'explique, je me demandais justement pourquoi je ne voyais pas tes commentaires. Moi je remercie Elji , c'est sur son invitation que je connais le forum , je ne l'oublie pas et comme diraient les aliens dans toy story :
" Nous vous devons une reconnaissance éternelle"

Ahahah !


Il faut continuer de recruter du monde maintenant^^
Réponse de Charmatin
le 18/10/2020 à 06:18
Message posté par Elji haz14
La finale contre la Juve.
Le 4/0 contre le Bayern.
Decima
Les deux finales contre le Barça.
Remontada contre Wolsfburg.
1/2 finale contre Bayern en 2017.
3-0 avec triplé de CR7 contre l'Atletico
3-0 contre Juve.

De tête, voici les affiches qui me sont venues en premier, vous pouvez compléter la liste.


C'est vrai que le 4-0 contre le Bayern, c'était quelque chose! Guardiola avait mangé une leçon tactique face à un Real qui excellait en contres!Le 3e but qui parachevait le contre mené par le BBC était splendide! Je vais aller me le remater, tiens!
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 11:09
Message posté par Elji haz14
Di Maria, ça ne me choque pas, il n'a pas moins marqué le Real que R9 ou Beckham pour ne citer, en plus sa dernière phrase a été exceptionnelle (meilleur passeur d'Europe et MVP de la Decima, c'est pas rien).


Pour ne citer que ces deux-là*
Sa dernière saison*


Message posté par Charmatin
C'est vrai que le 4-0 contre le Bayern, c'était quelque chose! Guardiola avait mangé une leçon tactique face à un Real qui excellait en contres!Le 3e but qui parachevait le contre mené par le BBC était splendide! Je vais aller me le remater, tiens!


Tout le monde s'attendait à ce que le Bayern corrige le Real à l'Allianz in fine on a renvoyé Guardiola à ses chères etudes. Même ici sur sofoot des gens avaient déjà enterré le Real comme si c'était Louhans cuisaux (avec tout le respect que je leur dois) qui allait affronter les bavarois. Qu'est-ce que j'avais pris mon pied putaiin, cette fait partie du top de mes matchs préférés.
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 12:53
Message posté par Charmatin
C’est toujours compliqué d’avoir assez de recul quand l’histoire s’écrit sous nos yeux, mais le Real de 2012 à 2018 et selon moi, du moins en terme de résultat européens, le deuxième meilleur de l’histoire, après celui des DiStefano, Puskas, Gento. Aussi, voir Modric, Marcelo et Benzema si bas, c’est une honte, surtout quand Gareth Bale est quinzième.
Pas de Figo, Hierro devant Ramos, pas de Tony Krs; voici quelques incohérences que je vois. Ronaldo (le brésilien) ça fait chic dans la liste, mais le voir si haut classé dans la liste, avec son bilan au Real (et devant Roberto Carlos si je ne m’abuse), ça m’embête un peu. Beckham, je vois meme pas ce qu’il fait là!


Ils ont oublié Salgado aussi.
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 13:24
Message posté par Elji haz14
La finale contre la Juve.
Le 4/0 contre le Bayern.
Decima
Les deux finales contre le Barça.
Remontada contre Wolsfburg.
1/2 finale contre Bayern en 2017.
3-0 avec triplé de CR7 contre l'Atletico
3-0 contre Juve.
ne défaite
De tête, voici les affiches qui me sont venues en premier, vous pouvez compléter la liste.


Pas mieux.

Je viens de voir une statistique: c'est la première fois en Liga depuis...2003 que le Real et le Barça perdent lors d'une même journée.
Réponse de elchivo2
le 18/10/2020 à 13:41
Ca serait cool de voir un autre vainqueur en liga, Séville p-e? Mais j'y crois pas des masses.
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 14:19
Message posté par elchivo2
Ca serait cool de voir un autre vainqueur en liga, Séville p-e? Mais j'y crois pas des masses.


Ça serait un immense exploit. Sur 89 Ligas pas moins de 70 ont été confisquées par nos 3 ténors. Seules 6 autres équipes se sont contentées des miettes:

Bilbao 8 titres
Valence 6 titres
Real Societad 2 titres
Real Betis 1 titre
Seville 1 titre
Deportivo 1 titre
Réponse de elchivo2
le 18/10/2020 à 14:33
Et il y a en plus les droits TV qui avantage de plus en plus le Real et le Barca, il me semble.
C'était pas autant déséquilibré avant les années 2000 je crois, mais je suis pas un spécialiste du sujet.
Réponse de Les Corts Girl
le 18/10/2020 à 14:38
Fred tu es gentil avec l’Atletico, ils font partie des autres car ils ont seulement 10 liga il me semble.

Si tu sommes toutes les liga des autres y compris l’Atleti, ils ont moins gagné que le Barca (et donc que le Réal).
Réponse de Elji haz14
le 18/10/2020 à 14:46
Message posté par Fred Astaire
Pas mieux.

Je viens de voir une statistique: c'est la première fois en Liga depuis...2003 que le Real et le Barça perdent lors d'une même journée.


Qu'ils perdent avant le clasico*
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 15:49
Message posté par Les Corts Girl
Fred tu es gentil avec l’Atletico, ils font partie des autres car ils ont seulement 10 liga il me semble.

Si tu sommes toutes les liga des autres y compris l’Atleti, ils ont moins gagné que le Barca (et donc que le Réal).


C'est vrai, y a peu d'écart avec Bilbao, donc chapeau 2 avec Valence, les autres chapeau 3 !

34 pour le Real, 26 pour le Barça et 29 pour les autres.
Réponse de Fred Astaire
le 18/10/2020 à 18:37
Pour Charmatin,

à partir de la page 152, les chapitres sur le Real dans le bouquin de Kopa "Mon football" paru en 1972.

https://www.sofoot.com/real-madrid-2838 … forum.html
Réponse de Charmatin
le 18/10/2020 à 22:42
Message posté par Fred Astaire
Pour Charmatin,

à partir de la page 152, les chapitres sur le Real dans le bouquin de Kopa "Mon football" paru en 1972.

https://www.sofoot.com/real-madrid-2838 … forum.html


Merci Fred; je le lirai entre deux copies!
Réponse de baza
le 18/10/2020 à 23:57
Baza soit le bienvenu !
:)
Réponse de R9+Z5=KB9
le 19/10/2020 à 02:54
Message posté par baza
Baza soit le bienvenu !
:)


"Plus on est de fous, plus on rit."
Réponse de Les Corts Girl
le 19/10/2020 à 14:20
Je viens aux infos : comment vous le sentez le Clasico ce week end ?

Pas trop peur que Grizou rate son contrôle dans la surface seul face au gardien ?
Réponse de Fred Astaire
le 19/10/2020 à 14:52
Message posté par Les Corts Girl
Je viens aux infos : comment vous le sentez le Clasico ce week end ?

Pas trop peur que Grizou rate son contrôle dans la surface seul face au gardien ?


On espère tous que le Barça jouera à 10 avec Griezman titulaire, haha !
Ce message a été modifié.
Réponse de Les Corts Girl
le 19/10/2020 à 15:25
Message posté par Fred Astaire
On espère tous que le Barça jouera à 10 avec Griezman titulaire, haha !


A 9, Sergi Roberto est la aussi.

Après le duel Grizou Marcelo peut être intéressant. Un attaquant qui ne sait pas dribbler contre un défenseur qui ne sait pas défendre.
Réponse de Fred Astaire
le 19/10/2020 à 16:25
Parmi les 110 joueurs nommés pour la Dream team France football (voir liste et discussion dans le topic Ballon d'or), 20 d'entre-eux sont passés par le Real à un moment de leur carrière:

Casillas, Roberto Carlos, Marcelo, Breitner, Ramos, Cannavaro, Didi, Redondo, Schuster, Seedorf, Xabi Alonso, Di Stéfano, Hagi, Kopa, Puskas, Zidane, Beckham, Figo, Cristiano Ronaldo, Ronaldo.
Réponse de elchivo2
le 19/10/2020 à 16:34
Et tu estimes que combien finiront dans l'équipe type?
Réponse de Fred Astaire
le 19/10/2020 à 16:41
Message posté par elchivo2
Et tu estimes que combien finiront dans l'équipe type?


1, 2 ou 3.
Réponse de elchivo2
le 19/10/2020 à 16:43
Es-tu d'accord pour dire que le Barca va vous battre la-dessus? Et rien qu'avec les joueurs formés au club hihi
Réponse de Fred Astaire
le 19/10/2020 à 16:47
Message posté par Fred Astaire
Parmi les 110 joueurs nommés pour la Dream team France football (voir liste et discussion dans le topic Ballon d'or), 20 d'entre-eux sont passés par le Real à un moment de leur carrière:

Casillas, Roberto Carlos, Marcelo, Breitner, Ramos, Cannavaro, Didi, Redondo, Schuster, Seedorf, Xabi Alonso, Di Stéfano, Hagi, Kopa, Puskas, Zidane, Beckham, Figo, Cristiano Ronaldo, Ronaldo.


Plus Eto'o qui a disputé 7 matchs.
Réponse de R9+Z5=KB9
le 19/10/2020 à 19:00
Message posté par Fred Astaire
Parmi les 110 joueurs nommés pour la Dream team France football (voir liste et discussion dans le topic Ballon d'or), 20 d'entre-eux sont passés par le Real à un moment de leur carrière:

Casillas, Roberto Carlos, Marcelo, Breitner, Ramos, Cannavaro, Didi, Redondo, Schuster, Seedorf, Xabi Alonso, Di Stéfano, Hagi, Kopa, Puskas, Zidane, Beckham, Figo, Cristiano Ronaldo, Ronaldo.


21+Eto'o, il te manque Robben.
Réponse de R9+Z5=KB9
le 19/10/2020 à 19:35
Message posté par Les Corts Girl
A 9, Sergi Roberto est la aussi.

Après le duel Grizou Marcelo peut être intéressant. Un attaquant qui ne sait pas dribbler contre un défenseur qui ne sait pas défendre.


Ahahahah ! Sauf blessure, je pense que Zidane mettra Mendy.
Réponse de Fred Astaire
le 19/10/2020 à 20:28
Message posté par R9+Z5=KB9
21+Eto'o, il te manque Robben.


J'avais copié-collé la liste complète mais je l'ai effacé subrepticement.
Réponse de Elji haz14
le 19/10/2020 à 20:33
Message posté par Les Corts Girl
Je viens aux infos : comment vous le sentez le Clasico ce week end ?

Pas trop peur que Grizou rate son contrôle dans la surface seul face au gardien ?



- Hazard ne jouera pas le Clásico.
- Ramos, incertain pour mercredi.
- 3/4 semaines de blessure pour Ødegaard.

Plus les jours passent, plus je suis inquiet. Je crains que Samedi on voit deux équipes qui auront plus envie de pas perdre que de gagner et donc un match chiant.
Réponse de Elji haz14
le 19/10/2020 à 20:37
Message posté par Fred Astaire
Parmi les 110 joueurs nommés pour la Dream team France football (voir liste et discussion dans le topic Ballon d'or), 20 d'entre-eux sont passés par le Real à un moment de leur carrière:

Casillas, Roberto Carlos, Marcelo, Breitner, Ramos, Cannavaro, Didi, Redondo, Schuster, Seedorf, Xabi Alonso, Di Stéfano, Hagi, Kopa, Puskas, Zidane, Beckham, Figo, Cristiano Ronaldo, Ronaldo.


Il manque Robben et Eto'o dans ta liste.
Réponse de Elji haz14
le 19/10/2020 à 20:38
Message posté par elchivo2
Es-tu d'accord pour dire que le Barca va vous battre la-dessus? Et rien qu'avec les joueurs formés au club hihi


Tu vois quels joueurs du Barça dans le XI ?
Réponse de Elji haz14
le 19/10/2020 à 20:39
Message posté par Fred Astaire
J'avais copié-collé la liste complète mais je l'ai effacé subrepticement.


J'aurais dû lire tous les coms^^
Réponse de Elji haz14
le 19/10/2020 à 20:40
J'ai assez floodé comme ça, sorry^^
Réponse de R9+Z5=KB9
le 19/10/2020 à 21:35
Eto'o est sélectionné au poste d'ailier un peu bizarre non ?

Connectez vous pour participer à cette discussion

il y a 24 minutes Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! demain 6
Hier à 16:45 Lewandowski porte plainte contre son ex-agent 11
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:30 L'entraînement en mode saumon de Carlisle United 7 Hier à 12:27 Pour ses 80 ans, Pelé dévoile une chanson avec Rodrigo y Gabriela 8