Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Juventus/Celtic Glasgow

Rangers et Celtic en Premier League ? Non !

On remet ça ! À l’heure où le Celtic jouera son 8e retour contre la Juve après un parcours magnifique mais en trompe-l’œil pour un football écossais sinistré, les ennemis Rangers relancent une revendication commune du Old Firm : intégrer la Premier League anglaise. Ballottage défavorable…

Modififié
Nessie

C’est une histoire de serpent de mer. Trois secondes d’images en noir et blanc, un peu floues. Une sorte de tête de serpent périscopique jaillit très brièvement hors de l’eau. Ce serait le monstre du Loch Ness filmé dans les années soixante. Fake, intox ou hoax ? Peu importe. La légende est tenace. La preuve : plusieurs missions scientifiques ont exploré le lac Ness en Écosse afin de dénicher la bête… Autre serpent de mer : Rangers et Celtic en Premier League anglaise. Charles Green, le chef exécutif des Rangers, relégués en quatrième division (Third Division dont ils sont les leaders) est encore allé frapper à la porte de la Premier League après les nombreux refus essuyés par le passé. « Si l’équipe devait évoluer dans un championnat différent, je crois que ce serait en Angleterre » , a argué Charles Vert, reconnaissant que son club devrait d’abord passer par les divisions inférieures. Charles Green a évoqué le Pays de Galles, avec un pensionnaire en PL (Swansea), voire un deuxième, Cardiff City, candidat probable à la montée (leader actuel de Championship). Le plus intéressant, c’est que l’ennemi mortel, le Celtic, a toujours fait cause commune pour que les deux clubs du Old Firm rejoignent la D1 anglaise. Donc, les Bhoys soutiennent parallèlement la revendication des Bleus. Un soutien british notable : Harry Redknapp, des Rangers aussi, mais de Queens Park : « Ce sont deux des plus grosses équipes au monde. Les faire venir permettrait aussi à quelqu’un d’autre de remporter un titre en Écosse. » Harry reprenait là un des autres arguments de Charles Green statuant que le championnat écossais serait même plus compétitif sans les Rangers et Celtic qui cannibalisent de fait la Scottish Premier League. Charles Green est même allé jusqu’à prétendre que le championnat anglais aurait plus de gueule avec les deux Glasgow qu’avec Southampton, Aston Villa, Wigan ou Swansea. Merci pour eux…

No means no

Voilà déjà ce qui expliquerait que la grosse majorité des clubs anglais continue de refuser que le Old Firm débarque en Premier League. Ils avaient même voté une motion contre ça… Pour être aimé, il faut être aimable ? Mais la fin de non recevoir mastoc vient d’en haut. Richard Scudamore, chief executive de la PL depuis 1999, a encore été encore très old ferme le 14 janvier dernier : « Ça ne fait juste que depuis 14 ans que ma réponse reste invariable ! C’est non ! Le règlements de la Premier League édicte que seuls les clubs anglais et gallois peuvent y concourir et ça ne changera jamais. Outre ces clubs écossais, d’autres clubs d’autres championnats étrangers ont demandé de pouvoir participer à notre Premier league. C’est très flatteur mais ça n’arrivera jamais. » D’autres clubs de championnats étrangers ? Des noms, Richard ! Des noms ! Le PSG, par exemple ?... Mais nan, on plaisante. Comme on le voit, c’est mal barré pour les deux rivaux de Glasgow. Pourtant, comme le souligne Charles Green, les grosses affluences d’Ibrox (et du Celtic Park) ne sont pas négligeables, ainsi que l’importance des supporters de par le monde : « Les Rangers ont plus de fans que Arsenal » , clame-t-il sans vraiment le démontrer. C’est peut-être vrai. En tout cas le Celtic, lui, draine 10 millions de fans planétaires. Charles Green parle d’un tabou qui commencerait à tomber. Il est même prêt à saisir la justice, l’UEFA, etc. Va savoir, Charles… Ça reste quand même très mal engagé à court et moyen terme, cette affaire.

Trop grands dans la petite Écosse


Une affaire qui remonte sérieusement à la fin des années 90. Celtic et Rangers étaient lassés à la fois de truster tous les titres nationaux dans un championnat trop petit pour eux… mais tout en s’engageant dans une guerre terrible. (Dans les années 90, les recettes des nouveaux droits TV ont d’abord engendré une course aux armements avec transferts inconsidérés à la clef. Initiée par le Big Two de Glasgow, cette escalade dangereuse a été suivie par les autres équipes qui partiront dans le décor dans les années 2000 - Motherwell, Hearts of Middlothian ou Hibernians -, avant que les Rangers ne se crashent pour de bon à leur tour à l’été 2012). En 2003, du fait de l’écroulement encore plus incontestable du niveau de la SPL le Projet Phenix consistant à intégrer le Celtic et les Rangers en Premier League anglaise concrétisa donc cette revendication un peu plus ancienne. Mais ce projet Phénix avait achoppé en raison du non-accès automatique en coupes d’Europe des deux clubs de Glasgow au cas où ils n’atteindraient pas les places qualificatives que propose le championnat anglais. Rester en SPL garantissait de fait aux deux Old Firms la possibilité de jouer ces coupes d’Europe… Le problème se poserait toujours aujourd’hui, en 2013. Vers 2003, un autre projet fut mis sérieusement à l’étude : la Coupe Atlantique, qui aurait vu les Gers et les Bhoys rencontrer les meilleurs clubs belges, hollandais, portugais et scandinaves. Projet abandonné.

En 2007, le DG du Celtic, Brian Quinn, sans parler précisément de rejoindre la Premier League, évaluait les perspectives financières limitées des deux clubs du Old Firm : «  Nos droits TV s’élèvent à 2 millions d’euros quand un club mal classé en Premier League en touche 26… » Aux dernières nouvelles, les négociations des nouveaux droits TV de la PL 2013-2016 tourneraient autour des 6 milliards d’euros. On comprend l’intérêt général des Rangers et du Celtic à rejoindre la PL. Mais outre les motivations financières évidentes, c’est aussi la non-compétitivité sportive persistante du foot écossais qui inquiète. Les Rangers sont en D4, les affluences au stade baissent, les droits TV s’écroulent (Ma Chaîne Sport TV ne retransmet plus la SPL depuis cette saison). L’Écosse a également coulé au classement UEFA des clubs (18e rang) et des nations (actuelle 36e). L’équipe nationale n’a plus joué de compètes (Euro, Mondial) depuis 1998. Des considérations politiques peuvent également expliquer le refus du foot anglais d’incorporer le Old Firm en Premiership anglaise. Autant les Rangers sont loyalistes (fidèles à la Couronne d’Angleterre) et protestants (fidèles à l’Église anglicane), autant le Celtic est républicain, catholique et attaché à une identité irlandaise à l’heure où l’Ulster n’en a pas définitivement fini avec son « opposition » à Londres. Qui plus est, inviter Celtic et Rangers en PL pourrait peut-être aussi inciter à terme des clubs irlandais, voire d’autres pays à toquer à sa porte. Et puis, que deviendrait le championnat écossais sans ses deux locomotives ? Enfin, le foot écossais (via la fédé) n’a pas été très habile en décidant fermement de ne pas participer au projet de bâtir l’équipe de Grande-Bretagne pour les JO 2012 de Londres. La sélection de Grande-Bretagne a donc été composée de 13 Anglais et de 5 Gallois, donc aucun Scottish et zéro Nord-Irlandais. Pour se faire aimer, il faut être aimable ?

Par Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 56

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66
À lire ensuite
Mathieu, le roux de secours