Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // 8es
  3. // Espagne-Russie (1-1, 3-4 tab)

Ramos : « J'aurais aimé offrir une fin différente à Iniesta »

Modififié
Capitaine abandonné.

En pleurs au moment de quitter la pelouse moscovite de Loujniki après l'élimination de l'Espagne contre la Russie (1-1, 3-4 tab), Sergio Ramos souhaitait montrer un visage plus guerrier face aux médias en zone mixte. « Je n'ai pas les mots. C'était un match très dur, nous avons cherché à mettre en place ce que recherchait cette sélection. L'équipe rentre à la maison avec la tête levée, et l'impression d'avoir fait tout ce qui était possible. Au niveau physique, les Russes nous ont demandé le maximum pour aller jusqu'aux penaltys. »


Bien entendu, Sergio Ramos a aussi exprimé toute sa détresse vis-à-vis d'Andrés Iniesta, son désormais ex-coéquipier en équipe nationale. « J'aurais aimé offrir une fin différente à Iniesta, c'est un joueur qui a marqué l'histoire de notre football. »

Pas un mot, en revanche, envers son coéquipier de charnière centrale Gerard Piqué, lui aussi en retraite internationale. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 3 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
il y a 7 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions