Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Rayo Vallecano

Chaud, Falcao !

Auteur d’une nouvelle entrée en jeu décisive avec le Rayo Vallecano pour arracher la victoire sur la pelouse de Bilbao, lundi soir (1-2), Radamel Falcao est en train de réussir son retour en Liga. Respecté pour ses faits d’armes dans le championnat espagnol, El Tigre n’a toujours pas fini de feuler. Et c’est tant mieux.

Plus que jamais dans cette Liga 2021-2022, les papys font de la résistance. Pour l’ouverture de la sixième journée, l’Atlético de Madrid est allé s’imposer contre son voisin banlieusard, Getafe (1-2). Grâce à quoi ? Au doublé de Luis Suárez, 34 ans et toujours aussi clinique pour inscrire deux pions en fin de partie (78e, 91e) et les trois points à son équipe. Mais plus tard dans la soirée, une autre légende de Liga s’est distinguée dans les ultimes secondes à San Mamés. Sur un coup franc botté par Bebé, l'adulte Radamel Falcao a fait parler son instinct de buteur pour propulser le ballon de la tête dans la cage d’un Unai Simón médusé (1-2, 96e). Entré à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, l’avant-centre de 35 ans a été le héros de la soirée au Pays basque. Mieux encore : en 33 minutes de temps de jeu effectif depuis son arrivée chez les Rayistas, le Tigre a déjà inscrit deux buts. Phénoménal.

« Je suis toujours prêt pour marquer »


En Espagne, le retour aux affaires de Falcao est perçu comme une bombe. Déjà passé par le championnat sous les couleurs de l’Atlético entre 2011 et 2013, le Colombien avait tout dévasté sur son passage : 70 buts en 91 matchs toutes compétitions confondues, dont 52 buts en 68 rencontres de Liga. Dès lors, ce démarrage en fanfare de l’ancien Monégasque permet de croire en une nouvelle saison canon du buteur au sein d’une équipe promue dans l’élite. Libéré de sa dernière année de contrat à Galatasaray, Falcao a laissé de côté la Ligue Europa (qu’il a déjà remportée deux fois, en 2011 avec le FC Porto et 2012 avec les Colchoneros) pour revenir à Madrid et siéger cette fois-ci à Vallecas, histoire de s’offrir un énième challenge. « Je suis heureux de jouer en Liga pour le Rayo, une équipe solidaire et capable de s’arracher pour aider le coéquipier, expliquait Falcao juste après la rencontre. Je suis toujours prêt pour marquer et je reste à la disposition de l’entraîneur quand il a besoin de mes services. »

Accueilli par des sifflets... à l'encontre de son président


Auteur d’une saison 2020-2021 marquée par de multiples blessures à la cuisse et au visage, Falcao était tout de même parvenu à conserver un ratio d’un but tous les deux matchs avec le club stambouliote (18 matchs, 9 pions). Néanmoins, le Cafetero a émis le souhait de renouer les liens avec un championnat qu’il affectionne tant. Débarqué après la clôture du marché des transferts, Falcao a reçu un accueil pour le moins original de la part des Bukaneros, le groupe de supporters du Rayo étiqueté d’extrême gauche. Du début à la fin de sa présentation aux côtés de Martín Presa, le Colombien a assisté impuissant aux sifflets et aux chants hostiles à l’encontre de son président ( « ¡Presa, vete ya! » , Presa casse-toi, en VF) en raison d’accointances avec des dirigeants de VOX, parti politique espagnol d’extrême droite. Une intronisation sans conséquence sur le plan sportif, puisque le jour suivant, Falcao s’offrait son premier but avec le Rayo contre Getafe, dix minutes après son entrée en jeu. Un appel, un contrôle soyeux, une frappe croisée parfaite, et voilà comment se mettre les fans dans la poche sans tarder.

Le meilleur départ du club depuis 21 ans


À vrai dire, l’arrivée de Falcao n’est qu’une cerise sur le gâteau pour le Rayo Vallecano. Déjà auteurs d’un bon début de saison avant l’arrivée du Colombien, les Franjirrojos viennent d’enchaîner quatre matchs sans défaite (3 victoires, 1 nul) avec 10 buts marqués et seulement 2 encaissés. Bien aidés par leur portier macédonien Stole Dimitrievski, les Madrilènes peuvent aussi compter sur la science tactique d’Andoni Iraola, demi-finaliste de la Coupe d’Espagne sur le banc du CD Mirandés en 2020. Actuellement quatrième de Liga, le Rayo n’avait pas connu un départ aussi flamboyant depuis la saison 2000-2001, lorsque Juande Ramos plaçait le club en deuxième position après six journées. Le club avait alors bouclé la saison au treizième rang, sans jamais entrer dans la zone de relégation. De quoi donner une nouvelle bouffée d’optimisme à Falcao pour continuer d’honorer la mémoire de son père Radamel Garcia, ancien défenseur décédé en 2019, grâce à son numéro 3 dans le dos. « J'ai choisi ce numéro parce qu’il avait beaucoup de signification pour mon père, avouait Falcao en conférence de presse. C’est lui qui m’a transmis l’amour et la passion de ce sport, et c’est le numéro qu’il portait. Et quel meilleur hommage, maintenant qu’il n’est plus là avec nous, que de jouer avec le numéro 3 ? » Probablement continuer de marquer, encore et toujours, pour communiquer avec le paternel les bras vers le ciel.



Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
il y a 4 heures Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite 5 il y a 5 heures Un gardien de MLS se prend pour un catcheur, The Rock applaudit 21
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom