Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // match amical
  3. // France/Allemagne

Qui vivra Évra

Critiqué, hué et même déclaré mort pour le maillot bleu il y a quelques mois de cela, Patrice Évra s’offre, à 31 ans, un sacré bain de jouvence. Excellent sur son couloir gauche avec Manchester United, l’ancien Monégasque s’affirme tout simplement comme le meilleur joueur français du moment. Une belle revanche pour un type que trop pensaient « fini » .

Modififié
À Manchester United, on a la culture de l’amphibien. Park Ji-Sung avait la pêche grâce au « jus de grenouille » . Patrice Évra, lui, se nourrit de la bave des crapauds du bord de la Manche. Chahuté en France et en Angleterre après une cuvée 2011-2012 moins relevée que les précédentes, l'homme a passé des moments compliqués voire difficiles à accepter. Devenu la doublure de Gaël Clichy à l’Euro 2012, promis aux oubliettes suite à la rumeur Leighton Baines à United et même potentiellement mis en danger par l’arrivée du Batave Büttner, Pat’ n’a jamais paniqué. À vrai dire, qu’on le taquine, il aime ça. « J’adore quand les gens commencent à douter de moi et pensent "peut-être que Patrice pourrait perdre sa place" parce que ça me fait me dire : "OK. On va voir » a d’ailleurs confié l’ancien capitaine des Bleus à The Independent. Sûr de ses qualités et dans la force de l’âge, l’ancien Monégasque réalise, à 31 ans, une saison époustouflante. Taulier chez des Red Devils qui écrasent littéralement la Premier League, Évra a l’occasion ce soir de briller sous un maillot bleu sous lequel il a trop souvent déçu.

Pas un pote

Malgré des prestations souvent sexy avec MU, les gens, et tout particulièrement les Français, s’attardent sur le caractère de Patrice Évra. « Arrogant » par-ci, « suffisant » par là, les commentaires vont bon train et malheureusement, ils sont justifiés par l’affaire Knysna. Sauf que dans l’Hexagone, il y a une notion que l’on a parfois du mal à saisir : un footballeur n’est pas un pote. « Ouais, mais il a l’air relou » ouais mais non. L’important n’est pas là, mais sur la pelouse. Et cette année, sur le rectangle vert, Pat’ est tout simplement énorme. Titularisé lors de 24 des 25 matchs que Manchester United a disputés en Premier League cette saison, Patrice n’est jamais sorti. Mais la vraie folie statistique ne concerne pas ses minutes passées sur le terrain. Cette saison, le latéral gauche des Red Devils se montre décisif offensivement. Auteur de cinq passes décisives, le Mancunien a également fracassé son record de buts en 2012-2013 avec quatre pions. Des stats comparables à celles d'un... David Silva. Et ça, les fans de United aiment. Tranchant offensivement, où ses centres et ses… montées sur corners font mouche, Évra sait bien que sa tâche principale est défensive. C’est d’ailleurs là que son équipe, seulement huitième défense de Premier League, pèche. Mais les errements de l’arrière-garde mancunienne sont plus souvent dus à la charnière balbutiante de Sir Alex qu’aux oublis du latéral gauche. Bref, Patrice est en forme.

Pas du rachat, de la confirmation


D’ailleurs, Patrice est peut-être le meilleur joueur français du moment. Et s’il ne l’est pas, le hasard de la fameuse « dynamique du moment » a fait qu’il va partager ce statut avec son pote du couloir gauche français : Franck Ribéry. Très honnêtement, il est difficile, quand on voit l’état de forme des deux joueurs, de ne pas saliver un minimum devant leur association, et ce, même si celle-ci n’a pas toujours été au top. À l’image d’Évra, en fait. Car au cours de ses 47 sélections – ce qui est assez peu, finalement – le natif de Dakar n’a pas souvent sorti des prestations aussi remarquables qu’il peut le faire avec son club. « Fier de retrouver les Bleus » lors de sa réintégration dans le groupe France par Laurent Blanc, Patrice Évra n’est pas en opération rachat. Il est en opération confirmation. Histoire de poursuivre sa folle saison. Et pour confirmer le bienfait potentiel des amphibiens. Même quand ceux-ci ont mauvais goût.

Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall