Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Billet d'humeur

Qui va sauver le foot ?

Les symptômes sont là. Le désamour s’avère palpable. Il est même chiffrable si on se contente de décrypter les stats économiques, ou ne serait-ce qu’observer le chemin de croix de la LFP pour refourguer les droits de la L1. Pourtant, le ballon rond n’est pas si mal en point qu’il n’y paraît. Il existe des raisons d’espérer pour son avenir. Certes, le contexte conduit facilement à s’angoisser et endosser les habits de Cassandre, et comme le disait François Mauriac, « la déception est un sentiment qui ne déçoit jamais » . Mais dans les cœurs et même sur les pelouses, certains et certaines continuent d’y croire. Et la foi laïque, au pays de Charles Péguy et de Raymond Kopa, reste la plus grande des forces de ce sport.

C’est une donnée que l’on manipule peu en ce moment. Raison de plus pour la mettre en relief : en dépit des confinements et des restrictions dus à la crise sanitaire, la FFF se révèle une des fédérations qui s’en sort le mieux, et accuse les pertes les plus faibles en matière de licenciés parmi ses consœurs du CNOSF. Partout en France, des périphéries urbaines au fin fond de la Lozère, des forcenés continuent de taquiner le cuir à l’entraînement, défiant, quand les créneaux le permettent, le couvre-feu généralisé à 18h. Pour preuve de cette passion dans une nation qui a toujours davantage représenté une contrée de footballeurs (donc de pratiquants) que de footeux (de croyants), l’angoisse autour du devenir de la Coupe de France. Une question dont même le gouvernement s’est emparé, et qui a témoigné de cet amour autour d’un sport pétri de boue glacée et de souffle court sur le bord du terrain. Chez les autres fédérations, le constat s’avère identique, à l’instar de la Team Autre Monde, équipe de Migrants en FSGT, qui persiste à s’ébrouer sur les aires de jeu du Bois de Vincennes, ou chez les enfants de l’ES Vitry encadrés par des bénévoles masqués qui ne désarment pas.

Le foot chevillé au corps social


Les amateurs sauveront le foot. Les amatrices aussi. Elles n’ont jamais été aussi nombreuses. Elles ne rechignent même pas quand elles sont les premières victimes de la situation et du choix des attributions des horaires. Elles continuent de désirer de plus en plus un sport qui ne fait pas grand-chose pour leur reconnaître une place légitime dans son univers. Le foot féminin a conquis sa place dans un pays où beaucoup affirmaient, parfois devant les caméras télé, qu’il n’était ni du foot ni féminin. Les femmes grignotent même des petites victoires au cœur du virilisme sportif (dixit Norbert Elias), à l’instar de Stéphanie Frappart, arbitre reconnue, suffisamment désormais pour s’inviter parmi ses confrères UEFA et occuper la première place du classement 2020 de L’Équipe. Il est possible de se moquer de ce dernier ou des critères de sa hiérarchie, pas d’ignorer l’impact symbolique de ce triomphe en haut du podium, surtout après une année aussi terrible.

Les supporters et les ultras vont aussi aider le foot à surmonter ce passage à vide, malgré l’incompétence d’une grande partie des notables, qu’ils soient à la fédé, la ligue ou dans les directions des clubs. Ils ont mauvaise réputation. Les incidents de Marseille vont probablement contribuer à ternir leur image, alors que depuis le début de la pandémie, ils ont démontré un sens civique, un engagement caritatif, une responsabilité citoyenne (par exemple en réclamant le report de la reprise du championnat) assez remarquable pour être signalée. Ils ne cesseront pas d’aimer le foot malgré une Superligue qu’ils dénoncent à juste titre ou une répression qui s’abat sur eux toujours et encore malgré les huis clos. Des huis clos qui n’ont pas entamé leur ferveur et leur attachement à leur couleur quand, par lassitude, beaucoup ont zappé vers Netflix ou la NBA.

Les joueurs à cœur ouvert


Les joueurs pros réanimeront le foot. Dans le vacarme des polémiques ou du mélodrame des droits télé, qui regarde encore les matchs du Havre ou de Strasbourg ? Pourtant, ils s’y passent de belles choses (enfin parfois). La L1 n’a jamais été aussi serrée. Le LOSC ou Lyon renvoient le PSG à la troisième marche du podium. Des petits clubs, même relégables, ne cessent de se battre. En L2, Troyes, Auxerre et Clermont offrent du spectacle, et en National, Bastia et Quevilly-Rouen peuvent rêver de l’étage supérieur, une belle revanche pour des coins de l’Hexagone qui paraissaient définitivement aux marges. Et a-t-on souvenir de quelle séquence nous sortons ? Jamais nos stars à crampons ne se sont à ce point manifestés sur les questions d’actualité et - osons le dire - le domaine politique. D’un match du PSG interrompu par une révolte contre le racisme des premiers concernés, aux prises de position sur les violences policières, contre la persécution des Ouïghours, sans oublier l’exemple de Marcus Rashford qui donne presque corps à l’utopie footballistique de Ken Loach ou de Bill Shankly.


Enfin, les journalistes vont aussi sauver le foot. Effectivement, il y a de quoi douter : des débats en plateaux, des experts auto-proclamés, des saillies populistes anti-footballeurs trop riches ou trop bronzés sur les chaînes d’info continue, sans omettre les licenciements de Sébastien Thoen et Stéphane Guy, et de l’autre coté du spectre des économistes « atterrés » sur Public Sénat qui tire à vue sur un « foot de multinationales » . Il est parfois difficile de se dire que le traitement médiatique ne contribue pas à éloigner de ce sport, à en dégoûter parfois le néophyte ou le quidam. Néanmoins, dans la presse écrite (quelle que soit sa diffusion, du Monde à Caviar magazine), en radio (L'œil du tigre, etc.) ou sur le net (Le Corner, Dialectik Football, FootPol, etc.), on n'a jamais lu, entendu ou vu autant d’analyses, de reportages ou de points de vue intéressants ou iconoclastes (y compris dans le CFC). Jamais le foot n’a autant parlé à et de la société. D'une certaine manière, il n’a jamais été aimé ainsi. Voilà pourquoi un jour, il faudra remercier l'adversité d'avoir déclenché cet élan de bon goût.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 9 heures EuroMillions : 210 millions d'€ à gagner ce vendredi + 1 millionnaire garanti ce vendredi
il y a 7 heures Le président du Club de Foot Montréal réagit au départ de Thierry Henry 14
il y a 8 heures Franz Beckenbauer ne sera pas poursuivi pour l’attribution du Mondial 2006 18 il y a 10 heures Lorenzo : « J’allais au travail sans savoir quand je pourrais y retourner » 19 il y a 11 heures Plus que 2 jours pour découvrir la collection de photos So Foot de février 2
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons