Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus

Qui va bien pouvoir remplacer Massimiliano Allegri à la Juve ?

La Juventus a annoncé que Massimiliano Allegri ne serait plus l'entraîneur de l'équipe première la saison prochaine. Sans pour autant dévoiler le nom de son successeur. Alors, parmi Pochettino, Guardiola ou encore Sarri, qui a le plus beau profil pour prendre en mains les rênes de la Vieille Dame ? Éléments de réponse.

Modififié
Mauricio Pochettino
Note de la rédaction
9
Note des lecteurs
8.3Moyenne de 202 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Le 12 mai dernier, deux jours après la qualification historique de Tottenham pour la finale de la Ligue des champions, Mauricio Pochettino lâche une bombe en conférence de presse : « Après cinq ans, c'est le moment de clore le chapitre. » Des mots qui laissent difficilement penser que l’ancien joueur du PSG sera toujours le coach des Spurs l’an prochain. Une seule destination, à la hauteur de ses espérances, s’offre alors à lui : la Juventus, le dernier club (à ce jour) à l’avoir éliminé lors de la compétition reine. Qui n’a jamais rêvé de prendre le contrôle du cerveau de son bourreau ?




Maurizio Sarri
Note de la rédaction
7.5
Note des lecteurs
5.2Moyenne de 200 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
En parlant de victimes de la Vieille Dame, en voilà un autre qui verrait d’un bon œil un retour en Italie, et plus particulièrement sur le banc des Bianconeri à en croire le Sun. Maurizio Sarri, l’ancienne tête pensante du Napoli, ne ferait plus l’unanimité un an seulement après son arrivée à Chelsea en provenance de Campanie. En revenant à Turin, il pourrait enfin espérer gagner le Scudetto, et surtout refumer ses gauloises au bord de la pelouse. Et tant pis pour les fans des Partenopei qui hurlent déjà à la trahison. Car à 60 ans, on a encore le droit de rêver.




Josep Guardiola
Note de la rédaction
1
Note des lecteurs
5.2Moyenne de 195 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Les plus exigeants supporters de la Juve reprochaient à Allegri de ne pas bien faire jouer son équipe sur ces derniers mois. Un message reçu cinq sur cinq par le président Andrea Agnelli, qui décide alors de sortir le grand jeu et d’attirer le chantre du beau football à Turin, à n’importe quel prix. Même si Guardiola a réaffirmé qu'il « n'irait pas à la Juventus » dans l'immédiat, Radio Sportiva annonce que quatre ans de contrat l'attendent à Turin. Une rumeur, pour le moment, qui ne va pas vraiment plaire au capitaine Giorgio Chiellini, lui qui expliquait il y a peu comment Guardiola avait décimé son espèce. Et si tout ça n'était qu'une fausse bonne idée ?




Zinédine Zidane
Note de la rédaction
GOAT
Note des lecteurs
6.1Moyenne de 177 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Revenu sur le banc du Real en mars dernier, Zizou s’est vite rendu compte que l’équipe de tueurs qu’il avait en sa possession lors de son premier passage à Madrid n’est plus qu’un lointain souvenir. Le 17 août 2019, pour que son image d’entraîneur à succès ne soit pas écornée, il décide de claquer violemment la porte de la Maison-Blanche juste après une défaite face à Getafe lors de la première journée de championnat. À la surprise générale, le champion du monde 1998 fait ses valises et retourne là où il a tout appris entre 1996 et 2001. Et surtout, là où se trouve aujourd'hui Cristiano Ronaldo, celui qui lui a permis de poser les bases de sa légende de coach. Retour aux sources.




Simone Inzaghi
Note de la rédaction
6
Note des lecteurs
5.4Moyenne de 157 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Lorsqu’on perd le coach le plus titré du championnat sur ces dernières saisons, pourquoi ne prend-on pas le second sur la liste en activité ? À cette question, Pavel Nedvěd et tout le board juventino n’ont pas mis longtemps à trouver la réponse. Sur ses trois saisons complètes à la tête de la Lazio depuis 2016, Inzaghi a réussi à s’emparer de la Supercoupe 2017 (face à la Juve) et de la Coppa Italia cette année. Glaner deux trophées sur neuf possibles, tout ça avec le sixième budget de la Botte, voilà un fait d’armes qui plaît à Turin. Et si Simone était la Vieille Dame idéale ?





Fabio Cannavaro
Note de la rédaction
5
Note des lecteurs
2.1Moyenne de 143 notes
Votre note
Modifier la note
Donner une note
Parti de la Juventus depuis 2010, Fabio Cannavaro n’a jamais oublié l’équipe contre laquelle il a lancé sa carrière à 19 ans avec le Napoli. Il n’a pas non plus oublié que c’est avec celle-ci, qu’il a rejointe en 2004 puis en 2009, qu’il a gagné deux titres retirés à cause du scandale du Calciopoli. Oui, clairement, Fabio en doit une belle à son ancienne conquête turinoise et l’abandon de la sélection chinoise en mars dernier indique clairement qu’il est fin prêt à rentrer au bercail.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 8 heures L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 10 il y a 9 heures José Mourinho prêt à diriger une sélection 50
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 11 heures L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan il y a 13 heures Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 il y a 13 heures Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 18 il y a 14 heures Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 17