Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Droits TV
  2. // Mediapro

Qui paye la L1 ? Bah, vous, les abonnés !

L’information a été donnée par l’AFP : Mediapro est prêt à diffuser la Ligue 1 toute la saison si un nouveau diffuseur n’est pas trouvé d’ici-là. Pendant que le trotskiste Jaume Roures s’assure une diffusion du championnat de France gratuitement, l’abonné trinque !

L’Agence France Presse a donné l’info, et elle a en partie été confirmée par la Ligue : Mediapro s’est dit prêt à maintenir la diffusion du championnat de France sur ses antennes jusqu’à la fin de la saison. Dans tous les cas, la 23e et la 24e journées, du 3 et 7 février, étaient déjà, avant la dépêche AFP, programmées sur Téléfoot. C’est ce qui était indiqué sur le site internet de la LFP. La situation va donc se poursuivre. Le groupe Mediapro, qui ne paye déjà plus depuis le 6 octobre dernier, a seulement promis 100 millions d’euros de dédommagements après la rupture de son contrat de plus de 830 millions d’euros, en comptant les droits de la L2, et n’a versé que 135 millions d’euros, lors du premier versement d’août dernier. Un beau bazar.

Téléfoot jusqu'au bout


Néanmoins, il y a quatre mois, le magazine Capital confirmait que la LFP avait demandé, au moins le temps de la procédure de conciliation, une saisie des avoirs de Mediapro en France et « notamment les sommes versées par les abonnés de sa chaîne Téléfoot » . Autrement dit, après avoir déduit les frais de fonction, de gestion et de production de la chaîne, cette dernière avait l’obligation de verser le surplus au foot français et aux clubs. « La justice a donné son feu vert mercredi 14 octobre. Immédiatement après, la LFP a envoyé des huissiers procéder à des "saisies conservatoires" chez les opérateurs télécom, qui encaissent les revenus des abonnements. »

Il semblerait donc que ce mécanisme, bien qu’il avait été fixé au départ sur le seul temps de la médiation, se prolonge et dure au moins jusqu’à février, voire plus. Ce sont les abonnés à Téléfoot qui assurent, pour l’instant, et ce, depuis 6 mois, la diffusion et la production du championnat de France. Grâce aux 25€ par mois payés en moyenne par, aux dernières nouvelles, plus de 400 000 personnes, les matchs peuvent être diffusés et apparaître à la télévision. Ce qui est, en soi, assez dingue.

Pas de Ligue 1 en clair pour le moment


Et c’est aussi l’une des raisons qui explique le refus, officiel ou officieux, d’une absence de diffusion des rencontres en clair et gratuitement, alors même que les chaînes M6, TF1 et France Télévision s’étaient proposées la semaine dernière. Le coût d’organisation serait bien trop onéreux pour ces dernières, et la LFP s’inquiéterait en coulisses d’une incapacité à assurer une diffusion optimale et pérenne. Ils préfèreraient faire confiance, bien qu’il ne paye plus, à Mediapro, dont les salariés et les consultants de Téléfoot, malgré la crise, ont assuré un travail sans encombre.

Interrogé sur ce sujet, la Ligue a refusé de commenter, laissant entendre qu’il fallait respecter le secret de l’instruction et laisser suivre les discussions en cours. Mais il semblerait, en écoutant à droite à gauche, que le coup des trois chaînes en clair ne soit qu’une « posture communicationnelle » ne servant que leur réputation et leur popularité. Certains experts interrogés penseraient que TF1, M6 et France Télévision n’auraient ni les moyens, ni les capacités, ni mêmes les canaux suffisants pour offrir et garantir la diffusion de 8 matchs par semaine. « Peut-être que TF1 mettra en avant le Classico dimanche 7 février en soirée, avec la perspective d’audiences importantes. Et encore, le public lambda des chaînes gratuites n’a pas l’habitude de regarder du foot à ce moment-là. [...] Quant aux autres matchs, ils iront où ? Sur TF1, les programmes du dimanche après-midi font bien plus d’audiences que les rencontres de Ligue 1, ça serait risqué pour eux » .

Merci qui ? Merci les abonnés !


En conséquence, et en attendant un nouvel appel d’offres qui ne pourrait arriver qu’à la fin du mois de janvier, voire après, la LFP se retrouve contrainte de laisser ses matchs sur Mediapro-Téléfoot. « Au moins, ils ont la compétence et l’expérience. »

Donc, qui paye ? Eh bien, c’est vous, chers abonnés ! À travers votre abonnement, à plus ou moins 25€ par mois, vous garantissez et permettez la diffusion des matchs, vous abondez les frais de Téléfoot et assurez son fonctionnement, ainsi que le paiement des salaires. D’ailleurs, lorsque les dirigeants de la chaîne déclarent qu’ils verseront le surplus à la LFP, dites-vous bien qu’il n’y aura quasiment rien. À 400 000 abonnés à 25€ par mois (et encore, beaucoup ont rompu leur abonnement et d’autres passent par des offres groupées box), cela fait 10 millions d’euros de gains mensuels. Or, si un match coûte jusqu’à 50 000 € à organiser et à produire, plus les frais de fonctionnement de la chaîne et le versement des salaires, les 10 millions d’euros sont très rapidement atteints.

Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.




Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 18:06 Venez à notre brocante "So Foot Nostalgie" ce dimanche à Paris ! 1
Hier à 14:51 Une exposition dédiée aux supportrices remporte le Prix européen des fans de l'année 7 Hier à 14:32 La FIFA aide à l'évacuation de réfugiés afghans 15
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:06 La LFP va lancer sa filiale commerciale 12
Hier à 10:28 Podcast : "France/Algérie 2001, l'impossible derby" 2 Hier à 09:55 D1 féminine : L'Américaine Sam Johnson incendie l'ASJ Soyaux 24