Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Norodom Ravichak, le futur ange khmer ?

Officiellement candidat au rachat de l'AS Saint-Étienne, le prince du Cambodge Norodom Ravichak fascine autant qu'il intrigue. Fan de foot assumé, à la tête d'une fortune estimée à 250 millions d'euros, Ravichak est-il le repreneur tant attendu qui va redonner des couleurs au peuple vert ? Et qui l'accompagnerait dans le Forez ? Éléments de réponse.

Modififié
« À un moment ou un autre, on va bien finir par y arriver, c'est obligé » , balançait un Roland Romeyer excédé sur les ondes de France Bleu Saint-Étienne il y a un peu plus d’une semaine. Pourtant, son courroux n’a pas lieu d’être. Alors qu’il avait enfin lâché en avril que les Verts étaient officiellement à vendre, le coprésident stéphanois a vu le cabinet d’audit financier KPMG lui transmettre plus d’une dizaine d’offres de reprise, selon Le Progrès. Parmi ces propositions venant des quatre coins du globe, celle de Norodom Ravichak : l’un des nombreux princes du Cambodge a officiellement déposé un dépôt de garantie de 100 millions d'euros. « Ils sont effectivement en contact avec KPMG qui étudie leur dossier » , nous révèle Patrick Chêne. L'ancien journaliste de France TV est chargé par l'ASSE de communiquer sur le sujet via son agence JPMA/SB. Toutefois, selon nos informations, Ravichak et ses associés n'ont pas encore accès à la dataroom où se trouvent des documents confidentiels sur le club, sur "l'état des actifs" du club notamment. D'autres candidats sont par exemple certains, eux, d'avoir accès à ces données dans les heures qui viennent. Une question reste en suspens : mais qui est cet homme dont la fortune est estimée à environ deux fois la somme proposée pour l’ASSE ?

Val-de-Marne et futsal


À l’instar de son grand-père Norodom Sihanouk - ami du général de Gaulle -, Ravichak est un francophile convaincu. Un lien fort qui tire sa source de sa jeunesse cristolienne. En effet, la famille royale a été contrainte à l’exil dans le chef-lieu du 94 à la suite de l’arrivée au pouvoir des Khmers rouges en 1975. Et bien que celle-ci ait pu retourner au pays au début des années 1990, le neveu du roi du Cambodge actuel continue de partager son temps entre Paris et Phnom Penh pour gérer son cabinet de conseils financiers - B&N Conseil et stratégie - domicilié dans le 8e arrondissement de la capitale française.



L'amour du football hexagonal (et des affaires) a conduit Son Altesse royale à se déplacer dans des bourgades plus confidentielles, comme à Rouen en 2014 pour le « Plug-Foot day » . Cette soirée à but caritatif tirait son nom d’un concept inventé par Marc Coplo : une clef USB à l'effigie de joueurs de Ligue 1, qui, une fois connectée à un ordinateur, révélait des informations sur le footballeur concerné. La société a depuis disparu, mais peut se targuer d’avoir rempli la Kindarena la veille du réveillon de Noël. Il régnait alors une ambiance de folie. Les murs tremblaient à cause de la sono à fond, la température grimpait grâce aux pom-pom girls, et les spectateurs en prenaient plein les mirettes lors des battles de football freestyle. Toute cette poudre aux yeux était là pour accompagner le fil conducteur de la soirée, le tournoi de futsal entre anciens ou actuels joueurs professionnels comme Mathieu Bodmer, Bernard Mendy ou Timothée Kolodziejczak. Intégré à l'équipe de ce dernier, notre ami Norodom Ravichak peut s’enorgueillir d’avoir remporté le trophée mis en jeu avec l’actuel Stéphanois. Est-ce que c’est cette collaboration d’un soir qui a poussé l’homme de 47 ans dans les bras des Verts ? Nul ne le sait.

« J’ai grandi en m’enthousiasmant pour le championnat français et, bien sûr, pour l’équipe de France. C’est ainsi que j’ai toujours eu une affection particulière pour l’ASSE. » Ravichak, sur RFI

Green Bigger


Encore inconnu du public français avant le week-end dernier, Ravichak n’a entretenu aucun flou sur l’offre qu’il a transmise. Mardi matin sur RFI, il a détaillé les grandes lignes de son projet et pourquoi il comptait investir dans un club français : « J’ai grandi en m’enthousiasmant pour le championnat français et, bien sûr, pour l’équipe de France. C’est ainsi que j’ai toujours eu une affection particulière pour l’ASSE, qui occupe une place à part parmi les très grands clubs de l’Hexagone. J’en ai toujours rêvé, mais l’opportunité s’est présentée avec un club qui m’est très cher. Donc, j’ai décidé de tout faire pour la saisir. » Il en a également profité pour brosser dans le sens du poil les supporters stéphanois qui pourraient se montrer sceptiques. « Je ne viens pas pour réaliser une opération financière. Je souhaite m’investir à long terme et prendre soin de l’ASSE. Si nous nous entendons, j’apporterai des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et permettre à Saint-Étienne de retrouver sa splendeur » , a-t-il promis.


Mais l’opération séduction ne se limite pas au Forez. En businessman averti, Ravichak a susurré des mots qui ont sûrement dû faire plaisir au conseil d’administration de la LFP. Comme par exemple sa volonté de « promouvoir le football français et la Ligue 1 en Asie en mettant l’ASSE en avant » . Une sortie qui a par ailleurs « surpris » KPMG et un peu déçu Patrick Chêne : « À titre personnel, je trouve cela dommage que cela sorte si tôt. Car si ça se trouve, dans deux semaines ou trois jours, KPMG va annoncer que le dossier n'est pas recevable, et cela aura bouillonné pour rien. » Pour cela, il faut donc encore que son dossier soit retenu. Et surtout fiable.

Ami d’amis de Nasser al-Khelaïfi


Avec une fortune estimée à « seulement » 220 millions d’euros, il était clair que le prince n’allait pas faire cavalier seul. D’après John Adamović-Davies, journaliste pour le site Radio Free Asia, Ravichak serait accompagné de deux loustics déjà implantés dans le milieu sportif : les frères Ahmed et Abdelkader Bessedik. Ces deux Français basés à Doha sont déjà en affaires avec Ravichak, notamment dans ses sociétés de conseil (dont celle parisienne). Ils ont également comme point commun d’être amis avec Nasser al-Khelaïfi. Le premier cité a comme sobriquet « l’ombre de l’ombre » du président parisien, tandis que le second est impliqué dans une des affaires judiciaires pour laquelle l’ancien joueur de tennis est mis en cause. En effet, en tant qu’actionnaire de la compagnie qatarie Golden Home Real Estate, Abdelkader avait fait l'acquisition en 2013 de la luxueuse villa de la Costa Smeralda, située en Sardaigne et noyau central des poursuites de « corruption active et passive » engagées par la justice suisse à l'encontre du dirigeant de beIN et de l'ancien secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke. En autorisant le Français à jouir de la propriété gratuitement, al-Khelaïfi lui aurait demandé en contrepartie d’utiliser son influence pour obtenir les droits de diffusion de la Coupe du monde. Le procès est toujours en cours. La solvabilité du prince n’est donc pas remise en cause, en revanche ses fréquentations...

Qu’importe le futur acquéreur, Roland Romeyer espère que la passation de pouvoir se fasse avant la fin de l’année civile. Mais pour le moment, l'ASSE a d’autres chats à fouetter, comme le note Claude Puel. Lors de la conférence de presse d’avant-match contre Monaco, l’entraîneur stéphanois a trouvé les mots justes pour décrire la situation actuelle : « Je n’attends rien de la vente. Je laisse ça à l’extérieur du groupe. Penser à cela ferait que nous ne serions pas dans l’action et nous risquerions de nous déconcentrer. » En effet, les Verts sont actuellement 19es de Ligue 1. Et pour atteindre de nouveau les hauteurs, le mieux serait de ne pas tomber dans les abîmes.



Par Aurélien Bayard, avec Andrea Chazy Propos de Patrick Chêne recueillis par AC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 20:46 NOUVEAU : 10€ offerts en EXCLU sans SORTIR LA CB pour parier chez NetBet !
Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:43 Plus que quelques places pour la soirée So Foot "PSG-Leipzig" ! Hier à 10:00 « Je serais crucifié », les révélations d'un joueur homosexuel de Premier League 154
À lire ensuite
Un jour, une bagarre