Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Marseille/Lorient

Quels schémas restent-il à Anigo ?

Le 4-3-3 avec des ailiers, le 4-4-2 losange, le 4-2-3-1 de Baup et même le 5-4-1 « losange » . Depuis sa prise de fonction, José Anigo fait tout pour montrer que c'est un technicien, un vrai, pas un meneur d'hommes. Que lui reste-t-il à disposition ?

Le 5-3-2, dit « tout pour Drogba  »

Paradoxalement, José Anigo n'a pas ressorti son schéma fétiche d'il y a dix ans. Celui qui avait permis à son équipe d'atteindre la finale de la Coupe de l'UEFA. Celui qui reposait quand même en grande partie sur un homme, Didier Drogba, qui dépasse alors les 30 buts sur la saison. Désormais, l'ancien entraîneur d'Endoume pourrait être tenté de proposer le même dispositif pour donner le plein de confiance à André-Pierre Gignac, 11 buts sur les 12 derniers matchs. Pour cela, il faudrait repartir sur une défense à 5, avec Nkoulou en libéro avec Fanni et Lucas Mendes devant lui, comme Hemdani pouvait compter sur Beye et Méïté. Dos Santos à gauche, Ferreira à droite, ce n'est pas très éloigné de Dja Djédjé et Mendy. Au milieu, le duo Lemina-Romao peut être associé pour ratisser tous azimuts, comme le faisait la paire Sylvain N'Diaye-Mathieu Flamini. Valbuena se voit confier alors un rôle de passeur comme Camel Meriem et Florian Thauvin joue attaquant de soutien comme le faisait Steve Marlet. Au besoin, Dimitri Payet peut entrer pour faire admirer son coup de patte, comme le faisait à l'époque Laurent « Zidane » Battles.

Le 4-4-2 à plat, « comme Gourcuff »

Gourcuff par-ci, Gourcuff par-là, depuis des semaines, Anigo entend que son successeur pourrait venir de Lorient. Il y a donc de quoi être tenté de montrer que lui aussi, il sait composer ce schéma qui fait la part belle aux combinaisons à 2 et à 3. Pour le côté droit, il pourrait surprendre et mettre Dja Djédjé juste devant Fanni, comme quand Wenger mettait Eboué devant Sagna avec le même système à Arsenal. À gauche, c'est pour Morel, qui connaît bien le système, et André Ayew, dont l'activité dans le couloir gauche devrait faire merveille, même s'il faut qu'il se concentre sur la percussion. Devant la charnière Nkoulou-Lucas Mendes, place au duo Romao-Imbula, si le premier a aussi l'habitude, le second pourrait exploser dans ce rôle où on lui demande avant tout de faire la loi au milieu. Enfin, le duo Gignac-Thauvin pourrait être reconduit devant.

Le 3-6-1 « à la Bielsa »

Pour plus d'une raison, Marcelo Bielsa est un nom qui fait fantasmer dans les virages du Vélodrome. Anigo pourrait donc opter pour la célèbre stratégie d' « El Loco » , tout du moins celle qui l'a fait redevenir bankable avec le Chili à la Coupe du monde 2010 : le 3-6-1. Avec ça, si les supporters ne scandent pas son nom... Devant un trio défensif qui pourrait être composé de Mendes, Nkoulou et Fanni, il pourrait ainsi ressortir un losange, avec Romao en pointe basse, André Ayew à gauche, Lemina à droite et Valbuena en pointe haute. Pour les ailes, Thauvin à droite et Payet à gauche devraient faire l'affaire, les deux éléments ayant déjà prouvé qu'ils étaient bien mieux sur leur « faux pied » pour rentrer et combiner avec Gignac dans l'axe, plutôt que d'aller centrer depuis la ligne de touche pour un avant-centre dont le jeu de tête n'est pas le fort. Un schéma qui permet au technicien de ne pas faire de choix ou presque dans son compartiment offensif.

Le 4-3-3 « à la Schuster »


Quand il succède à Capello au Real, Bernd Schuster veut séduire les socios avec un jeu offensif. Va donc pour un schéma où il fait cohabiter trois attaquants axiaux. José Anigo pourrait le tenter à l'OM, pourquoi pas pour faire plaisir à André-Pierre Gignac, qui pourrait alors se prendre pour son idole, Van Nistelrooy. APG dans l'axe donc, mais aussi Saber Khalifa attaquant gauche et Florian Thauvin attaquant droit. Au milieu, Dimitri Payet, qui s'est découvert dans un rôle de relayeur, sera chargé de les approvisionner, bien soutenu à la récupération par Lemina et Romao et une défense traditionnelle à quatre derrière.

Le 4-6-0 de l'Espagne

Le public se fait chier au stade, il veut du spectacle ? Quand ça joue au gymnase, on dirait le Barça ? Très bien. Autant partir sur un projet ambitieux, basé sur la possession de balle et sur cette envie que l'Europe, un jour ou l'autre, parlera marseillais. Comme Vicente del Bosque l'a pensé à l'Euro 2012, l'OM pourrait jouer sans avant-centre, mais avec des milieux offensifs qui peuvent se positionner haut, frapper, distribuer et se retourner au besoin. Dans ce rôle, « à la Fàbregas » , l'OM peut compter sur André Ayew et Mathieu Valbuena, deux joueurs qui ont d'ailleurs un jour occupé la pointe du 4-3-3 de Didier Deschamps avec réussite. Cela permet à Thauvin et Payet d'occuper leurs ailes et de faire des folies balle au pied. Romao pourrait être associé à Cheyrou, qui ferait alors le quaterback façon Xabi Alonso. Derrière, une défense à 4 traditionnelle fera l'affaire.

Par Romain Canuti, à Marseille
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 2 heures Tournois rétro vintage indoor 2019 2
il y a 2 heures Le double raté d'un joueur du Lesotho 1

Le Kiosque SO PRESS

il y a 4 heures Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 16 il y a 4 heures Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
La Bataille d'Alger