Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // Real Madrid/Levante

Quels doutes restent-ils à ce Real Madrid ?

Parti avec un handicap de cinq points, le Real Madrid réalise un début d'année 2014 parfait. Première de Liga, finaliste de la Copa del Rey, déjà en quarts de C1, il subsiste toujours quelques doutes concernant l'équipe d'Ancelotti.

Diego ou Iker, Ancelotti joue avec le feu

Il n'en fallait pas plus. Un but fantastique de plus de 40 mètres de Gabi, et une partie de la presse madrilène s'en est donné à cœur joie. Car plus que souligner le délice du capitaine de l'Atlético, As et Marca, médias ô combien influents dans le monde du madridismo, ont préféré mettre en exergue une erreur supposée de Diego López. Le tout pour un seul objectif : faire revenir San Iker Casillas dans les cages merengues. Le capitaine de toujours du fanion blanc n'a pourtant pas besoin d'une telle propagande pour faire valoir son statut de titulaire. Non content d'avoir explosé le record d'invincibilité de Paco Buyo, le natif de Mostoles ressort ces dernières semaines des parades inhumaines. Dernier exemple en date face à Schalke et sa sortie miracle à quelques centimètres de Draxler - alors que le score n'était que de 1-0. Carlito a déjà prévenu, « si nous allons en finale (de C1), Iker jouera en championnat » . Au jeu des comparaisons sportives, c'est pourtant bien Casillas qui semble avoir pris le dessus sur Lopez. La nébuleuse merengue et Florentino Pérez auront bien du mal à accepter une banquette prolongée de leur saint sauveur...

Modrić et Xabi, piliers sans remplaçant

Depuis le retour de Barberousse au milieu de terrain, le Real Madrid est transfiguré. Plaque tournante du système en 4-3-3 de Carlo Ancelotti, Xabi Alonso dicte son tempo. Un cran au-dessus, le lutin des Balkans est, lui, l'accélérateur de particules. Bien plus à l'aise, car soutenu par le Basque et Di María, Luka Modrić est la vraie plus-value de cette saison. Le hic, un manque de remplaçants. Bien entendu, le banc de touche merengue est l'un des plus impressionnants d'Europe, et des joueurs tels que le Basque et le Croate font partie d'un gratin mondial très restreint. Toujours est-il que Isco, Illarramendi et Casemiro semblent bien légers pour pallier une éventuelle blessure. Xabi Alonso et sa trentaine bien tassée, et Modrić et son gabarit de poids plume ne sont pas à l'abri d'une tuile. Et en cas d'absence d'un des deux, c'est tout « l'équilibre » si cher à Carlito qui est mis en péril. Surtout, ce Real Madrid et son jeu chatoyant prendraient du plomb dans l'aile. Et les critiques ne tarderaient pas à pleuvoir dans un club où la crise est une habitude.


La défense : un gros poisson, et vite

Depuis début 2014, ce Real Madrid, c'est 7 buts encaissés. Une forteresse, donc. Avec un Pepe au top, un Ramos mieux et un Varane de retour, l'axe central merengue est ce qu'il se fait de mieux actuellement. La qualité et la quantité. Sur les ailes, les interrogations sont plus nombreuses. La paire Marcelo-Carvajal semblait tenir la corde. Avec le dernier derby de Madrid, Ancelotti a redistribué les cartes. Grâce à « leur profil plus défensif » , Coentrão et Arbeloa ont retrouvé une place de titulaire. Pour une heure, pas plus. Après avoir sévèrement morflés face aux accélérations de Koke et Arda, ils ont été remplacés par leurs concurrents respectifs. Résultat, un changement drastique du jeu merengue. Avec un Clásico en fin de mois et une opposition plus coriace en quarts de C1, la défense va enfin être mise à rude épreuve. Un challenge à double tranchant : l'assise va enfin pouvoir se tester, mais risque également gros. Loin d'être une assurance tout risque, elle permettra de jauger jusqu'où ce Real Madrid à la sauce Ancelotti pourra aller.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14