Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

John Terry cherche un nouveau boulot

Un an après son arrivée à Aston Villa, avec lequel il a manqué de peu la montée en Premier League, John Terry quitte le club. Mais pas de panique : le défenseur central dispose de quelques alternatives intéressantes pour passer le temps.

Modififié

Il signe en Turquie


Qui a entendu dire que John Terry allait raccrocher les crampons ? Personne. Car malgré ses 37 bougies bien soufflées, le principal intéressé n’a jamais parlé de retraite sportive. Et comme il n’a connu que l’Angleterre durant sa carrière, le défenseur pourrait se laisser aller à une aventure à l’étranger. Avec des salaires proposés plus que corrects et des supporters ultra chauds, la Turquie représente par exemple une jolie opportunité... en envisageant que la Süper Lig veuille de lui. Mais franchement, comment pourrait-on refuser une association Pepe-Terry en charnière centrale ? Qui n’a pas envie de voir son duel avec Bafétimbi Gomis ? Pourquoi ne pas envisager des retrouvailles avec Samuel Eto’o ? Mathieu Valbuena n’a-t-il pas besoin d’un grand frère pour se désabonner du banc ? Autant de questions qui font office d’arguments, que la destination s’appelle Beşiktaş, Galatasaray, Konyaspor ou Fenerbahçe.




Il remplace Antonio Conte à Chelsea


«  Il peut devenir un bon entraîneur. Il a la personnalité qu'il faut et une incroyable expérience puisqu'il a travaillé avec beaucoup de coachs différents et qu'en plus, il a remporté beaucoup de victoires. C'est important d'avoir ce bagage quand vous commencez à entraîner. Il a eu de tellement bons entraîneurs à travers les années et il sera capable de prendre à droite à gauche toutes les connaissances qu'il a accumulées durant sa carrière, même s'il est aussi important d'avoir ses idées propres. » Signé Antonio Conte. L’idée paraît de toute façon évidente. À l’heure où Chelsea cherche à se débarrasser de l’Italien sans y laisser trop de billets, Terry ne ferait pas tache au moment de débarquer sur la touche de son ancien club. Et pour cause : lors de sa dernière saison avec les Blues (en 2016-2017, année de titre), l’arrière central a davantage rempli la mission d’adjoint du technicien que de joueur. Rappelez-vous : alors que JT se limitait à des apparitions sans trop d’intérêt – même pas 500 minutes croquées en Angleterre –, son technicien ne cessait de mettre en avant son rôle prépondérant dans le vestiaire. Un vestiaire qu’il ne veut de toute façon pas affronter, comme il l’a reconnu il y a peu. Du coup, autant accélérer les choses, faire au plus simple et lui filer le fauteuil de coach. Pour que l’équipe londonienne lui ressemble encore davantage.




Il intègre le staff de Frank Lampard à Derby County


Sans faire de bruit, Frank Lampard monte ses propres marches de tacticien et s’apprête à prendre les rênes de Derby County. Forcément, le coup de fil est certainement déjà passé, puisque l’ancien milieu de terrain, qui a connu la gloire à Chelsea, veut s’épauler de gens de confiance pour se lancer dans cette nouvelle aventure. Dès lors, reconstituer le trio Lampard-Terry-Didier Drogba constitue l’une de ses priorités. Avec l’Ivoirien dans le costume de coach des attaquants, et l’ex-capitaine des Three Lions dans le rôle... du responsable de recrutement. Bah oui : en réalité, sa pige en Championship à Aston Villa (35 titularisations, tout de même) n’avait pour objectif que de contempler ce qui se faisait de mieux à cet étage, et notamment de repérer les éléments offensifs capables de bouger big John. En allant cueillir chez des concurrents directs des petites pépites passées au scanner par les yeux du futur recruteur, les Rams maximisent ainsi leurs chances de monter directement dans l’élite. Et de voir Francky se transformer en homme à succès sur un banc de touche.




Il lance une école de foot avec Zinédine Zidane


Hop, le mail est parti. Dès que son smartphone a lâché la bombe, Terry a appelé Carlo Ancelotti pour lui réclamer l’adresse électronique d’un Zinédine Zidane officialisant son départ du Real Madrid en conférence de presse. Son but ? Convaincre le Français de faire affaire avec lui. Dans l’esprit du Britannique, une école ayant pour objectif de former les meilleurs footballeurs de la planète peut voir le jour s’il s’allie avec le double Z. Son credo : «  JT & ZZ, le ballon rond entre finesse et robustesse. » En réalité, le natif de Barking imagine un centre où les plus petits passeraient leur journée à enchaîner exercices techniques et duels physiques, pour devenir des monstres balle au pied aussi polyvalents que costauds. Aussi à l’aise derrière que devant, le privilégié sortant de « JT & ZZ  » serait transformé en une sorte de machine à orgasme, épanouissant les amateurs de kick'n rush tout en faisant plaisir aux fans de beau jeu. Oui, ça se tente.





Il ouvre un cabinet d’agents aux côtés d’Anton Ferdinand et Wayne Bridge


« On fait la paix ? » « Ouais, OK. » Si Anton Ferdinand, victime de racisme, et Wayne Bridge, qui s’est fait piquer sa nana par son meilleur ami, ont accepté la poignée de main, c’est parce qu’il y a un paquet de pognon à se faire derrière. Terry, qui ne manque pas de relations dans l’univers du foot, leur a en effet proposé d’ouvrir un cabinet d’agents pour concurrencer ceux de Mino Raiola et Jorge Mendes. Avec une nouveauté inédite : illustrer tous les transferts par de petites vidéos animées mettant en scène les différents protagonistes (joueurs, agents, présidents de club...). Même les pires des têtes à claques. Jolie innovation de la part de Johnny boy.

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article