Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Juventus

Que doit faire la Juventus pour renverser le Real Madrid ?

Battue 3-0 à domicile lors du quart de finale aller, la Juventus va devoir improviser pour tenter de renverser le Real Madrid au retour et se qualifier pour les demi-finales. Et si jamais Massimiliano Allegri est en panne d'inspiration, voici quelques idées qu'il pourrait utiliser pour arriver à ses fins.

Modififié

  • Sortir Del Piero de la retraite

  • Auteur d’une bicyclette magique lors du match aller, Cristiano Ronaldo a eu l’honneur de recevoir des applaudissements de l’ensemble du Juventus Stadium après son but. Un geste de grande classe qui n’est pas sans rappeler celui des supporters du Real Madrid le 5 novembre 2008 qui avaient applaudi Alessandro Del Piero à sa sortie après son doublé au Santiago Bernabéu en phase de poules de Ligue des champions (0-2).

    Vidéo

    Et pourtant, les Merengues avaient de quoi en vouloir au numéro 10 italien qui était le grand artisan des victoires de la Juventus contre le Real Madrid en quarts de finale de C1 1996 (0-1, 2-0) et en demi-finale de C1 2003 (1-2, 3-1). Toujours fidèle à sa Juventus, Del Piero (43 ans) ne serait pas contre une dernière pige, trois ans après l’annonce de sa retraite. Positionné en numéro 10, l’Italien se contenterait de faire tourner la balle et de faire trembler les filets comme il a su si bien le faire en 2008. Et si Del Piero est venu gagner au Bernabéu avec Mohamed Sissoko, Alexander Manninger et Marco Marchionni comme coéquipiers, cela ne devrait pas être bien difficile de le faire avec Buffon, Douglas Costa et Pjanić.


  • Faire jouer Morata sous la licence de Gonzalo Higuaín

  • Si le Real Madrid a roulé sur la Juventus lors du match aller et lors de la finale de Ligue des champions 2017, cette supériorité des Merengues sur la Vieille Dame n’a pas toujours existé. Et pas besoin de remonter bien loin dans le temps pour trouver la trace d’une élimination du Real Madrid par la Juventus. 2015, demi-finale de C1. Victorieux à l’aller (2-1), les Bianconeri ont su accrocher le nul au Bernabéu (1-1) grâce à un ancien de la Maison-Blanche : Álvaro Morata, déjà buteur lors de la manche aller. Et si entre-temps, l’attaquant espagnol est revenu à Madrid pour remporter une Ligue des champions, le voilà qui passe des jours grisonnants à Chelsea où il galère à assumer son rôle de buteur.


    Largué en championnat où le top 4 semble trop loin, les Blues et leur coach Antonio Conte attendent patiemment les vacances. Alors, histoire de pimenter un peu sa fin de saison, l’entraîneur italien décide de donner un coup de pouce à son ancienne formation en lui offrant Álvaro Morata pour ce match de gala. Arrivé dans l’après-midi à Madrid, l’Espagnol passe par la case maquillage pour lui rajouter un peu de barbe, avant d’enfiler deux pulls sous son maillot pour créer un Gonzalo Higuaín plus vrai que nature. L’arbitre et les adversaires, qui connaissent pourtant bien les deux bonhommes, n'y voient que du feu et Álvaro Morata peut planter son triplé, avant d’inscrire le tir au but de la victoire. Après ça, plus personne n'osera dire que Gonzalo Higuaín passe à côté des grands rendez-vous.


  • Appeler Luis Enrique à la rescousse

  • Les chiffres de l’UEFA sont formels, après une défaite 3-0 à domicile, les chances de se qualifier au tour suivant sont de 0%. Ce qui est très peu. Mais, que la Juventus se rassure, une équipe a déjà réussi l'exploit de se qualifier alors qu’elle avait 0% de chance de le faire : le FC Barcelone, au grand dam des supporters du Paris Saint-Germain. À la tête de cette folle remontada, Luis Enrique a, depuis, pris une année sabbatique pour descendre en pression après cette victoire 6-1 au Camp Nou.


    Accoudé au comptoir d’un bar des Ramblas, Luis Enrique reçoit un coup de fil de Massimiliano Allegri, son bourreau de l’an dernier en Ligue des champions. Conscient que Luis Enrique, qui possède cette double compétence d’avoir fait déjouer les pronostics et d’être venu s’imposer au Bernabéu, peut lui être utile, le technicien italien lui propose de l’aider à éliminer le Real Madrid. Attisé par sa rage envers les Merengues et son envie de montrer à l’Europe son talent de coach, l’Espagnol accepte de lui donner quelques conseils. Coïncidence ou pas, la Juventus s’impose 4-1 au Bernabéu grâce à un but dans les arrêts de jeu de Mattia De Sciglio.


  • Balancer la rumeur selon laquelle Melania Trump serait la maman de Cristiano Junior

  • C’est la question que tout le monde se pose au sujet de Cristiano Ronaldo. Mais, bon sang de bonsoir qui est la maman de son premier fils Cristiano Jr ? Seuls indices : l’accouchement a eu lieu aux États-Unis, pays où la gestation pour autrui est autorisée, et la mère porteuse aurait reçu la jolie somme de 12 millions d’euros pour porter l’enfant et rester dans l’anonymat le plus total. Un secret parfaitement gardé depuis 2010 et la naissance de Cristiano Jr qui va éclater au grand jour quelques heures avant le quart de finale retour à la suite d'une idée farfelue du président de la Juventus, Andrea Agnelli.


    C’est BuzzFeed qui lâche la bombe : « Selon une source proche de Cristiano Ronaldo, Melania Trump serait la maman de Cristiano Jr. L’actuelle Première Dame des États-Unis aurait accepté ce deal afin d’éponger les dettes de son mari. » Melania a beau nier les faits, Donald Trump prend cette rumeur très au sérieux et envoie le FBI attraper CR7 dans sa chambre d’hôtel pour un interrogatoire. Capteurs partout sur le corps, Cristiano Ronaldo répond aux questions des agents américains pendant que son équipe, inquiète pour lui, se fait massacrer par la Juventus. Finalement, le détecteur de mensonges prouvera que la maman de Cristiano Jr n’est pas Melania Trump, mais bien la chanteuse Rihanna.


  • Jouer avec le masque de la Casa de Papel

  • Blessé depuis quelques semaines, Federico Bernardeschi passe son temps libre à saigner Netflix. Et alors qu’il a passé le week-end à mater la partie 2 de la Casa de Papel, le milieu de terrain italien a eu une idée pour renverser le Real Madrid : jouer avec les fameux masques Dalì de la série. Le règlement de la FIFA est formel : « Les protections modernes telles que couvre-chefs, masques de visage (...) sont faites dans des matériaux mous, légers et rembourrés et ne sont pas considérés comme dangereuses. Elles sont donc autorisées. » Et si ces masques ne sont pas très pratiques pour la visibilité, ils vont permettre à Paulo Dybala, suspendu, de jouer la rencontre incognito. Surtout ils vont effrayer la Maison royale madrilène. Car, si le Real Madrid n’a plus perdu dans son antre depuis 2015 en Ligue des champions, les seuls à avoir su braquer la capitale espagnole ces derniers mois sont bien la bande de Casa de Papel. C’est donc sous les consignes du professeur Massimiliano Allegri que la Juventus va s’imposer 4-0 grâce à un doublé de Brest, un coup franc de Tuzla et une tête rageur de Pise.



    par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    il y a 1 heure Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 4

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16