Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // Croatie-Portugal

Que doit changer le Portugal pour enfin gagner un match ?

Le Portugal en a fini avec cette phase de poules et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a été compliqué. Troisième avec trois matchs nuls, les Portugais sont passés par la petite porte en huitièmes de finale. Entre bonnes surprises et déceptions, que faut-il changer pour que le Portugal gagne enfin son premier match dans cet Euro 2016 ?

Modififié

CR7 doit lâcher du lest


Alors, oui, Cristiano Ronaldo a montré contre la Hongrie que c’était bien lui le patron du Portugal avec ses deux buts, dont une sublime madjer, et une passe parfaite pour Nani. Mais la réalité est aussi que l’omniprésence de Ronaldo peut nuire au jeu des Portugais. Il veut tellement ramener son premier trophée à la Selecção qu’il force trop son jeu. Avec 30 tirs tentés, soit 13 de plus que toute l’équipe d’Irlande du Nord, Cristiano veut faire la différence seul et oublie parfois ses coéquipiers, comme sur cette action contre la Hongrie où il se gêne avec João Mario, car il va prendre le ballon qui arrive finalement dans les pieds du milieu du Sporting.


S’il y a bien un domaine où Ronaldo doit absolument se faire violence, c’est bien les coups francs. Dès qu’une faute se situe dans la partie adverse, le natif de Madère prend le ballon et le tire soit au-dessus, soit dans le mur, au grand dam des supporters lusitaniens. Bon, après, s’il plante un doublé et offre une passe décisive à chaque match, le peuple portugais lui pardonnera vite.

Éder titulaire au sein d’un 4-3-3


Avec 72 centres (hors corners) depuis le début de l’Euro, le Portugal est numéro un dans ce domaine. Avec des latéraux offensifs tels que Vieirinha et Guerreiro et des ailiers rapides, les centres sont clairement l'un des atouts de la Selecção. Mais le problème est que beaucoup de centres ne trouvent pas preneurs, car personne ne se trouve dans l’axe. Si Fernando Santos troquait son 4-4-2 losange sans vrai avant-centre contre l’ancien système en 4-3-3 avec un vrai numéro 9, le Portugal pourrait s’appuyer sur une véritable pointe dans l’axe. Et dans les 23, un seul joueur répond à ces critères : ce bon vieux Éder.


Certes, Éderzito n’est pas le plus technique des Portugais. Mais sa titularisation permettrait de l’utiliser dos au but, évitant ainsi à Ronaldo de faire la remise, la passe à l’ailier et la réception du centre. Et s’il lui venait l’envie de marquer comme contre la Norvège et l’Estonie en match de préparation, cela serait tout bénef pour le Portugal. La présence du Lillois aurait aussi comme effet d’écarter Cristiano sur l’aile gauche. Ainsi, le Madrilène s'éloignerait légèrement du marquage strict des défenseurs adverses, comme c'est le cas au Real avec Benzema. Même si le gap technique entre le Benz et Éder est légèrement conséquent.

Une réorganisation du milieu de terrain


Un passage du 4-4-2 en 4-3-3 impliquerait un joueur de moins au milieu de terrain, et ce serait sûrement João Mário qui en ferait les frais. Bien que le milieu du Sporting ait montré de très belles choses contre la Hongrie, le changement tactique ne serait pas à son avantage. La présence de vrais ailiers permettrait donc aux milieux axiaux que sont Moutinho et André Gomes d’éviter de se retrouver à déborder sur le côté comme lors des derniers matchs. Les deux joueurs retrouveraient ainsi un poste et un système qui leur convient mieux, et pourraient s’attacher à ce qu’ils font de mieux : l’organisation du jeu.


Avec 64,8% de possession de balle de moyenne, le Portugal est juste derrière l’Allemagne et l’Espagne dans cet Euro. Les Portugais aiment avoir le ballon, et la présence de Moutinho et André Gomes dans l’axe avec William Carvalho ou Danilo en 6 dans un système en 4-3-3 rendrait la possession plus efficace avec plus de solutions pour le porteur de balle. La présence de Renato Sanches dans ce milieu de terrain est aussi une situation envisageable. Époustouflant lors de son entrée sur le terrain contre la Hongrie, le milieu de 18 ans a impressionné par sa puissance et sa technique balle au pied. Tactiquement encore un peu jeune, son apport serait sûrement plus important s’il entrait en jeu en seconde mi-temps pour apporter toute sa fougue, dans un milieu usé physiquement.

Remporter les duels aériens


Face à une Croatie qui est l’équipe qui remporte le plus de duels dans cet Euro, les Portugais vont devoir hausser leur niveau dans ce domaine. En poules, la défense portugaise se fait trop souvent prendre le ballon dans les duels aériens, face aux attaquants islandais et hongrois notamment. Si Pepe a plutôt tenu son rang, Ricardo Carvalho a franchement semblé en difficulté. Un changement par José Fonte, plus grand et plus costaud, pourrait aider les Portugais à rivaliser face aux robustes Kalinić et Mandžukić. Et d'ailleurs, l'utilisation d'un Bruno Alves, connu pour sa détente phénoménale, ne serait-elle pas bienvenue pour cette confrontation ?



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom