Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Real Madrid-Bayern Munich (2-2)

Quand Zidane était le chat noir des finales européennes

Qualifié pour la finale de C1, Zinédine Zidane va disputer sa troisième finale européenne de suite en tant que coach du Real Madrid. Il y a vingt ans, tout rond, il en faisait de même, pour des résultats radicalement différents. Au point de se coller une étiquette de chat noir.

Modififié
En trois ans, Zinédine Zidane est entré dans l'histoire. Il disputera, le 26 mai prochain, sa troisième finale de Ligue des champions consécutive en tant que coach du Real Madrid. Avant lui, seuls deux entraîneurs avaient réalisé un tel exploit : Fabio Capello (1993, 1994, 1995) et Marcello Lippi (1996, 1997, 1998). Or, si les deux légendes italiennes n'ont chacun remporté qu'une seule de leurs trois finales, Zidane en a déjà gagné deux, ce qui lui confère un statut de véritable porte-bonheur en Ligue des champions. Pourtant, et c'est un sacré paradoxe, Zizou n'a pas toujours été verni en Europe. Pire : en 1998, il y a tout juste vingt ans, il perdait sa troisième finale de Coupe d'Europe en trois ans. Avec Marcello Lippi comme coach. Et face au Real Madrid. Destin, quand tu nous tiens.

Bayern et Dortmund, deux bourreaux


L'histoire de Zinédine Zidane sur la scène européenne commence lors de la saison 1995-1996, alors qu'il porte encore le maillot des Girondins de Bordeaux. Vainqueurs de la Coupe Intertoto pendant l'été 1995, les Bordelais accèdent ainsi aux 32es de finale de la Coupe UEFA. Derrière, c'est une véritable épopée. Avec ses futurs champions du monde Zidane, Dugarry et Lizarazu, Bordeaux élimine tour à tour Vardar, le Rotor Volgograd, le Betis Séville, l'AC Milan (avec un certain Fabio Capello sur le banc) et le Slavia Prague. En finale, c'est le Bayern Munich qui se dresse face aux Bordelais. Le match aller à Munich se dispute sans Zidane, suspendu à cause d'un jaune reçu en demi-finales. Bordeaux s'incline 2-0. Au retour, les Girondins espèrent réitérer le même exploit que face à Milan (0-2, 3-0), mais cette fois-ci, pas de magie malgré Zizou. Le Bayern, intraitable, s'impose 3-1 à Lescure, et Zidane perd sa première finale européenne.

Vidéo

Quelques semaines plus tard, le numéro 10 de l'équipe de France sèche ses larmes. Il signe à la Juventus, qui vient tout juste de remporter la Ligue des champions face à l'Ajax. La Juve est alors le meilleur club d'Europe, et le confirme en écrasant le PSG en Supercoupe UEFA (9-2 sur l'ensemble des deux matchs !). Et leur parcours lors de cette C1 1996-1997 est quasiment sans embûche : première de sa poule devant Manchester United, la Vieille Dame sort Rosenborg puis l'Ajax (avec un but de Zidane à l'aller) pour se hisser en finale. Un an après, Zidane doit à nouveau affronter une équipe allemande s'il veut soulever son premier trophée européen. Cette fois-ci, il s'agit du Borussia Dortmund, mais le score va être le même qu'à Lescure : 3-1 pour le BvB, et un nouveau rêve européen qui s'envole.

Vidéo

Le Real Madrid sur sa route


Au top de sa forme malgré cette nouvelle désillusion, Zinédine Zidane se voit bien tout gagner en 1998, à commencer par la Ligue des champions, trophée qui manque encore à son palmarès. Comme la saison précédente, la Juve sort de sa poule (deuxième derrière United), tape le Dynamo Kiev de Schevchenko en quarts, puis écarte l'AS Monaco en demies avec, à nouveau, un but du double Z. En finale, la Juve affronte le Real Madrid, qui n'a plus gagné la C1 depuis 32 ans. Les Turinois sont favoris, mais s'inclinent encore, 1-0, but de Mijatović. À 25 ans, Zinédine Zidane vient de perdre sa troisième finale de Coupe d'Europe consécutive. En France, certains médias lui confèrent alors le sympathique qualificatif de « chat noir » , en évoquant « la malédiction des finales » du Français de la Juve. C'était il y a vingt ans. C'était avant France 1998. C'était avant la volée contre Leverkusen. C'était une autre vie.

Vidéo


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 32 minutes Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur