Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options

Quand Mourinho se cachait dans un panier à linge

Modififié
Le Very Special One.

En 2005, Chelsea et le Bayern Munich s'étaient affrontés en quarts de finale de Ligue des champions. José Mourinho, entraîneur des Blues à l'époque, était suspendu pour la rencontre. Mais souhaitant absolument effectuer une causerie auprès de ses joueurs, le Special One s'était introduit par effraction dans les vestiaires. Pour ne pas se faire repérer par les officiels de l'UEFA, il s'était caché... dans un panier à linge !


Le Portugais a raconté cette anecdote aux micros de beIN Sports. « J'avais le besoin d'être avec mes joueurs. Je suis allé dans le vestiaire en pleine journée, dès midi alors que le match avait lieu sept heures plus tard. Au début, personne ne m'a vu. Le problème, c'était pour sortir des vestiaires sans me faire repérer. L’intendant m’a alors mis dans le panier à linge et il l’a entrouvert pour que je puisse respirer. Mais quand il l’a sorti du vestiaire, les officiels de l’UEFA le suivaient et voulaient me trouver ! Il a donc fermé complètement le panier et je ne pouvais plus respirer ! Quand il l'a ouvert à nouveau, j'étais en train de mourir ! » , a-t-il exposé.


Entraîneur, définitivement un métier à risque. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
il y a 6 heures Gignac se rapproche des cent buts 16 Hier à 18:30 Des amateurs anglais aux couleurs LGBT 19
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi