Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Disparition de Karl Lagerfeld

Quand Karl Lagerfeld assurait la promotion du maillot des Bleus

Mars 2011. Moins d'un an après la catastrophe de Knysna à la Coupe du monde 2010, Nike dévoile le nouveau maillot extérieur de l'équipe de France : une marinière censée renouer le contact avec les Français. Pour en faire la promotion, le nouvel équipementier des Bleus fait appel à Karl Lagerfeld. Une page du football français dont il convient de se rappeler alors que le grand couturier allemand s'est éteint, ce mardi, à 85 ans.

Modififié
L'équipe de France traverse une période difficile. Après la mascarade de la Coupe du monde 2010, les Bleus ont attiré la méfiance du peuple français. Nike, nouvel équipementier de la sélection française, se doit d'agir pour ne pas subir une déroute marketing. Pour le maillot domicile, la marque à la virgule opte pour du bleu. Sobre et classique. Pour le maillot extérieur en revanche, elle innove et désigne une marinière. Blanche, ornée de rayures bleues, cette dernière « appartient au patrimoine culturel français depuis le XIXe siècle » , écrit la FFF dans un communiqué en mars 2011.

Validé par Mexès, vomi par Lizarazu


Certains la décrient, d'autres l'apprécient. C'est notamment le cas de Philippe Mexès, international à cette période. Sur les ondes de RMC à l'été 2011, le défenseur central vante le style du maillot : « Il est mignon, on dirait un polo. Il a beaucoup de succès. À Rome, les joueurs me saoulent pour l'avoir. » Bixente Lizarazu, lui, est moins fan. Lors d'une émission sur RTL, le champion du monde 1998 n'hésite pas à le faire savoir : « On part sur un truc un peu inhabituel, un peu choquant au premier abord. Moi, ça me fait penser un peu à la tenue de Passe-Partout dans Fort Boyard, mais peut-être qu'on va s'y habituer. » Qu'importe les avis, Nike doit assurer la promotion de sa marinière. Et pour ce faire, la marque fait appel aux services de Karl Lagerfeld. Elle commande au grand couturier allemand une série de photos pour mettre en valeur sa nouvelle création. L'objectif ? Mettre en exergue l'esprit « résolument innovant » de la marinière et l'esprit « conquérant de l'équipe de France » , déclare l'équipementier.



Le « Kaiser » accepte, lui qui a rarement travaillé dans l'univers du sport. Il choisit Alou Diarra, capitaine de la sélection, comme tête d'affiche pour magnifier cette nouvelle tunique. Sur un fond blanc, le natif de Villepinte pose fièrement avec sa marinière. Filtrées en noir et blanc, les photos conservent tout de même les bandes bleues dans leur couleur originelle. Une opération de communication réussie sur laquelle le sélectionneur Laurent Blanc reviendra juste avant l'Euro 2012 : « Ça a été un super coup marketing, il faut le reconnaître. Les femmes adoraient ce maillot-là. C'est déjà une bonne chose. »

Alou Diarra : « Dans sa manière de travailler, Lagerfeld m'a inspiré »


Parce qu'un shooting avec Karl Lagerfeld n'est pas anodin, sept ans plus tard, Alou Diarra se rappelle tout. « Le shooting avait lieu en plein Paris, dans son atelier. Le cadre était impressionnant, mais convivial, il y avait une immense bibliothèque » , se souvient l'actuel consultant pour France Télévisions. D'abord intrigué, celui qui évoluait alors à Bordeaux s'est vite laissé séduire par la personnalité de Lagerfeld : « Pour moi, on avait pris une grosse tête d'affiche juste pour faire de la comm'. Et en fait, en discutant avec lui, je me suis rendu compte qu'il connaissait beaucoup de choses sur le football. En apparence, je dis bien en apparence, Karl Lagerfeld peut avoir l'air froid. En réalité, c'est quelqu'un de très surprenant, d'ouvert, chaleureux et souriant. J'ai pu m'apercevoir qu'il avait un sens du détail très précis. Dans sa manière de travailler, il m'a inspiré. Ça donne des idées pour ce qu'on peut faire ensuite. Mon entourage m'a dit que j'étais un privilégié d'avoir été shooté par Lagerfeld ! »


De cette séance, l'ancien capitaine des Bleus se souvient de la liberté que Lagerfeld lui avait laissée : « Vu que j'étais capitaine, on m'avait demandé de faire quelques clichés. On a fait plusieurs prises et on n'a pas arrêté tant qu'il n'avait pas son cliché favori. Il m'a dit de prendre le ballon et de faire ce que je savais faire. J'ai fait une série de jongles. Il m'a laissé toute la liberté, je faisais les mouvements que je voulais et il a gardé les clichés qu'il préférait. » Et même lorsque les deux hommes se mettent à parler ballon rond, le Kaiser s'illustre par sa culture : « Je ne sais pas s'il savait où je jouais à l'époque (Bordeaux), mais il se souvenait que j'étais passé par le Bayern Munich ! On avait échangé sur ce sujet. Je lui avais dit que je parlais un peu allemand. Lui parlait très bien français ! » Karl Lagerfeld est peut-être mort en ignorant qu'Alou Diarra a aussi joué à Louhans-Cuiseaux, mais à sa manière, il a contribué à l'opération rédemption de l'équipe de France.

Par Arthur Courant Propos d'Alou Diarra recueillis par AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 2 heures Martin Garrix composera l'identité sonore de l'Euro 2020 13 il y a 3 heures Un match de FA Cup arrêté après des insultes racistes 1
il y a 4 heures Ciani annonce sa retraite 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur