Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Samuel « Ducobu » Eto'o

Quand Eto'o tentait d'apprendre le russe

Modififié
Si Samuel Eto'o avait appris toutes les langues des pays dans lesquels il a joué, il pourrait aujourd'hui être interprète à l'ONU.

Au lieu de ça, l'attaquant camerounais a préféré faire le cancre, comme l'a confié sa professeur de russe à Eurosport. Rebecca Prew, 23 ans, est diplômé de l'université de Leeds en français et russe. En 2012, la jeune étudiante avait été mandatée pour apprendre le russe à la star du ballon rond. À cette époque, elle n'avait aucune idée de qui était Eto'o.

« Je n'avais aucune idée de qui il était, je pense que c'est pour ça qu'on m'a embauchée » , a-t-elle expliqué. « Il me payait en cash, il piochait dans un porte-monnaie qui débordait de billets de 500 euros, de 100 euros et de 50 euros. En tant qu'élève, il était horrible. Il avait de graves troubles de l'attention » , a-t-elle même détaillé avant de livrer une petite anecdote sur l'attaquant. « Je lui donnais des devoirs par mail et quand j'arrivais pour les cours, il m'attendait avec ses devoirs faits devant lui et il souriait comme un gosse. »

Bonne chance avec le turc, Samuel.




GC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 4 heures Une nouvelle statue pour Iniesta 2 il y a 4 heures Un but égalisateur dans le temps additionnel fait polémique en Argentine 7 il y a 6 heures Infantino veut faire valoir ses projets de nouvelles compétitions 37 il y a 8 heures Éric Besson : « Pour 50 millions d'euros, on peut s'offrir un bon club de L1 » 71
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE