Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Quand Edy Reja taclait Pasolini

À 74 piges, Edoardo Reja, dit Edy, a décidé de diriger pour la première fois de sa vie une sélection, en prenant la tête de l'Albanie en avril dernier. La dernière aventure d'un type qui a joué avec Capello à la SPAL dans les années 1960, est devenu copain comme cochon avec Ayrton Senna quand il supervisait la Primavera de Pescara et a fait retrouver au Napoli les délices de la Serie A en 2007. Une inépuisable boîte à souvenirs, où Reja pioche aussi à l’occasion une anecdote des plus savoureuses : ces moments où, en vacances à la station balnéaire italienne de Grado, il s'est retrouvé tout jeune au marquage d'un footballeur pas comme les autres : Pier Paolo Pasolini.

Contrairement à Didier Deschamps, Edoardo Reja, le sélectionneur italien de l'Albanie qui dirigera les Rouge et Noir face à la France ce samedi, n'est pas champion du monde. Heureusement, il n'y a pas forcément besoin de soulever un trophée doré pour voir son existence épicée de rencontres aussi improbables que sublimes. Comme quand Edy, alors entraîneur de la Primavera de Pescara à la fin des années 1980, se retrouve à côtoyer régulièrement Ayrton Senna : le Brésilien, avec qui Reja a déjeuné la veille de son accident tragique à Imola, se rendait régulièrement dans les Abruzzes depuis 1988, entre autres choses pour retrouver son ami Gino Pilota, un entrepreneur emblématique de la région. Mais le plus beau cadeau que le destin a offert à Reja est peut-être sa rencontre avec l'un des plus grands réalisateurs et héros tragiques de l'Italie du XXe siècle : Pier Paolo Pasolini.

La bande de Grado


À l'époque, Reja est surtout connu comme milieu de terrain de la SPAL, où il s'est imposé de 1963 à 1968, avant de signer à Palerme, où il évoluera jusqu'en 1973. L'été, il a pris l'habitude de se rendre à Grado, une station balnéaire sur la cote du Frioul, réputée pour ses plages et sa dolce vita. Un endroit particulièrement prisé par les footballeurs italiens qui veulent prendre un peu de bon temps, avant la reprise de la Serie A. « Nous étions jeunes alors, se remémorait Reja dans les pages du Corriere dello sport en 2017. Ma rencontre avec Pasolini a eu lieu à Grado. Les joueurs de football plus ou moins célèbres de cette époque fréquentaient cette plage, et Pasolini venait aussi dans le coin tous les ans. Là-bas, il y avait un terrain où nous jouions au football le soir. Pasolini était un ailier très rapide, très doué techniquement. Parfois, je le marquais et je devais lui décocher quelques croche-pattes pour l'arrêter. On rigolait beaucoup ensemble. C'était un mec adorable et un vrai passionné de football. »


Giovanni Galeone, un vieux pote de Reja qui a notamment joué à l'Udinese et entraîné le Napoli et Pescara dans les années 1990 et 2000, apporte quelques précisions bienvenues au tableau : « À l'époque, en vacances, on avait une bande de potes footballeurs, on nous appelait la bande de Grado : il y avait moi, Reja, Capello (ami et coéquipier de Reja à la SPAL de 1964 à 1967) Riva, Angelo Sormani... Nous étions jeunes, on pouvait s'amuser, on n'était pas encore mariés, pouffe ce dernier. Un soir, nous sommes allés manger dans un restaurant, chez Nico, et nous avons notamment rencontré Ninetto Davoli (l'amant et l'acteur fétiche de Pasolini) et Pasolini qui, à l'époque – je pense que c'était dans les années 1970 (1969, pour être précis) – avait tourné Médée. » Inspiré par le mythe sanglant de Médée, ce film où Maria Callas incarne la protagoniste principale a marqué par son imagerie élégante et contemplative et a été partiellement tourné dans le lagon de Grado.

Vidéo

« Le match terminé, on parlait de tout, de foot, de cinéma, de politique »


« Avec Pier Paolo, nous jouions souvent au football, déroule Galeone. Il dégageait un charme et une personnalité forte, un charisme naturel, jamais forcé... Pasolini ne parlait pas, il murmurait, je ne l'ai jamais entendu élever la voix. Ça lui suffisait pour se faire entendre. » Rien de tout à fait étonnant de voir Pasolini suer balle au pied : notoirement dingue de football, le réalisateur joue tout le temps entre les tournages, mais aussi pendant ses vacances. Grado, qui constitue son lieu de villégiature estivale préféré, lui offre ainsi maintes opportunités pour enquiller les matchs improvisés avec des joueurs de foot professionnels. Fabio Capello, lui aussi ami de longue date de Reja, se souvient aussi avoir joué « tous les ans » avec Pasolini. « Lui jouait sur le côté gauche et moi au milieu. Puis, le match terminé, on s’asseyait autour d’une table et on parlait de tout, de foot, de cinéma, de politique. »



Reja, lui, conserve une image un chouia plus cocasse en tête, celle de Pasolini qui s'enfouit sous le sable brûlant, en lézardant sur la plage de Grado : « Là-bas, il y avait ces fameux trous de sable et chacun avait le sien. Je me souviens qu'il était sous le soleil, inébranlable, dans ce trou. Ce n'était pas facile, croyez-moi, car la température du sable était très élevée, entre 52 et 53 degrés. Il restait comme ça, pendant une demi-heure... Je me souviens qu'il y avait Ninetto Davoli qui lui faisait de l'ombre avec un parasol et lui, il était là, tranquille, un chapeau sur la tête, passant son temps à lire un livre... Et bien sûr, parfois, le soir, ils dînaient ensemble, parlant de football, rien que de football. » Et si, près de 50 piges plus tard, Pier Paolo Pasolini, assassiné en 1975, n'est malheureusement plus, Edy Reja, lui, n'en a pas encore fini avec le sport roi. Le sable de Grado s'est effacé au profit de la pelouse de Saint-Denis, mais le Mister garde toujours avec lui un petit morceau de Pasolini, balle au pied sur la plage, dans un coin privilégié de son esprit. Et se dit peut-être que piétiner l'ordre établi en emmerdant royalement la France sur ses terres constituerait un hommage tout à fait adéquat au plus transgressif des réalisateurs italiens.

Par Adrien Candau Tous propos issus du Corriere dello sport, d'Il Manifesto et de la Gazzetta dello Sport.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

L'Euro 2020, c'est demain ! France-Albanie, c'est ce soir !




Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom

Hier à 14:15 EuroMillions : 188 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi
Hier à 15:06 Maxwel Cornet prolonge jusqu'en 2023 20 Hier à 12:30 Dani Alves : « Je suis là pour construire » 10 Hier à 11:55 Une employée du McDonald’s sort du bois après l'interview de CR7 70
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 10:56 David Silva première recrue de Beckham en MLS ? 16 Hier à 10:00 Un club anglais invite un jeune fan daltonien à l'entraînement 25