Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Paris Saint-Germain

PSG : Wijnaldum, une idée de Gini

Le PSG a officialisé ce jeudi l’arrivée de sa première recrue de la saison, et il s’agit du milieu de terrain néerlandais Georginio Wijnaldum. Un joueur qui arrive libre (son contrat avec Liverpool expirera le 30 juin), mais contre un salaire paraît-il conséquent, arme clé pour le convaincre de se ramener porte d'Auteuil. Le juste prix à payer pour renforcer son milieu de terrain... et mettre un petit taquet au Barça, concurrent sur le dossier, au passage.

Modififié
Dans la liste longue comme le bras des petites guéguerres opposant le Paris Saint-Germain au FC Barcelone, sur et en dehors du terrain, depuis quelques années, on va pouvoir ajouter celle-ci. Archifavori pour récupérer Georginio Wijnaldum à la fin de son contrat avec Liverpool, au point que de nombreux médias et les pontes du journalisme mercato annonçaient un accord absolu avec le joueur et ne donnaient à l’affaire qu’une poignée de jours pour être bouclée, les Blaugrana se sont fait doubler au finish par une offre éclair du PSG. Une blitzkrieg efficace : en doublant, selon certaines sources, l'offre financière du Barça, Paris a fait tourner la tête de Gini qui a fini par rejoindre la ville de l’Amour. Une arrivée que le club de la capitale vient d'annoncer, avec la signature d'un contrat de 3 ans pour le Batave de 30 ans, soit jusqu’en 2024. Un renfort plus qu’attendu, dans un secteur où, sans être sinistré, le PSG a souvent paru très court cette saison.

Wijnaldum-Pochettino, idylle repoussée


Sur le papier, ce transfert a tout du très joli coup pour le Paris Saint-Germain. Mises de côté la question du salaire (différentes sources ont évoqué des montants allant de 8 à 10 millions d'euros annuels) et les motivations du Hollandais au moment de faire son choix de destination, le club de la capitale, qui avait par ailleurs déjà tenté d'acheter Wijnaldum en 2015 lorsqu'il n'était encore qu'un jeunot au PSV Eindhoven, s’offre là un joueur extrêmement solide dans un secteur où il en avait grand besoin. Cette saison, entre les blessures, les suspensions et le turn-over de l’effectif, jamais les Rouge et Bleu n’ont semblé trouver la formule gagnante - ou, au moins, stable - entre Verratti, Gueye, Paredes, Danilo Pereira et Herrera. Wijnaldum, milieu « box-to-box » de Premier League par excellence, soldat sûr de Jürgen Klopp, artisan majeur de la saison 2019-2020 époustouflante des Reds et qui sort encore d’une saison archipleine (51 matchs, 76 minutes par match en moyenne, seulement deux matchs manqués, 3 buts), peut arriver porte d’Auteuil dans des pantoufles : a priori, personne ne lui contestera une place de titulaire dans ce PSG. Longtemps instable au milieu, où aucune de ses recrues (parfois onéreuses) des dernières années n'a dégagé l'assurance et le charisme d'un top player, le PSG s'offre là un garçon avec une tonne d’expérience, besogneux, porté vers l’avant, avec un sens du collectif précieux. Un joueur que Vincent Duluc, journaliste à L’Équipe et grand amoureux de la Premier League devant l’éternel, couronnait dimanche dernier dans un tweet : « Il n’y a pas un seul domaine, sans doute, où Wijnaldum soit le meilleur du monde. Mais il est le joueur le plus complet du monde. Très, très beau coup du PSG. »

Cette arrivée de Wijnaldum aura aussi tendance à rassurer sur plusieurs points en cette intersaison extrêmement importante pour le PSG. Déjà, elle témoigne visiblement de toute l’implication de Mauricio Pochettino dans le club, malgré les rumeurs très pressantes annonçant ses envies de départ au moment où les portes du Real et de Tottenham lui étaient tenues ouvertes. L’entraîneur argentin aurait joué un rôle clé dans ce transfert, s’entretenant à plusieurs reprises avec le joueur pour le convaincre de laisser tomber ses compatriotes Koeman et De Jong, qui l'attendaient en Catalogne, pour le rejoindre sous la tour Eiffel. Une amourette de longue date : en 2016, la Poche, alors entraîneur de Tottenham, avait déjà fait du pied à « Gini » . Les deux hommes s’étaient rencontrés, et l'épisode avait marqué celui qui évoluait alors à Newcastle : « Après la rencontre, j’ai dit à mon agent "Je vais à Tottenham", jurait-il au magazine hollandais VI à l’époque. Quand tu regardes la façon dont ses équipes jouent, tu vois que Pochettino est un entraîneur génial. J’ai été impressionné par son discours. Il a exposé sa méthode de travail, et j'étais convaincu qu'il pouvait améliorer n'importe quel joueur, même à 36 ans. Sa méthode donne aux joueurs des tâches si spécifiques qu'ils en deviennent meilleurs. J’étais à fond, mais on n’a pas trouvé d’accord financier avec les Spurs. » Ce coup-ci, pas de risque qu’un problème de cette nature vienne faire capoter l’opération.

L'été de la flambe


Là où les mercatos du PSG semblent quasiment uniquement bricolés avec des choix émanant du directeur sportif Leonardo, Wijnaldum sera au moins un choix de l’Argentin, et il devrait se glisser sans aucun souci dans son onze de départ, soit en tant que milieu défensif-relayeur (poste qu’il occupait à Liverpool), soit en tant que meneur de jeu dans un 4-2-3-1 (son poste de choix avec la sélection oranje). Un choix pour lequel le club a investi sans hésiter, donc, rassurant publiquement sur un deuxième point : ce mercato ne devrait pas être placé sous le signe de la prudence financière. Malgré les pertes engendrées par la Covid, Paris devrait profiter de l’assouplissement du fair-play financier pour se faire plaisir, ce que Nasser al-Khelaïfi avait ouvertement annoncé dans L'Équipe le 7 juin dernier - « [Des gros recrutements ?] On va en faire, on va en faire. (Sourire.) La crise sanitaire a affecté tout le monde, nous compris. Mais ce mercato sera plus actif que les précédents. On sera présents, on a des ambitions pour cet été. »


Dans cette fenêtre des transferts qui s'ouvre idéalement avec l'arrivée de Georginio Wijnaldum, il faut s'attendre à voir un PSG qui n'hésitera pas à poser d'énormes billets sur la table des négociations pour passer devant ses plus gros concurrents européens sur certains dossiers prestigieux. Pour la suite s'ébruitent quotidiennement des négociations entretenues tambour battant sur les dossiers Gianluigi Donnarumma, Theo Hernandez, Achraf Hakimi et sans doute tout un tas d’autres joueurs de qualité. À un an de la Coupe du monde au Qatar, aucune dépense n’est trop grosse pour un PSG qui a été sérieusement confronté aux limites de son effectif cette saison, et qui sait qu’il a besoin de gros renforts à certains postes pour espérer récupérer son titre de champion de France et atteindre une nouvelle fois, a minima, la finale de la Ligue des champions. Le recrutement d’un milieu de terrain du calibre de Wijnaldum faisait partie de ces pistes prioritaires et, pour une fois, il est bouclé avant le 31 août à 23h45. Rafraîchissant.

Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE


Hier à 16:29 Robert Kempe finalement accrédité en Russie
Hier à 14:47 Les dirigeants de clubs français s'insurgent contre l'attitude de Canal+ 36 Hier à 14:05 (Podcast/ Épisode 3) On vous spoile le match des Pays-Bas
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 09:38 Timothy Castagne forfait pour le reste de l'Euro 20