Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Manchester United-PSG (0-2)

O Maestro

Solide défensivement et auteur de son premier but en professionnel, Presnel Kimpembe a été le grand bonhomme de la victoire du Paris Saint-Germain face à Manchester United à Old Trafford en huitièmes de finale aller de Ligue des champions (0-2). Deux ans quasiment jour pour jour après son récital face à Lionel Messi pour ce qui reste comme son premier match en C1.

Modififié
Inutile de le rappeler, mais pour son premier match de Ligue des champions, le 14 février 2017 en huitième de finale aller, Presnel Kimpembe avait déjà tout cassé. Comment ? En faisant de Lionel Messi sa chose lors de la victoire de Paris face au Barça (4-0). Entre-temps, l’international français a gagné une place de titulaire au sein de la défense parisienne et est devenu champion du monde en juillet dernier avec les Bleus. Alors ce n’est pas Marcus Rashford ou Jesse Lingard qui allaient l’inquiéter. Et cela s’est vite confirmé ce mardi soir à Old Trafford, où Presnel Kimpembe a mis Marcus Rashford dans sa petite poche et s’est même payé le luxe d’inscrire le premier but de sa carrière en professionnel en reprenant tel un avant-centre le corner d’Ángel Di María.

Le roc Kimpembe


Et pourtant, « Presko » ne s’était pas facilité la tâche en démarrant sa rencontre par un carton jaune sur une faute un peu inutile sur Marcus Rashford dès la 11e minute. La peur s’empare alors des nombreux supporters parisiens présents à Old Trafford ou confortablement installés sur leur canapé, qui s’imaginent déjà voir le numéro 3 parisien rentrer au vestiaire avant ses copains pour un second jaune en seconde période. Sauf que l’international français (7 sélections) n’est pas du genre à douter. S’il n’a pas eu peur de Messi il y a deux ans, il ne va pas avoir peur de jouer 80 minutes avec un jaune comme épée de Damoclès. Le buste droit, la tête levée et les épaules carrées, Presnel Kimpembe reprend sa place au sein de la défense du PSG et fait ce qu’il sait faire de mieux : défendre.


Et c’est ainsi que le DJ des Bleus dégaine ses 183 centimètres pour dévier de la tête un centre d'Ashley Young, ou qu’il sort ses grands compas pour empêcher Marcus Rashford de prendre de la vitesse. Alors oui, Kimpembe s’est fait souiller par Paul Pogba sur un dribble en première période, oui Kimpembe aurait pu prendre un second carton jaune dès le retour des vestiaires pour une main sur l’épaule de Rashford non sanctionnée par l’arbitre, mais ces deux actions montrent simplement que Presnel n’est encore qu’un gamin de 23 ans. Car en dehors de ce qui peut aussi être vu comme quelque chose de positif – autrement dit une marge de progression encore assez importante –, le natif de Beaumont-sur-Oise s’est montré tout simplement impérial.


La Presnel des yeux de Tuchel


Si les débats d'avant-match de ce Manchester-PSG accordaient une grande place aux absences de Neymar et Cavani, Thomas Tuchel, lui, n'avait pas manqué de se féliciter du retour de Presnel Kimpembe, absent durant tout le mois de janvier en raison d’une blessure aux adducteurs. C’est en tout cas ce que l’entraîneur allemand a laissé entendre en conférence de presse avant le match face à Guingamp en Ligue 1 (9-0) : « Il peut courir et sprinter, mais il a des problèmes sur les frappes et les ballons longs. C’est pourquoi il ne peut pas s’entraîner avec nous. C’est dommage, on a besoin de lui. C’est le seul gaucher de la défense, l’équipe est très "petite", et il a beaucoup de qualités. » Ce que Thomas Tuchel ne savait pas, en revanche, c’est que Presnel Kimpembe avait aussi des qualités face au but. Vu la réaction du défenseur français après son but, lui non plus n’était visiblement pas au courant que sa jambe gauche ne lui servait pas qu’à mettre des tampons à Marcus Rashford.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C1 - 8es - Manchester United-PSG (0-2) - On refait le match




Dans cet article


il y a 1 heure NOUVEAU : 150€ offerts chez ZEbet pour parier sur la Ligue des champions !
Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 31
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
À lire ensuite
Pogba, mauvaise pioche !