Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Prandelli défend De Rossi

Modififié
Ce n’est pas la défaite de la Roma à Catane qui a retenu l’attention hier. Mais l’absence de l’idole giallorosso, Daniele De Rossi.

La raison de sa mise sur le banc ? Un « choix technique » d’après l’entraîneur romain, Zdeněk Zeman : « Je ne regarde pas combien gagne un joueur, mais comment il peut servir à l’équipe. Si je devais faire l’équipe en fonction du salaire des joueurs, je ne sais pas si on gagnerait beaucoup. La compétence, on la démontre sur le terrain, avec ce que l’on gagne. J’ai préféré Tachtsidis pour des considérations tactiques. De Rossi est meilleur avec Pjanić, mais ce dernier n’était pas là. »

Il n’en fallait pas plus pour que cette décision devienne une affaire d’État. À tel point que le sélectionneur italien, Cesare Prandelli, est monté au créneau afin de défendre le vice-capitaine de la Louve. « Préoccupé par la situation de De Rossi ? Pas du tout, a-t-il affirmé à La Gazzetta dello Sport. Daniele est un grand joueur avec du caractère et il saura sortir de cette situation un peu spéciale.  »


Cesare ne rigole visiblement pas avec l’intérêt national.
RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Champions League
il y a 3 heures Un doublé pour Rooney, DC United qualifié pour les play-offs 1 il y a 4 heures R3 : Bourbaki remporte le derby de Pau 8 il y a 5 heures Gignac plante son dixième but de la saison 17

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi