Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tour 3 retour
  3. // Bordeaux-Marioupol (2-1)

Poyet pète un plomb en conférence de presse

Modififié
C'est ce qu'on appelle un gros boudin.

Gustavo Poyet a envoyé un énorme coup de gueule à l'égard de ses dirigeants jeudi soir après la qualification des Girondins pour les barrages de Ligue Europa. Il a en effet assuré ne pas avoir été mis au courant du départ de Laborde pour Montpellier. L’entraîneur bordelais aurait ainsi constaté l’absence de son attaquant le jeudi matin lors du rassemblement des joueurs, ce qui expliquerait sa rage improbable.

« C'est mon plus mauvais jour dans ce club (...) J’ai demandé au club qu’il ne parte pas jusqu’à ce qu’on trouve un joueur. Ils n'ont pas recruté, ils ont laissé partir Laborde (...) Je me fous des dirigeants bordelais qui parlent par derrière. » Le grand Jimmy Briand ne suffisait donc pas?



Le président Stéphane Martin a répondu dans la foulée, assurant que Poyet savait et que l'entraîneur pouvait démissionner quand il voulait car « chacun est libre » . Les deux parties ont repoussé à aujourd'hui la décision sur l'avenir du coach uruguayen. Nicolas de Préville souhaite de son côté que son coach reste : « Je pense qu'on construit quelque chose, donc ce serait bien que tout le monde reste. Il vit les choses, c'est un coach qui aime ce qu'il fait. Il est peut-être des fois un peu… Il est à fond dedans, quand ça va ou quand ça ne va pas. »

À fond contre son propre camp. JT
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom