Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Pourquoi Ranieri va refaire le coup de Leicester

Nommé à la tête de Fulham en lieu et place de Slaviša Jokanović, Claudio Ranieri vise le titre de Premier League dès cette saison. Et il a raison. Voici pourquoi.

Modififié

  • Parce que la possession, c'est pas de la balle

  • Il ne faudrait pas l'oublier : en 2015-2016, Leicester est couronné champion de Premier League avec le pire pourcentage de passes réussies d'Angleterre, mais aussi et surtout en représentant la 18e équipe au classement de la possession de balle. Ne touchant la quille que 43,7% du temps, les Foxes développent un jeu à la verticalité extrême, au réalisme incroyable et à la confiance totale.


    Bonne nouvelle pour Claudio Ranieri : Fulham n'est pas le roi de la possession non plus. Il suffit donc à l'entraîneur de baisser l'actuel 48,25% des Cottagers de quatre points pour retrouver la base de son succès. En revanche, ce ne sera pas la même limonade concernant les passes : la lanterne rouge ne loupe que 29,3% de ses transmissions (septième à ce classement). Allez hop, au boulot.


  • Parce que la règle de trois doit être respectée

  • Petit binocle sur le pif, cerveau constamment en mouvement, air de réflexion incessant : c'est clair, Ranieri est un matheux dans l'âme. Pour lui, les chiffres importent beaucoup. Il aime donc s'y tenir. Or, le technicien s'est imposé une nouvelle règle depuis 2010 : il doit remporter un titre tous les trois ans. En 2010 ? La Coupe d'Italie avec l'AS Rome. En 2013 ? Le titre de Ligue 2 avec l'AS Monaco. En 2016 ? Le championnat d'Angleterre avec Leicester.


    En suivant la plus pure des logiques, l'Italien va donc soulever un trophée en 2019. Reste à savoir lequel. Celui de la League Cup ? Impossible, Fulham s'étant fait sortir par Manchester City (2-0) le 1er novembre dernier. La FA Cup ? Impossible aussi, celle-ci étant cette saison propriété d'un José Mourinho dont l'équipe va encore être trop faible pour jouer dans la cour des grands, mais trop forte pour terminer l'exercice sans titre (comme en 2017, par exemple). Les Foxes doivent donc se reporter sur la Premier League. Pas d'autre solution.


  • Parce que cet effectif va vous étonner

  • On ne s’en rend pas encore bien compte, mais l’effectif de Fulham a quand même une sacrée gueule. Comme Leicester en 2016, qui ne s’attendait pas à voir ses joueurs évoluer à un tel niveau. « Ce groupe a un talent exceptionnel en contradiction avec son classement. Je sais que cette équipe est capable de meilleures performances » , a d'ailleurs indiqué Ranieri face à la presse. Aux avant-postes, et bien qu’encore en rodage (cinq buts en douze matchs), Aleksandar Mitrović a une belle gueule de Jamie Vardy en puissance. Une petite vodka hebdomadaire, et le tour est joué.


    Au milieu, Jean Michaël Seri peut constituer la réincarnation de N’Golo Kanté. 1,68 mètre et 67 kilos pour le premier, 1,68 mètre et 68 kilos pour le second : deux ou trois fish and chips séparent seulement les deux récupérateurs. André-Frank Zambo Anguissa fera l’affaire pour occuper la place de Danny Drinkwater à ses côtés. Pour jouer le rôle de Riyad Mahrez, Ranieri ne compte pas sur Luciano Vietto, mais sur André Schürrle, qui a lui aussi connu pas mal de déceptions dans ses anciens clubs... avant de tout péter dans les prochaines semaines sous les ordres de Claudio, donc. Seul point d’interrogation : le gardien. Mais à ce qui paraît, l’ex-coach de Chelsea aurait déjà passé un coup de fil à Kasper Schmeichel pour le mercato hivernal à venir.



  • Parce que 27 points, ce n'est rien

  • Surtout pour « un club fantastique avec une tradition et une histoire » dont l’objectif « ne devrait jamais être de survivre en Premier League. On doit toujours être un adversaire difficile » (Ranieri lors de sa présentation). Certes, Fulham n'a remporté qu'une rencontre de PL pour le moment et dispose de 27 points de retard sur le leader Manchester City. Et alors ?


    Tout ancien bachelier (ou presque) étant passé au rattrapage pour obtenir son examen vous le dira : récupérer 27 points, ce n'est rien. 27, c'est aussi l'âge auquel Kurt Cobain, Janis Joplin, Jim Morrison, Brian Jones ou encore Jimi Hendrix sont décédés, et tout le monde s'accorde à dire que ce n'est pas très gros comme score. Et puis, rappelons-nous la saison 2015-2016 : Leicester n'avait occupé la pole position qu'à partir de la treizième journée. Avant de ne la reprendre qu'à la 23e. Les Cottagers ont donc encore du temps devant eux pour se placer. Gardons également en mémoire que c'est... Manchester City qui faisait la course en tête la saison du titre des Foxes, avant de se faire doubler par les hommes de Claudio. L'histoire n'est qu'un éternel recommencement, après tout.



    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 47 il y a 9 heures Rooney à la Maison-Blanche 21
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur