Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Pourquoi le Rassemblement national s’empare-t-il du foot ?

La sélection de Karim Benzema (tout comme le choix d’un morceau du rappeur Youssoupha pour le clip accompagnant la présentation de la liste de Deschamps) a permis au RN de récupérer, à son profit politique, l’actualité du football. Une occasion particulièrement bien exploitée pour s’imposer dans le débat, et surtout remettre son propre agenda sur le devant de la scène. Car c’est bien dans la perspective d’une présidentielle marquée par la droitisation du débat public qu’il faut penser cette séquence et ces prises de position, plutôt rares, de la part de l’extrême droite.

« Karim Benzema est un Français de papier, mais se dit lui-même algérien par le cœur : il n’a qu’à jouer pour l’équipe algérienne. Mais les salaires sont bien moins importants en Algérie. » Le tweet de Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône, a réussi l’exploit de déformer gravement les propos de l’attaquant madrilène et de ressortir le vieux fantasme de sa famille politique : les « vrais » Gaulois ne le sont que par le « sang » . Ce discours, appliqué autrefois aux immigrés juifs d’Europe de l’Est ou aux Italiens, retombe désormais sur les enfants de l’émigration post-coloniale. Jordan Bardella, vice-président du parti et député européen, a ensuite embrayé sur France Info concernant Youssoupha : « Je pense qu'on a cédé à une partie "racaille" de la France. » Le rappeur, choisi pour être l'auteur de l'hymne des Bleus, ne serait de la sorte pas assez rassembleur. Alors qu’évidemment, le RN prône l’unité de tous les Français. Contre-pied parfait, dans la démagogie...

Redevenir méchants


Ces polémiques surviennent alors que le reste de la classe politique a plutôt bien accepté le retour de l’ancien paria, y compris au sommet de l’État. De même, Roxana Maracineanu a défendu le choix de Youssoupha qui « est en accord avec nos valeurs pour lutter contre le racisme et promouvoir la diversité » . Ce consensus représentait du pain béni pour un RN largement banalisé, l’étape de la dédiabolisation étant dépassée depuis longtemps puisque ses idées sont largement promues par des chroniqueurs (voire des journalistes) qui finissent par se présenter sur ses listes.



Le football, par son aura et son importance sociale, lui offre soudainement un terrain idéal pour travailler ses fondamentaux auprès de l’électorat et surtout de ses sympathisants. Bref, redevenir les « seuls contre tous » à véritablement refuser une « diversité » imposée par le « système » contre la volonté du peuple de France (avec les bons prénoms). Le RN assume son rejet de Benzema et de Youssoupha, cette « racaille » , faute de pouvoir dire franchement les choses.

Le foot terra incognita


Historiquement, le football s’avère pourtant plutôt un objet culturel hostile à cette famille politique. Vichy lui a fait la guerre, méprisant un sport de «  métèques  » et d’ouvriers, jusqu’à faire disparaître le derby Sainté-Lyon. À la droite de la droite, on préfère par exemple le rugby des terroirs. Louis Alliot, ancien compagnon de Marine Le Pen, a d’ailleurs tâté du ballon ovale dans sa jeunesse. De fait, les incursions frontistes dans le foot se révéleront toujours marquées du sceau de l’opportunisme partisan : refus du boycott de la Coupe du monde en 1978 dans la dictature argentine, dénonciation en 1996 par Jean-Marie Le Pen de Bleus « qui ne chantent pas la Marseillaise » , stigmatisation de Zidane en 2006 après son coup de boule comme démonstration qu’il ne saurait y avoir de « bon immigré » ... En 2012, Éric Domard (son conseiller sport de l’époque) s’en était également pris à l’arrivée de QSI au PSG en tentant maladroitement de mixer patriotisme économique et islamophobie.





Désormais, en 2021 et au cœur de la « bataille culturelle » pour conquérir le pouvoir, le RN doit faire face à une concurrence de plus en plus féroce sur ses propres terres. L’ensemble du spectre politique vient braconner « chez lui » , y compris le PC et le PS qui jouent la séduction sécuritaire auprès des policiers (à 60 % sous le charme de Marine Le Pen). La majorité LREM a de son côté pondu une loi sur le séparatisme clairement centré sur l’islam et la loi de sécurité globale s’avère un aimant, parfois anticonstitutionnel, pour retenir ceux qui douteraient de la rectitude régalienne de Jupiter. La droite, quant à elle, suce depuis longtemps la roue du RN. Il faut donc bien que ce dernier trouve le « bon client » , en ce mois de mai où la population récupère ses terrasses et ses bières, pour reprendre la main. Et en pointant du doigt Karim Benzema et Youssoupha, il peut illustrer sans grand risque que, malgré les relookages et un nouveau nom, il n’a pas oublié qui il était ni qui il fallait détester. Quoi de mieux, toujours et encore, que le foot pour remplir une si terrible fonction de bouc émissaire ?

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 22:33 Procure-toi tes chaussettes So Foot «équipe de France» en édition limitée !


Hier à 11:16 La chanson du jour : "Pukki, pukk-pukk-Pukki !" 2
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine