Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Pourquoi l'OL doit recruter Jeff Reine-Adélaïde

Samedi, Jeff Reine-Adelaïde a fait mal, très mal aux Girondins de Bordeaux. Auteur de l’égalisation (27e) puis passeur décisif pour Mangani sur le troisième but angevin (45e), JRA aurait même signé un doublé en deuxième mi-temps si la VAR ne s’en était pas mêlé pour quelques centimètres. Connaisseur, le public du Stade Raymond-Kopa n’a pas manqué de saluer sa performance. L’ovation a même surpris Stéphane Moulin : « J’ai rarement vu ici à Angers, le public se lever pour un joueur comme il l’a fait pour lui » .

Modififié
En même temps, cela devait faire quelques saisons que le SCO (et la Ligue 1 du samedi soir ?) n’avait pas assisté à pareille performance individuelle. Au-delà de son impact sur le score, Reine-Adélaïde a roulé sur ses adversaires de la 1re à la 80e minute. À l’heure du bilan, sa douzaine de ballons perdus (dans le camp adverse) ne pèse pas bien lourd par rapport aux différences faites (9 dribbles réussis sur 11 !), aux dizaines de mètres gagnés balle au pied et aux ballons récupérés (4). Une prestation de premier ordre pour un joueur qui n’a retrouvé ce poste dans le coeur du jeu qu’au printemps dernier !


Forcément, une telle démonstration en plein mois d’août remonte très vite jusqu’au sommet des cellules de recrutement. Avec la fermeture précoce du marché anglais, c’est tout le reste de l’Europe qui a l’occasion de faire l’affaire. Parmi les prétendants, l’Olympique Lyonnais se retrouve à portée d’un joueur capable de s’intégrer parfaitement au puzzle commencé par la paire Juninho-Sylvinho en juin dernier.

Remplacer Ndombele


Commençons l’argumentaire de manière simple : cet été, l’OL a perdu son running-back avec le départ de Tanguy Ndombele (comprendre un milieu de terrain capable de casser des lignes en portant la balle). Reine-Adélaïde en a fait sa spécialité à Angers depuis son repositionnement dans le coeur du jeu... et cela en conservant un volume défensif suffisant pour satisfaire Stéphane Moulin. À Lyon, Sylvinho semble prôner la même rigueur lorsqu’il s’agit de faire face au jeu sans le ballon. Sur ce point, JRA semble être prêt à faire le grand saut, d’autant plus qu’il évoluerait exactement au même poste dans le 4-3-3 lyonnais.

Mais l'idée devient particulièrement intéressante lorsque l’on se penche sur l’animation offensive. En Principauté, les Gones sont restés très prudents avec le ballon : les latéraux ne sont quasiment pas montés, laissant la charge de toute l’animation dans le camp adverse aux relayeurs et aux trois offensifs.


Sur ce match, la domination de Dembélé devant a largement facilité la tâche de l’OL lorsqu’il fallait progresser rapidement dans le camp adverse. Mais qu’en sera-t-il lorsque les défenses auront plus de répondant et les blocs seront plus compacts ? Dans un contexte plus resserré, la qualité individuelle et la capacité de certains joueurs à gagner des mètres avec le ballon sera primordiale. C’est là que JRA pourra prendre de l’envergure au sein du collectif lyonnais.

Polyvalence et compta

Encore plus intéressante, sa polyvalence héritée de son tout récent passé sur l’aile fait de lui un complément idéal à des joueurs excentrés attirés par le coeur du jeu (Depay, Traoré, etc.). Dans un contexte prudent où les latéraux ne se découvrent pas, il est capital que les relayeurs et offensifs soient complémentaires afin d’éviter les embouteillages dans le coeur du jeu. Dans ce contexte, la polyvalence de Reine-Adélaïde pourrait l’amener à partir de l’intérieur pour finir extérieur. Le genre de menaces qui risque de forcer certains latéraux à laisser quelques mètres de liberté supplémentaires aux ailiers lyonnais, de peur d’être pris dans le dos par un appel de l’ancien Gunner.

En résumé, pour une vingtaine de millions d’euros, l’OL a l’occasion de recruter un élément capable de s’intégrer rapidement à son système de jeu (n°8 dans le 4-5-1), d’apporter des qualités de percussion qu’il ne possède plus vraiment aujourd’hui dans sa zone tout en étant un atout supplémentaire pour l’animation pour le moment assez rigide de Sylvinho. Et si le sportif ne suffit pas, ajoutons qu’une belle plus-value devrait attendre la compta d’ici 2-3 ans. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Par Florent Toniutti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 2
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE