Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // France-Suisse

Les maux bleus

Ousmane Dembélé, Lucas Digne, Lucas Hernandez, Thomas Lemar, Marcus Thuram, Jules Koundé... Les blessures et les avertissements physiques s’enchaînent en équipe de France, mais les coupables sont nombreux et ne sont pas forcément ceux que l’on pointe du doigt. Entre la chaleur et les autres facteurs de risque, le staff médical ne semble en effet pas avoir tant de responsabilités que ça dans cette petite hécatombe.

Modififié

L’enchaînement des événements peut paraître ironique. Le 21 juin 2021, lorsqu'il se présente en conférence de presse, Lucas Digne se montre rassurant : « La préparation a été très bien gérée, on l’a vu sur le premier match. Les conditions sont très particulières en Hongrie, il fait très chaud. Mais personne n’a subi de crampe, signe qu’on est bien et qu’on monte en puissance. » Deux jours plus tard, le latéral gauche se blesse au bout de quelques minutes seulement passées devant le Portugal... et juste après avoir remplacé Lucas Hernandez, lui aussi blessé (mais finalement disponible contre la Suisse). Résultat, au-delà du nul : un nouveau joueur out pour le reste de l’Euro, et des craintes sur l’état physique des Bleus. Des craintes déjà esquissées avec le forfait d’Ousmane Dembélé, et encore davantage dessinées par les pépins de Jules Koundé (absent en huitièmes de finale), Marcus Thuram (idem) ou Thomas Lemar à l'entraînement. Immédiatement, certains médias cherchent des boucs émissaires et d’autres entités sont pointées du doigt. À commencer par le staff médical de l’équipe de France, et son préparateur physique Cyril Moine.



Il faut dire que les doutes ont le droit d’exister, et les questions la légitimité d’être posées. Surtout lorsqu'il s’agit de Cyril Moine, professionnel qui est loin d’avoir fait l’unanimité partout où il est passé malgré un CV XXL. Celui qui a longtemps suivi le sévère Vahid Halilhodžić et qui a rejoint le staff de l’EDF à l'orée de la saison 2019-2020, à la demande de Didier Deschamps (pour suppléer Grégory Dupont, parti au Real Madrid), a notamment pu surprendre ceux qui suivent les champions du monde sur place durant la compétition estivale. En imposant, au hasard, de lourdes séances de fractionnés sous des températures assommantes à des organismes à bout de souffle. De là à le remettre en cause, lui et son équipe, ou à le considérer comme le principal coupable des bobos qui s’enchaînent ? Pas du côté des joueurs, en tout cas, qui affichent une solidarité sans faille dès que l’occasion se présente. « On connaît les circonstances de notre deuxième match avec la chaleur et beaucoup d’efforts pour revenir au score, mais tout est réuni pour accentuer la récupération, notait par exemple Hugo Lloris, après la Hongrie. Que ce soit le staff médical, technique ou l’encadrement, tout le monde nous place dans les meilleures conditions. » De son côté, Antoine Griezmann témoignait sa confiance dès le 20 juin : « En 2018, lors de la Coupe du monde, on était moyen en phase de poules avant d’être mieux sur les tours suivants. Là, contre l’Allemagne, on avait les jambes lourdes. Il s’agit donc de bien récupérer, parce que le corps a pris un coup. On a le staff, le prépa et le kiné pour. »

« Si l’action s’était passée de l’autre côté ou trois minutes plus tard, sa température corporelle aurait pu avoir le temps de monter et Digne ne se serait peut-être jamais cassé... » Olivier Rodríguez, préparateur physique du HAC

Malchance, antécédents et... Covid, encore et toujours


La réalité scientifique, c’est qu’il est de toute façon beaucoup trop simple d’imputer une multiplication de blessures à un seul homme, ou un seul staff dans un tel contexte. Car de base, les blessures sont très souvent d’origine multifactorielle avec des facteurs de risques qui ne sont pas forcément liés aux différents choix du staff médical. « Il suffit d’un mauvais contact, d’un choc entre deux joueurs pour qu’une alerte survienne. Comme avec Lemar, d’ailleurs. Les antécédents jouent aussi leur rôle, et quand on voit ceux de Dembélé et Hernandez..., liste Olivier Rodríguez, préparateur physique du Havre. Hernandez a passé une saison compliquée à ce niveau-là, et Dembélé est constamment blessé partout depuis qu’il est sous le feu des projecteurs ! Donc c’est un peu compliqué de mettre leurs nouveaux problèmes sous la responsabilité du staff actuel. Et puis, il y a aussi la pression très forte et immédiate qui impose à des champions du monde des conditions de stress marquant leur corps. Enfin, pour Digne, le fait qu’il ait dû rentrer très rapidement dans la partie contre le Portugal sans avoir beaucoup le temps de s’échauffer ne l’a pas aidé. Mais c’est un concours de circonstances : il a dû se mettre dans le rythme très vite, de manière très intense. Si l’action s’était passée de l’autre côté ou trois minutes plus tard, sa température corporelle aurait pu avoir le temps de monter et il ne se serait peut-être jamais cassé... »



Et les températures, alors ? Elles influencent, oui, mais il semble « inenvisageable que Cyril Moine ait ignoré la chaleur et l’humidité » dans sa préparation. Dernier élément à prendre en compte, et sans doute le plus important : le manque de temps, pour préparer ce genre de tournois, qui diminue de plus en plus. Un constat que tient à mettre en avant Olivier Rodríguez, et « pas par corporatisme » : « Déjà, la France a récupéré des joueurs épuisés par les longues compétitions disputées avec les meilleures équipes du monde et qui ont vécu des mois très différents. Notamment à cause du coronavirus : saison pleine, blessure, Covid sans symptômes, Covid fort... Donc l’effectif est hyper hétérogène, et comme le calendrier laisse de plus en plus de place aux clubs... Hé bien, les sélections ont un créneau très réduit pour se préparer. L’enjeu du staff est donc d’abord de régénérer les joueurs usés, puis de commencer à les entraîner quand il les estime retapés. Sauf que le calendrier est tellement serré que les matchs sont déjà arrivés ! Du coup, que la France n’ait aucun problème de blessures tiendrait du miracle... Or, les miracles sont réservés aux divinités ! » Et puisqu'il faudra attendre le 11 juillet pour parler de dieux...

  • Analyse, paris à prendre & meilleurs bonus : Retrouvez notre pronostic France - Suisse sur le 8e des Bleus !

    Par Florian Manceau Propos d'Olivier Rodríguez recueillis par FM
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 17:07 52% des fans chinois trouvent l'e-sport aussi excitant que le football réel 99
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 10:54 Le cousin d'Erling Haaland marque pour ses débuts pros 13