Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Pourquoi il ne faut pas manquer la 33e journée de Bundesliga

Si Cologne a l’occasion de quitter la Bundesliga par la grande porte en recevant le Bayern Munich, pour d’autres équipes, cette 33e journée sera tout sauf un baroud d’honneur. Entre places européennes et maintien, petit tour d’horizon des matchs à ne pas manquer.

Modififié

Eintracht Francfort – Hamburger SV

C’est le match de la dernière chance. Enfin, surtout pour Hambourg. Une défaite face aux Adler de Niko Kovač condamnerait le Dino au moins aux barrages de la Bundesliga. Pire encore : si dans le même temps Wolfsburg ne perd pas face à Leipzig, le HSV serait relégué dans l’antichambre pour la première fois depuis la création du championnat actuel, en 1963. En face, Kovač vivra sa dernière à domicile puisque le Croate officiera sur le banc du Bayern la saison prochaine. Avec le retour de blessure de Kevin-Prince Boateng, l’Eintracht peut accrocher la dernière place européenne par la voie du championnat en cas de victoire et de défaite de Leipzig. Mais au pire, il restera toujours une finale de Pokal contre le Rekordmeister en guise de lot de consolation.

RB Leipzig – VfL Wolfsburg

Dauphin du Bayern la saison dernière, la filiale allemande du taureau rouge est à la peine cette saison. Enfin, toutes proportions gardées. Quoique, la sixième place, loin d’être acquise, fait office d’ultime possibilité pour les Lipsiens de voir l’Europe la saison prochaine. Tout autre scénario et Ralph Hasenhüttl se retrouve ainsi sur un siège éjectable. D’autant qu’en face, Wolfsburg, champion en 2009, vice-champion en 2015, faut-il le rappeler, est actuellement barragiste et a l’occasion de se distancier de Hambourg, à deux points seulement des Loups.

VfB Stuttgart – Hoffenheim

Et si la surprise de cette fin de saison venait de la bande à Benjamin Pavard ? Les Souabes, actuellement huitièmes, ne sont qu’à deux points du dernier ticket européen. Pas mal pour un club promu, plus habitué à titiller la zone rouge que les sommets. Mais attention à Hoffenheim... Pour les hommes de Julian Nagelsmann, il y a une quatrième place à bétonner pour être assuré de disputer la Ligue des champions la saison prochaine, en remerciant la refonte du coefficient UEFA au passage. Peut-être la seule raison qui convaincrait le petit prodige des bancs de touche allemands de rester un an de plus dans les faubourgs de Sinsheim.

FC Cologne – Bayern Munich

L’un est déjà relégué, l’autre est déjà champion. Et pourtant, l’un ne baisse jamais les bras et l’autre ne lève jamais le pied. Pour ce choc des extrêmes, le bouillonnant public colonais fera ses adieux à l’élite dans son temple du RheinEnergieStadion face à un adversaire de choix et qui ne s’était imposé « que » 1-0 à l’aller. Malgré l’amertume de la descente, le club au bouc aura quand même du baume au cœur, puisque trois de ses héros locaux que sont Jonas Hector, Timo Horn et Marcel Risse ont d’ores et déjà confirmé la prolongation de leur contrat. Face au Bayern, il faudra envoyer la preuve que le Effzeh ne restera pas longtemps dans l’antichambre.




Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5