Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Liga Nos
  2. // J20
  3. // Porto-Benfica

Pourquoi il faut regarder Porto-Benfica

Bayer Leverkusen-Borussia Dortmund ? Bayern-RB Leipzig ? PSG-Lyon ? Inter-AC Milan ? Non, LE choc du week-end est bien ce match entre Porto et Benfica. Que ce soit pour Pizzi, Tiquinho Soares ou encore la défense du SLB.

Modififié

  • Parce que Porto est la seule équipe à avoir pris des points contre Benfica

  • 19 matchs, 18 victoires, une défaite. Tel est le bilan du Benfica Lisbonne en Liga Nos, cette saison. Un unique revers, dont le responsable se nomme Porto. C’était lors de la troisième journée, à l'Estádio da Luz. Les hommes de Sérgio Conceição s’étaient alors fait pardonner leur défaite inaugurale à Gil Vicente (2-1) et leur élimination en barrages de Ligue des champions face à Krasnodar. De quoi montrer aux Lisboètes qu’ils comptent bien aller chercher le titre cette saison ? Eh bien non, puisque les Dragões ont laissé quelques points en route sur la pelouse de Maritimo (1-1) et de Belenenses (1-1) avant de s’incliner dans leur antre face à Braga (1-2). Quand le Benfica, lui, a enchaîné les victoires et pointe à sept longueurs de leur dauphin. Autant dire qu’en cas de victoire, les hommes de Bruno Lage pourront déjà commencer à fêter leur 38e titre. Dans le cas contraire aussi, puisqu'ils auront toujours quatre points d’avance et plus aucun match face à Porto.


  • Parce que Pizzi va vous régaler

  • Ne vous fiez pas à sa première saison ni à son strabisme : Pizzi est un joueur superbe. Il n’y a qu’à voir ses statistiques de la saison dernière, où le milieu portugais a terminé en double-double (treize buts, 18 passes décisives). Des chiffres fous que Pizzi compte bien améliorer cette année, lui qui est actuellement meilleur buteur du championnat avec douze pions et meilleur passeur avec huit offrandes. Ce ne sont pas l’Olympique lyonnais et Anthony Lopes, victimes d'une frappe de trente mètres du Portugais en Ligue des champions, qui vont nier que Pizzi est le meilleur joueur de Liga Nos (depuis le départ de Bruno Fernandes à Manchester United).


    Le garçon est loin, très loin du milieu offensif qui se faisait balader de club en club en Espagne (Deportivo la Corogne, Atlético, Espanyol) par son agent Jorge Mendes avec comme unique fait d’armes un doublé inscrit contre le Barça. Désormais âgé de trente ans et repositionné milieu droit, Pizzi régale sur son couloir. Après Jonas et João Félix, c’est désormais Carlos Vinícius qui profite des caviars de celui qui s’imagine déjà à l’Euro 2020. Après avoir raté la Coupe du monde 2018, et remporté la Ligue des nations un an plus tard.


  • Parce que Tiquinho Soares ne s’arrête pas de marquer

  • Remplaçant lors du match aller - où les titulaires Zé Luis et Moussa Marega ont chacun marqué un pion -, Tiquinho Soares est la sensation du moment à Porto. Il faut dire que l’attaquant brésilien a marché sur l’eau lors des mois de décembre et janvier, où il a enchaîné neuf titularisations avec au moins un but marqué. Pour un total de onze pions. Costaud. Une belle revanche pour un joueur qui a vadrouillé dans toutes les divisions inférieures du Brésil, avant d’arriver au Nacional en janvier 2015 quelques jours après avoir soufflé sa 24e bougie. C’était il y a cinq ans. Un temps suffisant pour s’acclimater à un nouveau pays, et apprivoiser un championnat qui n’a plus de secrets pour lui. Mais surtout un temps suffisant pour obtenir la nationalité portugaise, et ainsi postuler la Selecção. Cela tombe bien, Fernando Santos est en galère d’avant-centre. Au point même d’aligner de temps en temps Dyego Sousa, un Brésilien naturalisé récemment revenu de Chine pour signer... au Benfica Lisbonne. Un match dans le match, en somme, pour ces deux hommes qui ont l’Euro 2020 dans le viseur.


  • Pour voir en action la meilleure défense d’Europe

  • C’est un doux euphémisme de dire que la défense de Benfica est difficile à manœuvrer, en championnat. Il n’y a qu’à voir les chiffres : les Lisboètes n’ont encaissé que huit pions en Liga Nos. À titre de comparaison, le Real Madrid - meilleure défense de Liga - en a pris treize. Le Paris Saint-Germain et Liverpool, quinze. Tandis que l’Inter et le Bayern Munich ont déjà vu leurs filets trembler à respectivement 18 et 23 reprises. Si la forteresse du Benfica est infranchissable, c’est en grande partie grâce à sa jeune charnière portugaise Ferro-Rúben Dias, 22 ans chacun.


    Mais aussi grâce aux mains fermes de son portier Odisseas Vlachodimos. Un international grec né et formé à Stuttgart venu rappeler que depuis l’Euro 2004, seul le Benfica Lisbonne arrive à s’entendre avec les Grecs. Et ils leur rendent bien. Sauf en Ligue des champions, où le SLB a encaissé onze pions en phase de poules. Cela tombe bien pour eux, le FC Porto n’est pas une équipe de Ligue des champions.


  • Pour découvrir le futur vainqueur de la C3

  • Avec quatre clubs qualifiés pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa - Benfica, Porto, Braga, Sporting -, le Portugal est le pays le plus représenté à ce stade de la compétition. Pas illogique, tant l’amour entre la C3 et la patrie d’Amália Rodrigues est connu. Vu que les seuls clubs espagnols qui restent sont Getafe, l’Espanyol et le FC Séville et que Unai Emery a quitté l’Andalousie, il y a fort à parier que le futur lauréat se trouve au Portugal. Et donc dans ce match, entre Porto et le Benfica Lisbonne. Et donc à Porto, unique équipe portugaise à avoir remporté la compétition (2003 et 2011). Le SLB a, de son côté, encore 42 ans de malédiction à vivre. Heureusement pour les Lisboètes, le sort jeté par Béla Guttmann ne prend pas en compte les finales du championnat portugais. Mais ça, Porto commence à le savoir.

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi

    Hier à 17:23 L'UEFA « s'oppose fermement » à la création d'une Super Ligue européenne 36 Hier à 16:45 Mirlind Daku, le buteur qui rend fou le championnat kosovar 23
    Hier à 15:15 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 2 Hier à 14:36 Osama Vinladen : « Mon frère s'appelle Sadam Huseín » 98
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 12:23 Jaume Roures : « Nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables » 41 Hier à 12:16 Phoenix renonce à accueillir la finale de l’USL après des insultes homophobes 20
    Hier à 11:45 Un hommage à Bruno Martini sur les pelouses françaises ce week-end 2 Hier à 10:25 Flamengo : Henrique blessé aux testicules 7