Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options

Pourquoi Bielsa va tout casser en Angleterre

Sept mois après son départ du LOSC, Marcelo Bielsa rebondit à Leeds, où il s’est engagé pour deux saisons plus une en option. El Loco en deuxième division anglaise ? Un choix qui interroge. L'Argentin va pourtant s’y éclater. Voilà pourquoi.

Modififié

Parce que le désastre lillois l’a poussé à se remettre en question


Avant d’être El Loco, Marcelo Bielsa est un être humain susceptible de ressentir des émotions. Et depuis son départ du LOSC le 22 novembre 2017, l'Argentin a eu sa dose de souffrance, noyant sa colère dans des procédures judiciaires contre son ex-employeur. Mais il n’en reste pas moins intelligent. Bielsa a donc beaucoup appris de son échec. À Lille, toutes ses exigences – ou caprices, c’est selon – avaient été comblées par Gérard Lopez (recrutement, bungalows...). Sans compter que le technicien avait eu six mois pour préparer son arrivée, pendant que Franck Passi débroussaillait le terrain. Bref, aucune excuse : le LOSC devait être son chef-d’œuvre. Résultat : le 22 novembre, El Loco quitte le club après trois petites victoires en treize journées, ponctuées d'une triste 19e place. Vexé, Bielsa attaque le LOSC sur tous les fronts judiciaires, mais est débouté à chaque tentative, condamné à dédommager le club. De quoi se remettre en question et se dire « Plus jamais ça » .

Parce que Leeds est une institution en péril


L’Athletic Bilbao, l’Olympique de Marseille, voire même l’Argentine en 2004 : Marcelo Bielsa sait s’y prendre pour réveiller des géants endormis. Ça tombe bien, Leeds United en est un. Trois fois champions d’Angleterre, finalistes de la C1 en 1975 et demi-finalistes en 2001, les Peacocks végètent en Championship, n'ayant plus goûté à la Premier League depuis 2004. L’objectif de Marcelo Bielsa sera donc de ramener les derniers treizièmes du classement en première division : du sur-mesure. Grâce à son aura, l’Argentin réveillera la ferveur d’Elland Road – comme il l’a fait à San Mamès et au Vélodrome. Quant aux joueurs, ils seront délestés de la pression médiatique, qui se concentrera sur le Crazy One. De toute façon, le club est habitué à souffrir depuis des années, Bielsa ne peut pas faire pire. Quoique...

Parce qu’il a inspiré Guardiola et Pochettino, qui eux-mêmes cassent tout en Angleterre


« Le meilleur entraîneur de la planète. » Pour Pep Guardiola, il n’y a pas de débat : « Parce qu'il a fait progresser tous les joueurs qu'il a eus sous ses ordres. C'est quelqu'un qui m'a beaucoup aidé, qui me donne des bons conseils à chaque fois que j'ai l'occasion de lui parler. » Or, Pep règne actuellement sur l’Angleterre avec son Manchester City briseur de records. C’est donc logiquement que le maître, Marcelo Bielsa, du maître actuel du football outre-Manche va écraser la concurrence avec Leeds. Surtout que l’autre entraîneur en vogue de Premier League, Mauricio Pochettino, se définit lui-même comme un disciple d’El Loco : « La façon dont il sent le football, la passion qu’il a pour le football : je pense que nous lui avons tous pris ça » , confiait ainsi le coach de Tottenham sur SFR Sport. Avant d'ajouter : « Marcelo est unique et extraordinaire. Il m'a inspiré, m'a donné l'envie de découvrir un nouveau chemin, d'exprimer un autre aspect de ma personnalité et de ma créativité. » Quand le maître vient pour dépasser les élèves.


Parce qu'il va rendre les jumeaux Vieira dignes de leur nom


Avoir un enfant footballeur professionnel, c’est toujours un peu dingue. Deux, ça l’est encore plus. Surtout lorsqu'ils sont jumeaux. Et surtout lorsqu'ils se nomment Ronaldo Vieira et Romário Vieira. Voilà l’histoire des frères Vieira, nés un 19 juillet 1998 en Guinée Bissau, et aujourd’hui joueurs du Leeds United. Un régal pour Marcelo Bielsa, qui fera de ces deux bambins de 19 ans – dont l’un évolue déjà avec les Espoirs anglais – de dignes héritiers de leurs illustres homonymes. De quoi former un solide milieu de terrain, aux côtés d’un certain Madger Gomes. Sympa, le mode Leeds des Masters de PES.

Parce que moins X moins, ça fait plus


D’un point de vue arithmétique, Marcelo Bielsa ne peut que réussir chez les Peacocks. Et pour cause : Leeds United est souvent présenté comme le club le plus détesté du Royaume. Y associer un des entraîneurs les plus clivants du globe s’avérerait donc inévitablement positif, puisque multiplier du moins avec du moins donne plus. Niveau tactique, la philosophie ultra-offensive d’El Loco colle, elle, parfaitement au football anglais, tourné vers l’offensive quoi qu’il arrive. Là encore, les signaux sont positifs, puisque plus fois plus fait aussi plus. Oublions le kick and rush pour les maths.

Parce que son club de cœur a un nom anglais


Avant d’entraîner, Marcelo Bielsa a joué. Et dans les deux cas, c’est dans son club de cœur – qui est aussi celui de son père – qu’il a débuté. Si le joueur n’a jamais vraiment convaincu, l’entraîneur y a entamé sa carrière de façon tonitruante en remportant un titre de champion contre Boca Juniors dès sa première saison en 1991, enchaînant sur une finale de Copa Libertadores perdue en 1992. Il s'agit des Newell’s Old Boys, basés à Rosario. Un nom anglophone issu d’anciens étudiants de l’English High School de Rosario, donné en hommage à son directeur et entraîneur de football, l'immigrant anglais Isaac Newell. Un nom qui a réussi à Marcelo Bielsa, anglophone depuis toujours sans même le savoir.

Parce que son équipe ne sera pas la seule à avoir un coup de mou


Alors oui, les équipes de Marcelo Bielsa accusent souvent le coup dès février. La faute à un style de jeu nécessitant efforts incessants et à des séances d’entraînement ultra physiques. Mais bonne nouvelle : en Championship, quasiment toutes les équipes piquent du nez avant le printemps. Avec 24 équipes et donc 46 matchs par saison, le Championship est un championnat aussi long qu’usant, et Marcelo Bielsa pourra enfin voir ses joueurs craquer en fin de saison sans se sentir seul puisque ses adversaires feront de même. Avec un peu de chance, ses hommes retrouveront même un second souffle après la quarantième journée. De toute façon, les six premiers du championnat sont concernés par la montée. Donc même en s’écroulant comme avec l’OM en 2014-2015, la montée restera jouable. Pas si fou que ça, El Loco.



Par Adrien Hémard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:30 Gignac va prolonger aux Tigres 7 Hier à 10:00 Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2