Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Angers

Pourquoi Angers va attraper l’Europe cette saison

Ne cherchez plus la sensation de la saison en Ligue 1 : elle est là, juste sous vos yeux. Quatrièmes de Ligue 1, avec le même nombre de points que le leader parisien, les Angevins ont mis en bouteille la plupart des ingrédients qui peuvent leur permettre de gratter un ticket européen. Une sacrée perspective.

Modififié

  • Parce qu’Angers ne connaît ni l’enflammade ni la débandade

  • Quatre matchs et zéro nuance de suspense. Pour l’entame de cette saison de Ligue 1, sa cinquième consécutive, le Sporting Club de l’Ouest a pu renverser Bordeaux (3-1), rouler sur Metz (3-0) et assurer contre Dijon (2-0), le tout à la maison, mais aussi se faire rosser à Lyon (0-6). Et sans cette correction aussi violente, qui ne semble aujourd’hui qu'un accident, les Noir et Blanc seraient certainement sur le podium. Pourtant, les hommes de Stéphane Moulin n’ont jamais versé dans le triomphalisme ni le défaitisme. « Parfois, j’entends des joueurs d’autres clubs dire au micro : "Ouais, aujourd’hui c’était très compliqué, ce qu’on a fait, c’est pas normal, on a été nuls..." Jamais un joueur du SCO ne parlera comme ça, jurait l’entraîneur angevin pour So Foot. Ça, c’est un loser. Nous, on va continuer de bosser. De la même manière que vous n’entendrez jamais un joueur se pavaner quand on est maintenus. On reste mesurés. Parce que la mesure, c’est l’équilibre. Et l’équilibre, c’est un gage de réussite. » La preuve pas trois, fois trois qui font neuf points sur douze possibles.


  • Parce que Stéphane Moulin est de la trempe de Diego Simeone et Arsène Wenger

  • Moulin fait partie de la caste des bâtisseurs. L’ancien meneur du SCO a pris en charge l’équipe pro en 2011, au point d’être aujourd’hui l’entraîneur des cinq grands championnats installé depuis le plus longtemps sur le même banc, devant Diego Simeone à l’Atlético. Un homme qui sait que « pour durer, il faut d’abord avoir des résultats » . À son arrivée, le club venait d’échapper à la relégation en National, mais n’avait pas le droit de recruter. Et chacune de ses huit années n’ont été que progression, pour refaire d’Angers une place forte de l’élite française, bien souvent avec des bouts de ficelle. « J’aimerais bien voir Guardiola entraîner Angers  » , lançait-il à So Foot, comme un défi de pouvoir faire mieux avec les moyens dont il dispose. La clé de sa réussite réside dans le fait d’avoir « un style et une identité propres » et « faire en sorte que les joueurs y adhèrent » . Et à Angers, les mots d’ordre sont travail, courage et humilité, sans faire une croix sur le jeu. Et les résultats ne peuvent que lui apporter de l’eau, à son Moulin.




  • Parce qu’ils ont fait une entorse à leur règle de recrutement

  • Recensé dix-septième budget de Ligue 1 début août (32 millions d’euros), le SCO n’a jamais eu beaucoup de marge sur le recrutement. Pas un problème ici, où la débrouille a été élevée au rang d’art, par nécessité. « C’est dur de recruter malin, assurait Stéphane Moulin en mai dernier. Quels arguments peut-on donner ? "Allez viens, tu vas voir, le château du roi René d’Anjou, c’est top !" Ben non. Ici, il faut qu’on aille voir des mecs que d’autres n’ont pas vus, ou que le mec ait un œil voire un orteil en moins. » Pourtant, les huit recrues ne sont en rien mutilées, et plusieurs ont déjà fait leurs preuves en Ligue 1. Et grâce à la vente record de Jeff Reine-Adélaïde (25M d'euros) et celle de Favien Tait (9M), le club a investi le double des sommes engagées la saison dernière (10,5M). Beaucoup de noms qui semblent des bonnes pioches, dont le fin Mathias Pereira Lage, arraché de son Clermont natal pour 1,5 million d’euros. Un garçon qui brillait en Ligue 2 et que personne d’autre n’a su voir, à moins que l’argument du château du roi René ait fini par faire son effet.


  • Parce qu’en plus d’avoir la dalle, les Angevins ont des croc(o)s

  • Pour expliquer la nouvelle dimension de l’effectif, il faut aussi souligner les arrivées de Rachid Alioui, Sada Thioub et Antonin Bobichon. Trois piliers du Nîmes Olympique, qui s’est retrouvé fort dépouillé à la sortie de l’été. Les talents de renard des surfaces du Marocain, le punch du Sénégalais et les scuds du milieu devraient parfaitement s’accommoder au plan de jeu de Stéphane Moulin. Surtout, ces habitués de la furia gardoise devraient rapidement se faire aux valeurs du coin. Pour expliquer la connexion Nîmes-Angers, notez qu'il faut compter en moyenne 5h52 de train, avec toujours un changement à Paris. Le mystère n’est donc pas résolu...




  • Parce qu’ils ont déjà regardé Arsenal dans les yeux

  • Raymond Kopa aurait été fier d’eux. Car dans un stade portant son nom, les Angevins ont tenu tête aux Gunners, lors d’un match de gala pour le centenaire du club. Dans un somptueux maillot vintage, les gars de Stéphane Moulin s’en sortent avec un match nul, avant de s’incliner aux tirs au but, avec l’échec de l’ancien Canonnier et désormais ex-Scoïste Jeff Reine-Adelaïde. Une belle prestation face au finaliste de la dernière Ligue Europa comme une manière de prendre le pouls du continent, car malgré les rotations d’Emery, Aubameyang et Mkhitaryan sont apparus sur le pré. Et encore, le club de Londres était un choix par défaut puisque le président Chabane rêvait d’accueillir la Juventus « avec qui [le SCO] partage les mêmes couleurs, mais le timing n'était pas le bon » . Les Bianconeri de l’Anjou s’en remettront facilement, s’ils peuvent affronter le champion d’Italie dans quelques mois en compétition officielle.



  • Parce que Farid El Melali a trouvé la lumière

  • Buteur face à Arsenal, un homme avait annoncé la couleur pour cette nouvelle saison. En effet, Farid El Melali est depuis le mois d’août le facteur X de cette équipe, avec deux buts lors de ses deux premières titularisations en Ligue 1. Pourtant, l’Algérien n’est pas une recrue du dernier cru, puisque arrivé il y a un an. Comme les Niçois Youcef Atal et Hicham Boudaoui, ainsi que l’ancien Rennais Ramy Bensebaini, le Fennec est un produit du Paradou AC. Il a même participé à la remontée du club en première division après dix ans d’absence, avant de rallier le Maine-et-Loire. Dix-huit entrées la saison dernière pour 310 minutes de temps de jeu, sans être aidé par une longue blessure à la cheville, le petit attaquant (1,68m) a pris le temps de se faire à son nouveau cadre, pour montrer toutes ses capacités à 22 ans. Et après deux buts en trois matchs, voilà la machine lancée. Un modèle de la méthode angevine pour lancer des garçons qui viennent de championnats moins relevés. « Parfois, il faut du temps pour que les choses soient bien assimilées, expliquait Stéphane Moulin après la victoire contre Metz (3-0). Il ne parlait pas beaucoup le français au départ et il découvre le monde professionnel, avec toutes ses exigences. Le côté sombre, c'est l'apprentissage. » Spoiler altert : Haithem Loucif, un autre joueur du Paradou, vient d’arriver cet été à Angers et devrait être prêt en 2020...




  • Parce qu'ils ont déjà eu l’exploit à portée de main

  • Finale de Coupe de France 2017 : le poteau renvoie la frappe de Nicolas Pépé et l'opportunité du SCO d'ouvrir le score face au PSG. Car à la dernière minute, le CSC d'Issa Cissokho empêchera Angers de goûter pour la première fois à l'Europe. « Mais ce n'est pas grave : on a réussi à faire croire à tout le monde, et surtout aux joueurs que c'était réalisable » , reconnaissait Moulin. Même s'il sait qu'un « grain de sable » suffirait pour enrayer la machine à stabilité qu'est devenu son club, la suite logique de la progression angevine serait de décrocher un ticket pour une coupe continentale.


  • Parce qu’ils ont un hymne qui peut faire un carton à l'étranger

  • De grosses influences rock, voilà ce qu'a proposé Jamie Gallienne, musicien angevin, dont la chanson a été choisie pour accompagner le SCO. Si ça ne déchaîne pas la foule de Raymond-Kopa...



    Par Mathieu Rollinger Propos de Stéphane Moulin issus du numéro 166 de So Foot, recueillis par MR et Chérif Ghemmour.
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 5 minutes GRATOS : 10€ offerts sans sortir la CB + votre 1er pari de 100€ remboursé en CASH Hier à 14:01 EuroMillions : 162 millions d'€ à gagner + 13 millions d'€ au Super Loto ce vendredi 13
    il y a 1 heure Habib Beye rejoint le staff de Poissy en N2 6
    il y a 4 heures 25 000 supporters des Newell's mettent le feu à l'entraînement 10 il y a 4 heures Les équipes de N3 font leur entrée en lice en Coupe de France 7 Hier à 19:00 Le boss des arbitres anglais dresse un premier bilan de la VAR 47
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 17:51 Ceballos : « Quand on a la confiance de l'entraîneur, c'est plus facile » 30