Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Pour Pochettino, Tottenham n'a pas la mentalité pour gagner la Premier League

Modififié
Il ne fait pas bon s'appeler « Maurice » et être entraîneur d'un club londonien par les temps qui courent.

Alors que Maurizio Sarri lutte pour sa survie à la tête de Chelsea, Mauricio Pochettino est un homme abattu depuis la défaite de ses Spurs à Burnley (2-1), le week-end dernier. Un coup de mou qui tombe très mal, puisque Tottenham est encore placé dans la course au titre, et qui montre que le club n'est pas encore armé pour s'adjuger la Premier League selon le coach argentin.


« Si on veut être un vrai prétendant, en jouant bien ou non, c'est un match (contre Burnley) qu'on doit gagner, a tonné Pochettino en conférence de presse. Je suis inquiet de ce qu'il s'est passé et pour changer ça, il ne faudra pas cinq ans, mais peut-être dix ans de travail. Samedi, nous avons montré que nous sommes une bonne équipe, mais pas assez pour remporter un titre en Premier League, c'est la réalité. Si on ne peut pas battre Burnley, c'est impossible de penser qu'on peut remporter le titre. Si on le fait, ce sera parce que d'autres ont laissé passer l'occasion. C'est de notre faute si c'est difficile de remporter la Premier League, pas parce que Liverpool et Manchester sont meilleurs. »

Le déplacement à Chelsea, ce mercredi soir, tombe à pic. À moins que les Blues soient eux aussi devenus un « petit » de Premier League... DDG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:59 La Fifpro réclame des remplacements temporaires 34 Hier à 17:48 Un nouveau format pour la Ligue des champions à l'étude 127