Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Platini et « les trois connards de la FIFA »

Modififié
Dans une interview donnée à L'Équipe parue mercredi, l'ancien président de l'UEFA Michel Platini revient sur les bâtons qu'on lui a mis dans les roues dès lors qu'il a décidé de se présenter à la tête de la FIFA. « Je suis toujours arrivé à faire des choses qui me plaisaient, sauf à la FIFA, où c'était un peu plus compliqué parce que je n'étais pas chaud pour y aller. Pendant trois ans, j'ai beaucoup changé d'avis, j'y vais, j'y vais pas, et puis quand Blatter (ancien président de la FIFA) est tombé et que 150 fédérations nationales m'ont dit : "Michel, on te veut comme président", j'y suis allé. Mais entre 150 présidents de Fédération qui me voulaient et trois connards à la FIFA qui ne me voulaient pas, ce sont les trois connards qui ont gagné... » , a déclaré l'ancien numéro 10 de l'équipe de France.


En amoureux du foot qu'il est, Platoche a bien évidemment suivi la Coupe du monde en Russie et le sacre des Bleus : « La France a gagné parce qu'elle était la plus complète. Didier (Deschamps), le bon groupe, il l'a trouvé. Au début de la compétition, tu joues pour gagner ET bien jouer, et puis, plus tu te rapproches de la fin et plus tu cherches juste à gagner ! » Avant d'avouer la présence d'une boule dans sa gorge au moment de la cérémonie de remise du trophée : « C'est moi qui aurais dû remettre cette coupe. Je n'ai pas voulu me faire du mal. Donc je suis encore allé me coucher (comme après la finale de l’Euro 2016)... »



Le champion d'Europe 1984 n'a par ailleurs pas changé d'avis sur l'arbitrage vidéo, loin s'en faut. La VAR a été introduite cette saison en Ligue 1, mais ça ne l'a pas ravi. « La VAR, c'est du bricolage vidéo. Elle n'a pas apporté plus de justice. Prenez la finale de la Coupe du monde : il y avait la VAR, et pourtant, sur le premier but français marqué à la suite d'un coup franc, pour moi, il n'y a pas faute croate » , estime-t-il. GA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall