Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Portugal, la révolution en douceur

Opposé à la Croatie en amical et à l'Italie en Ligue des nations, le Portugal se présente sans Cristiano Ronaldo, mais avec de nombreux jeunes. Le but ? Préparer l'Euro 2020 et remplacer les cadres vieillissants qui ont fait gagner l'Euro 2016 au Portugal.

Modififié
Deux salles, deux ambiances. Alors que Didier Deschamps, tout sourire, annonce une liste similaire à celle de la Coupe du monde – à l’exception de Steve Mandanda blessé –, 1700 kilomètres plus au sud, à Oeiras, Fernando Santos, le sélectionneur du Portugal, enfile ses petites lunettes. Il fait défiler les noms des joueurs qui affronteront la Croatie en amical et l’Italie en Ligue des nations, et provoque des cris de surprise dans l’assemblée qui entend Claudio Ramos (gardien de but de Tondela), Renato Sanches ou Pedro Mendes (Montpellier). Il faut dire que Fernando Santos n’a pas vraiment fait comme DD et n’a sélectionné que 13 joueurs présents au Mondial en Russie. Pire, ils ne sont que six à avoir soulevé la Coupe d’Europe en juillet 2016. Une révolution ?

Bernado Silva en patron technique


Comme prévu, Cristiano Ronaldo, qui préfère se concentrer sur son adaptation à la Juventus où il attend toujours de marquer son premier but, n’a pas été convoqué par Fernando Santos. Au même titre que les autres cadres de la Selecção que sont Bruno Alves, José Fonte, João Moutinho ou encore Ricardo Quaresma. Résultat, cela donne un effectif à la moyenne d’âge de 25,15 ans (24,5 si l’on ne prend en compte que les joueurs de champ) dans lequel Rui Patrício et Pepe font figures d’exception en dépassant les 50 sélections. Si le portier de Wolverhampton et le défenseur du Beşiktaş seront donc amenés à se partager le brassard de CR7, d’autres joueurs vont voir leurs responsabilités s’élever comme William Carvalho, Cédric Soares ou encore Bernardo Silva, cinquième joueur le plus capé de cette sélection.


Auteur d’un bon début de saison avec Manchester City, l'ancien Monégasque va forcément être plus scruté que les autres. Déjà parce que sa Coupe du monde n’a globalement pas été à la hauteur de son talent, mais surtout car il devrait être amené à être le nouveau patron technique du Portugal, à l’image de sa deuxième période face à l’Uruguay, en huitièmes de finale du Mondial. Car oui, Fernando Santos en a bel et bien terminé avec son jeu défensif qui lui a fait gagner l’Euro 2016, et compte à présent « créer un ensemble de joueurs correspondant à cette perspective d’équipe technique » comme il l’a affirmé en conférence de presse.

L'Euro 2020 dans le viseur


Si certains joueurs vont donc passer de la case « futur » à « jeune cadre » lors de ce rassemblement, d’autres vont devoir en profiter pour se montrer aux yeux du sélectionneur. Car finalement, le but de ces deux matchs est bien là : trouver le nouveau Pepe, le nouveau João Moutinho ou encore le nouveau Ricardo Quaresma. Des tâches qui devraient logiquement revenir respectivement à Rúben Dias, Rúben Neves et Gelson Martins qui auront un vrai rôle à jouer à l’Euro 2020. « C’est un nouveau cycle qui débute, dans lequel nous voulons être prêts à défendre notre titre européen. Notre désir est de le conserver » , a annoncé Fernando Santos qui avoue se moquer légèrement de la place qualificative offerte au vainqueur de la Ligue des nations : « Nous nous concentrerons sur les qualifications pour le Championnat d’Europe à partir de mars. »



Mais que les nostalgiques se rassurent, s’il reste de la place à prendre en défense centrale et au milieu de terrain, la porte n’est pas refermée pour les anciens de la maison qui n'ont pas été poussés à la retraite. Bien au contraire : « Ceux qui ne sont pas là aujourd’hui ne sont pas exclus du tout, ils continuent à compter pour moi. J’ai pris cette décision pour cette fenêtre internationale, en octobre cela pourra être différent » , tempère Fernando Santos. Pedro Mendes, Gerson Fernandes, Renato Sanches, Sergio Oliveira et Bruma sont prévenus, s’ils ne veulent pas être remplacés par Bruno Alves, Nani ou Adrien Silva lors du prochain rassemblement, ils ne devront pas se rater.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 79
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 48