Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // 8es
  3. // Juve-Porto (3-2 ap)

Au terme d'un match de dingue, Porto élimine la Juve

Auteur de l'ouverture du score sur penalty, mais réduit à dix en début de deuxième période et victime d'un doublé de Federico Chiesa, le FC Porto a trouvé les ressources pour résister après son succès de l'aller (2-1) et piquer lors de la prolongation (3-2) grâce au héros Sérgio Oliveira, lui aussi auteur de deux pions. Passée pas loin de la qualif, la Juve de CR7 et Pirlo s'arrête dès les huitièmes.

Modififié

Juventus 3-2 (ap) Porto

Buts : Chiesa (49e & 63e) & Rabiot (117e) pour les Bianconeri // Oliveira (19e s.p. & 115e) pour les Dragões
Expulsion : Taremi (54e) pour les Dragões


Trois ans maintenant que Cristiano Ronaldo a posé les pieds dans le Piémont, trois ans que la douce musique de la Ligue des champions rime avec désillusion pour lui et ses petits amis bianconeri. Cette année, le Portugais n'a même trouvé la faille lors de ce match retour, et l'issue est toujours la même, dès les huitièmes pour la deuxième année de suite. Après le coup de casque du désormais Turinois Matthijs de Ligt en 2019 avec l'Ajax, après le but de Lucas Tousart à l'aller avec l'OL en 2020, c'est cette fois un coup franc invraisemblable de Sérgio Oliveira - un compatriote de CR7 au parcours chaotique, mais à la patte désormais affirmée - qui a envoyé la Vieille Dame dans le décor au bout d'un match et d'une prolongation de zinzin. C'est aussi ça, le football : on peut passer d'objet encombrant à Nantes en 2017 à bourreau de la Juventus en Ligue des champions en 2021. Andrea Pirlo, lui, a encore du boulot.

La Chiesa maîtresse

Alors que Moussa Marega a empoisonné le début de partie avec ses courses verticales et que Mateus Uribe a signé la première alerte en faveur des visiteurs (2e), la connexion Cuadrado-Morata n'a mis que 150 secondes à s'allumer, l'Espagnol obligeant Agustín Marchesín à une claquette grandiose (3e, et les trois hommes remettront ça en milieu de premier acte). Mehdi Taremi a répondu en deux temps, allumant Wojciech Szczęsny puis trouvant la transversale (7e). Le rythme a ensuite diminué, la Juve tenait ses 70% de possession, mais Porto a giclé en contre et Demiral, préféré à Matthijs de Ligt ce mardi soir, a commis l'irréparable sur Taremi avant que Sérgio Oliveira ne transforme l'essai (0-1, 19e). Cinq minutes plus tard, sur un schéma similaire, Jesús Corona a trouvé le portier des locaux (24e), bombardé dans les 25 premières minutes (8 tentatives portugaises). Adrien Rabiot (30e) a tenté d'exister, CR7 a passé sa première période à forcer ses frappes et jusqu'au bout des 45 premières minutes, la Juve s'est montrée tremblante malgré sa nette domination territoriale.


Dès le retour des vestiaires, c'est dos au but que Cristiano a brillé, permettant à un Federico Chiesa timoré d'aller chercher la toile d'araignée (1-1, 49e). De quoi faire grimper le thermomètre : Mehdi Taremi a très rapidement pris une (sévère) deuxième biscotte et laissé les Dragões à dix (54e), changeant totalement le tableau de la deuxième période. Libéré, Chiesa se voyait doubler la mise dans la foulée, mais Pepe - l'arcade en compote après un choc en première période, mais toujours le premier à aller au charbon - s'est sacrifié (56e). Insuffisant pour calmer le fils d'Enrico : quelques secondes après le renforcement défensif des visiteurs avec la sortie de banc de Malang Sarr, l'ancien Florentin a profité d'une énième galette parabolique de Cuadrado pour envoyer un coup de caboche imparable (2-1, 63e). Littéralement intenable dans le couloir gauche, Chiesa n'est pas passé loin du triplé (82e) et Marega a failli se voir récompensé de ses efforts et surprendre son monde (85e). Dans le temps additionnel, c'est l'inusable Cuadrado qui a enroulé sur la barre (90e+3), pas loin de plier cette histoire au buzzer alors que la partie avait déjà pris des allures d'attaque-défense.


Mais Porto, entre deux tacles musclés distribués de part et d'autre, a continué de jouer ses coups à fond : lors d'un extra-time pourtant globalement à sens unique, Marega a de nouveau manqué la balle de match sur une inspiration de Corona (99e). Si l'entrant Dejan Kulusevski s'est démené et que les Juventini ont eu le temps de forcer la décision, Oliveira a profité d'une cartouche aux 30 mètres pour signer le doublé sur un coup franc improbable afin d'anéantir le camp turinois (2-2, 115e), alors que l'on se dirigeait tout droit vers les pénos. Un pion sur corner et pour du beurre de Rabiot (3-2, 117e) plus tard, c'est la trappe qui attend les hommes d'Andrea Pirlo. Et au terme de ces 120 minutes, c'est peut-être encore plus douloureux.




Juventus (4-4-2) : Szczęsny - Cuadrado, Bonucci (c) (De Ligt, 75e), Demiral, A. Sandro - Chiesa (Bernardeschi, 102e), Arthur (Kulusevski, 102e), Rabiot, Ramsey (McKennie, 75e) - Morata, C. Ronaldo. Entraîneur : Andrea Pirlo.

Porto (4-4-2) : Marchesin - Manafá, Mbemba, Pepe (c), Zaidu (L. Díaz, 71e) - Corona (Leite, 118e), S. Oliveira (Loum N'Diaye 118e), Uribe (Grujić, 90e), Otávio (M. Sarr, 62e) - Marega (T. Martínez, 105e), Taremi. Entraîneur : Sérgio Conceição.


Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:30 Villa directeur général d'Odisha 9 Hier à 13:45 Lens 81, Riquelme... Découvrez la collection photos So Foot de mai 2
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
À lire ensuite
Pepe fait de la résistance