Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Porto/Málaga (1-0)

Porto empoche la première manche

Dans un match fermé et dominé par Porto, la bande à Lucho a pris un léger avantage pour la qualification grâce à Moutinho (1-0). Tout se jouera au retour, à La Rosaleda. C'est ce qu'était venu chercher Málaga.

Modififié
Porto - Málaga : 1-0
But : Moutinho (56e) pour Porto.

Málaga ne s'était pas encore incliné en Ligue des champions, c'est désormais chose faite (1-0). Un seul petit but de João Moutinho, excellent ce soir, a suffi à Porto pour prendre l'avantage dans ce duel ibérique. Dans son Estádio do Dragão où il ne perd plus en C1 depuis plus de trois ans, le FC Porto a dominé de bout en bout des Espagnols bien timides, au terme d'un match pas folichon. Jamais dangereux, Málaga s'est contenté de défendre et de conserver ses chances pour le match retour à la maison.

Un maillot moche et pas d'occasion

Bonne nouvelle pour Málaga au départ, James Rodríguez, de retour de blessure, n'est que remplaçant pour Porto. Mauvaise nouvelle en revanche : les Andalous arborent leur maillot vert dégueulasse. Comme prévu, les locaux dominent et tentent de faire le jeu avec Lucho et João Moutinho dans le rôle des rampes de lancement. Une construction perturbée par le travail de sape de Toulalan et Iturra, probablement la paire de récupérateurs la moins glamour de la scène européenne, mais néanmoins bigrement efficace. Par sa vitesse et sa puissance, Jackson Martínez emmerde beaucoup Weligton et Demichelis, mais l'espoir colombien balbutie son football dans la zone de finition et ne parvient pas à trouver de position de tir intéressante. Regroupés derrière, les hommes de Pellegrini sont clairement venus chercher le nul. Málaga passe son temps dans sa moitié de terrain, obligeant les créateurs Isco et Joaquín à se contenter de défendre. Une stratégie payante pendant ces 45 premières minutes, puisque Caballero n'a pas été mis une seule fois en danger, hormis peut-être sur un ou deux corners. En gros, on s'emmerde un peu au Dragão.

Moutinho le libérateur

Une stat : 13. Comme le nombre de Sud-Américains titularisés ce soir. Sans oublier James Rodríguez, Saviola et Lugano, sur le banc. Dès la reprise, Porto est plus tranchant. Izmaylov est tout près d'ouvrir le score, mais le Russe laisse cet honneur à Moutinho, joliment servi dans le dos de la défense par Sandro, même si très légèrement hors-jeu (56e). Ça y est, la partie est débloquée. Málaga se doit de sortir. Les Espagnols essayent, mais n'arrivent pas à enchaîner trois passes, la faute au très bon pressing de la bande à Pereira. Au contraire, le ballon circule bien chez les locaux, d'autant plus depuis l'entrée de leur jeune meneur de jeu colombien, pas emmerdé avec sa technique. Face à la solide charnière Otamendi-Mangala, Santa Cruz est, lui, inexistant, tout comme Julio Baptista, encore un peu juste physiquement. Expérimenté, Porto sait qu'un 1 à 0 à domicile est un bon résultat pour un match aller, et s'applique à ne pas prendre ce but qui le mettrait dans la merde. Opération réussie, Helton n'a pas eu un arrêt à faire.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 27

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24