Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Platini : « On a versé le sang de nos enfants »

Modififié
Une semaine après les attentats de Paris, Michel Platini s'est exprimé dans les colonnes de L'Équipe Magazine à paraître samedi.

Le président de l'UEFA, très affecté par cette tragédie, est monté au créneau dans un discours touchant pour défendre son pays, la France. « Depuis une semaine, il n’y a pas une heure sans que mes pensées ne me ramènent aux victimes, à la douleur de leurs familles, de leurs amis et de tous ceux qui ont été touchés par cette barbarie aveugle et abjecte. La France est mon pays. Paris est ma ville, car c’est aussi la ville où vivent mes enfants et petits-enfants, ainsi que de nombreux amis, a déclaré l'ancien international français. Vendredi 13 novembre 2015, on a versé le sang de nos enfants. C’est insupportable et inacceptable. On a perpétré l’innommable contre la joie de vivre, le bonheur et la liberté de se retrouver autour d’un verre, de partager un concert ou de communier dans un stade de football. Vendredi 13 novembre 2015, on a voulu détruire nos valeurs, celles qui nous rassemblent et nous lient dans un projet commun : la liberté, l’égalité et la fraternité. La violence m’est étrangère. Elle me révulse. Le fanatisme, quel qu’il soit, est mon ennemi. Il est synonyme de la négation de l’autre. L’intolérance est contraire à toutes mes convictions de sportif et d’homme. Nous vaincrons ces fléaux, ensemble, tous ensemble. »

Bien loin du bazar de l'élection présidentielle à la FIFA en tout cas.

TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:53 La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 96
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:43 La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 Hier à 12:34 River Plate devrait quitter El Monumental 14 Hier à 11:41 Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 15