Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 32 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Barcelone-MU (3-0)

Place à Messi, maintenant !

Auteur d'un doublé précoce contre Manchester United pour qualifier Barcelone en demi-finales de Ligue des champions alors qu'il n'avait plus marqué à ce stade de la compétition depuis 2013, Lionel Messi a pour une fois gagné son match à distance contre Cristiano Ronaldo. Et compte bien profiter de l'absence du Portugais pour prendre sa place sous la coupe aux grandes oreilles.

Modififié
La dernière fois, c'était le 2 avril 2013. Pour une fois, Lionel Messi n'avait pas fait gagner son équipe face au Paris Saint-Germain (2-2). N'empêche qu'il avait ouvert le score à la demi-heure de jeu au Parc des Princes, et son Barcelone avait fini par se qualifier au Camp Nou au match retour. Mais en ce mardi soir-là passé dans la capitale de l'Hexagone, l'Argentin ne se doutait sûrement pas qu'il allait devoir attendre plus de six piges avant de pouvoir retrouver le chemin des filets dans un quart de finale de Ligue des champions.

Vidéo

Sauf que voilà : il suffit de rappeler le nom du protagoniste, et ce qu'il représente dans l'histoire du football pour comprendre que cela ne pouvait pas continuer ainsi. Alors, après douze matchs consécutifs à ce stade de la compétition et au bout d'une cinquantaine de tirs non décisifs, la Pulga a enfin remis les choses à leur place en plantant contre Manchester United. Deux fois même, en l'espace de vingt minutes : d'abord en exploitant superbement une perte de balle d'Ashley Young d'une petite balade plus décisive que digestive, puis en provoquant une faute de main de David de Gea sur un tir vicieux synonyme de break. Résultat : les Catalans ont aisément validé leur présence dans le dernier carré de l'épreuve.

Succéder à CR7, voilà l'objectif


Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Messi a aussi eu le plaisir d'apprendre l'élimination de la Juventus emmenée par un certain Cristiano Ronaldo. Lequel a également marqué, mais n'a en revanche pas fait triompher son club. Chose très rare ces dernières années : que l'Argentin offre la qualif' aux siens pendant que le Portugais échouait dans cette mission, cela n'était plus arrivé depuis quand sur la scène continentale ?


Dans ce contexte, la possibilité de voir le Sud-Américain soulever la coupe aux grandes oreilles le 1er juin prochain prend évidemment de l'épaisseur. Faut-il rappeler que les cinq dernières éditions – ainsi que quatre des huit précédentes – ont été remportées par une team disposant de Léo ou de CR7 dans ses rangs ?

Les Anglais, proies de premier choix


Surtout que Messi trace sa route, cette saison. Devant les Red Devils, il a organisé le jeu de sa formation comme jamais, a dribblé à bon escient et créé de bien jolis décalages. Sans oublier de participer à l'effort défensif. Meilleur striker des championnats européens devant Kylian Mbappé (35 réalisations contre 27) et donc possible futur Soulier d'or, la Pulga a signé ce mardi soir son dixième caramel en LDC et pris du même coup la tête du classement des buteurs du tournoi (Robert Lewandowski, sorti au tour précédent, est à huit).


Et Liverpool, que le Barça devrait affronter en demies (les Reds ont battu Porto 2-0 à l'aller), peut flipper : le Sud-Américain a également soigné ses statistiques britanniques en enregistrant ses 23e et 24e pions en 32 rencontres de C1 devant des entités anglaises. Personne ne fait mieux. Au camp Nou, la donne s'avère encore plus stressante : le bonhomme a inscrit quinze buts en quinze réceptions de clubs anglais. Au moins, les hommes de Jürgen Klopp sont prévenus : CR7 n'est plus là, mais Messi est en forme et déterminé.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 13:22 LOTO Spécial Pâques : 10 Millions d'€ mis en jeu ce samedi 20 avril 2
Hier à 16:55 Gignac : « Il y a même un tacos Gignac au Mexique » 44
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 11:05 Une série documentaire sur la première saison de Barton 28